Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Occlusion intestinale

Par

Parswa Ansari

, MD, Hofstra Northwell-Lenox Hill Hospital, New York

Dernière révision totale avr. 2020| Dernière modification du contenu avr. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
Ressources du sujet

Une occlusion intestinale est une obstruction complète ou partielle (associée à une perturbation importante) du passage des aliments, des liquides, des sécrétions digestives et des gaz dans les intestins.

  • Les causes les plus fréquentes chez l’adulte sont la formation de tissu cicatriciel résultant d’une chirurgie abdominale antérieure, les hernies et les tumeurs.

  • Les douleurs, les ballonnements et une perte d’appétit sont fréquents.

  • Le diagnostic repose sur les résultats de l’examen clinique et sur les radiographies.

  • Une intervention chirurgicale visant à retirer l’occlusion est souvent nécessaire.

L’occlusion intestinale peut être située à n’importe quel étage de l’intestin grêle ou du gros intestin, et peut être partielle ou complète. La partie de l’intestin en amont de l’occlusion continue à fonctionner. Cette partie de l’intestin se dilate à mesure qu’elle se remplit de nourriture, de liquides, de sécrétions digestives et de gaz. La muqueuse de l’intestin devient tuméfiée et enflammée. En l’absence de traitement, l’intestin peut se perforer, son contenu se disséminant alors dans l’abdomen en provoquant une inflammation et l’infection de la cavité abdominale (péritonite Péritonite La douleur abdominale est fréquente et souvent mineure. En revanche, la douleur abdominale sévère de survenue rapide révèle presque toujours un problème significatif. La douleur peut à elle... en apprendre davantage ).

Causes de l’occlusion intestinale

Les causes de l’occlusion intestinale diffèrent en fonction de l’âge du patient et de la localisation de l’obstruction.

Chez l’adulte, les causes les plus fréquentes sont les bandes de tissu cicatriciel interne résultant d’une chirurgie abdominale antérieure (adhérences), les protrusions de segments intestinaux par une ouverture anormale (hernies Hernies de la paroi abdominale La hernie de la paroi abdominale correspond à une ouverture ou une zone de moindre résistance dans la paroi abdominale à travers laquelle le contenu abdominal peut faire saillie. Une hernie... en apprendre davantage Hernies de la paroi abdominale ) et les tumeurs. La probabilité d’une cause particulière varie suivant la partie de l’intestin touchée.

L’occlusion du gros intestin résulte généralement d’un cancer, d’une diverticulite ou d’une masse dure d’origine fécale (impaction fécale). Les adhérences et le volvulus constituent des causes moins fréquentes d’occlusion du gros intestin.

Strangulation

Lorsque l’occlusion est responsable de l’interruption de l’apport sanguin à l’intestin, le trouble est appelé strangulation. Une strangulation est présente chez près de 25 % des patients qui présentent une occlusion de l’intestin grêle. En général, on observe une strangulation lorsqu’une partie de l’intestin se trouve piégée dans une ouverture anormale (hernie étranglée Incarcération et strangulation La hernie de la paroi abdominale correspond à une ouverture ou une zone de moindre résistance dans la paroi abdominale à travers laquelle le contenu abdominal peut faire saillie. Une hernie... en apprendre davantage Incarcération et strangulation ), ou à la suite d’un volvulus ou d’une invagination. La gangrène peut se développer en moins de 6 heures. Dès que la gangrène s’installe, la paroi intestinale meurt et se rompt, causant une péritonite, un choc et, en l’absence de traitement, le décès du patient.

Quelles sont les causes de la strangulation intestinale ?

La strangulation intestinale (interruption de l’apport sanguin à l’intestin) résulte généralement de l’une de trois causes.

Quelles sont les causes de la strangulation intestinale ?

Symptômes de l’occlusion intestinale

Les symptômes de l’occlusion intestinale comprennent généralement des crampes abdominales douloureuses, accompagnées de ballonnements et d’une perte d’appétit. La douleur a tendance à survenir par vagues, pour finir par devenir permanente. Les vomissements sont fréquents en cas d’occlusion de l’intestin grêle, mais sont moins fréquents et commencent plus tard en cas d’occlusion du gros intestin.

Une occlusion complète provoque une constipation sévère, alors qu’une occlusion partielle peut provoquer une diarrhée.

En cas de strangulation, la douleur peut devenir intense et constante. La fièvre est fréquente, notamment en cas de perforation de la paroi intestinale.

La douleur associée au volvulus survient souvent de façon soudaine. La douleur est continue et peut survenir par vagues.

Diagnostic de l’occlusion intestinale

  • Examen clinique de l’abdomen

  • Radiographies

  • Tomodensitométrie (TDM)

L’examen clinique met en évidence une douleur à la palpation, une distension abdominale, voire une masse. Dans l’occlusion intestinale, l’abdomen est presque toujours gonflé. Les bruits normalement produits par les contractions intestinales (bruits intestinaux), qui sont généralement entendus avec un stéthoscope, vont devenir soit beaucoup plus forts et plus aigus, soit disparaître. En général, l’abdomen n’est pas très douloureux à la pression, sauf en cas de péritonite causée par une perforation.

Les médecins réalisent généralement des examens de l’abdomen par imagerie, comme des radiographies ou une TDM.

Les radiographies Radiographies du tube digestif Les radiographies sont souvent utilisées pour évaluer les maladies digestives. Les radiographies standards (radiographies simples) de l’abdomen ne nécessitent aucune préparation particulière... en apprendre davantage peuvent montrer la dilatation des anses intestinales qui indique le site de l’occlusion. Elles peuvent également montrer de l’air autour de l’intestin ou au-dessous du muscle qui sépare l’abdomen du thorax (diaphragme). En général, l’air n’est présent dans ces régions qu’en cas de perforation ou de nécrose intestinale.

Traitement de l’occlusion intestinale

  • Aspiration par sonde nasogastrique

  • Liquides administrés par voie intraveineuse

  • Chirurgie pour strangulation

  • Parfois colostomie

Toute suspicion d’occlusion intestinale impose l’hospitalisation. Souvent, un long tube fin est introduit par le nez, puis positionné dans l’estomac (sonde nasogastrique) ou dans l’intestin. Puis, cette sonde est utilisée pour aspirer les substances accumulées en amont de l’occlusion. On administre des liquides et des électrolytes Présentation des électrolytes Bien plus de la moitié du poids corporel est constitué par de l’eau. Les médecins pensent que l’eau de l’organisme est restreinte dans différents espaces, appelés compartiments liquidiens. Les... en apprendre davantage (sodium, chlorure et potassium) par voie intraveineuse afin de remplacer l’eau et les sels perdus lors des vomissements ou de la diarrhée.

Parfois, les occlusions liées à des cicatrices ou à des adhérences sont résolutives sans traitement. Parfois, un endoscope Endoscopie L’endoscopie est l’examen des structures internes à l’aide d’une sonde souple à fibres optiques (endoscope). L’endoscopie peut aussi être utilisée pour traiter de nombreux troubles parce que... en apprendre davantage (sonde d’observation souple), qui est inséré par l’anus, ou un lavement baryté, qui provoque une distension du gros intestin, peuvent être utiles pour traiter certaines affections, telles que le volvulus d’un segment intestinal de la partie terminale du gros intestin. Toutefois, le plus souvent, le patient est opéré au plus vite si les médecins suspectent une strangulation.

La cause de l’occlusion et l’apparence de l’intestin déterminent si l’intervention chirurgicale peut débloquer l’obstruction sans réséquer une portion de l’intestin. Parfois les adhérences peuvent être coupées pour libérer le segment piégé de l’intestin, mais elles peuvent se former à nouveau, et l’occlusion peut survenir à nouveau. Dans certains cas, une iléostomie (procédure dans laquelle une extrémité coupée de l’intestin grêle est reliée de façon permanente à une ouverture chirurgicale réalisée dans la paroi abdominale) ou une colostomie (ouverture créée par voix chirurgicale entre le gros intestin et la paroi abdominale, Comprendre la colostomie Comprendre la colostomie Une occlusion intestinale est une obstruction complète ou partielle (associée à une perturbation importante) du passage des aliments, des liquides, des sécrétions digestives et des gaz dans... en apprendre davantage ) est nécessaire pour soulager une occlusion.

Comprendre la colostomie

Dans une colostomie, le gros intestin est sectionné. La partie qui reste connectée au côlon est amenée à la surface cutanée par une ouverture réalisée à cet effet. L’extrémité du côlon est ensuite suturée à la peau. Les selles passent par cette ouverture et sont collectées par une poche jetable.

Comprendre la colostomie
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Testez vos connaissances
Hernie hiatale
La hernie hiatale est un renflement anormal d’une partie de l’estomac à travers le diaphragme, le muscle plat séparant la cavité thoracique de l’abdomen. Bien que la cause soit généralement inconnue, parmi les propositions suivantes, laquelle augmente le risque de développer une hernie hiatale ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT