Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Revue générale des infections néonatales

Par

Brenda L. Tesini

, MD, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Dernière révision totale juil. 2020| Dernière modification du contenu juil. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

L'infection néonatale peut être contractée

  • Dans utero, par voie transplacentaire ou par des membranes rompues

  • Dans la filière génitale au cours de l'accouchement (intrapartum)

  • À partir de sources externes après la naissance (post-partum)

Les agents viraux fréquents sont l'herpès simplex Infection néonatale par le virus herpes simplex (HSV) L'infection néonatale par le virus herpes simplex HSV est habituellement transmise pendant l'accouchement. Un signe typique est une éruption vésiculaire, qui peut être accompagnée de ou évoluer... en apprendre davantage Infection néonatale par le virus herpes simplex (HSV) , le VIH Infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) chez le nourrisson et l'enfant L'infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) est provoquée par le rétrovirus VIH-1 (et moins souvent par le rétrovirus VIH-2). L'infection entraîne une détérioration progressive... en apprendre davantage Infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) chez le nourrisson et l'enfant , le cytomegalovirus Infection à cytomégalovirus (CMV) Le cytomégalovirus (CMV, human herpesvirus type 5) peut entraîner des infections dont la sévérité est variable. Un syndrome de mononucléose infectieuse, mais sans pharyngite sévère, est fréquent... en apprendre davantage (CMV) et l'hépatite B Hépatite B, aiguë L'hépatite B est provoquée par un virus à ADN qui est souvent transmis par voie parentérale. Elle provoque les symptômes typiques de l'hépatite virale, dont une anorexie, une sensation de malaise... en apprendre davantage . L'infection péripartum par le VIH ou le virus de l'hépatite B survient lors du passage à travers une filière génitale infectée ou par voie ascendante, si l'accouchement est retardé après la rupture des membranes; ces virus peuvent être transmis moins fréquemment par voie transplacentaire. Le CMV est fréquemment transmis par voie transplacentaire.

Infection in utero

L'infection in utero, qui peut survenir à n'importe quel moment avant la naissance, résulte d'une infection maternelle manifeste ou infraclinique. Ses conséquences dépendent de l'agent infectieux impliqué et du terme de la grossesse lors de l'infection, elles comprennent la fausse couche spontanée Syphilis congénitale La syphilis congénitale est une maladie infectieuse multisystémique due à Treponema pallidum et transmise de la mère au fœtus via le placenta. Les signes précoces sont des lésions cutanées caractéristiques... en apprendre davantage Syphilis congénitale , le retard de croissance intra-utérin, la naissance prématurée Travail avant terme Un travail (contractions résultant des modifications du col utérin) qui débute avant 37 semaines est considéré comme prématuré. Les facteurs de risque comprennent la rupture pré-travail des... en apprendre davantage , la mort fœtale tardive Mort fœtale tardive La mort fœtale tardive est l'accouchement d'un fœtus mort dont l'âge gestationnel est > 20 semaines. Un bilan maternel et fœtal est fait pour déterminer la cause. La prise en charge après l'expulsion... en apprendre davantage , la malformation congénitale (p. ex., rubéole Rubéole congénitale La rubéole congénitale est une infection virale transmise par la mère pendant la grossesse. Les symptômes sont de multiples anomalies congénitales, qui peuvent entraîner la mort fœtale. Le diagnostic... en apprendre davantage ) et les infections néonatales symptomatiques (p. ex., cytomégalovirus [CMV Infections congénitales et périnatales dues au cytomégalovirus (CMV) L'infection à cytomégalovirus peut être contractée pendant la période prénatale ou périnatale et il s'agit de l'infection virale congénitale la plus courante. Les signes à la naissance, le cas... en apprendre davantage Infections congénitales et périnatales dues au cytomégalovirus (CMV) ], toxoplasmose Toxoplasmose congénitale La toxoplasmose congénitale est due au passage transplacentaire de Toxoplasma gondii. Les symptômes, s'ils sont présents, sont la prématurité, un retard de croissance intra-utérin, un ictère... en apprendre davantage Toxoplasmose congénitale , syphilis Syphilis congénitale La syphilis congénitale est une maladie infectieuse multisystémique due à Treponema pallidum et transmise de la mère au fœtus via le placenta. Les signes précoces sont des lésions cutanées caractéristiques... en apprendre davantage Syphilis congénitale ) ou asymptomatiques (p. ex., CMV).

Les agents infectieux transmis par voie transplacentaire comprennent la rubéole, la toxoplasmose Toxoplasmose La toxoplasmose est une infection due à Toxoplasma gondii. Les symptômes peuvent être inexistants ou aller d'une lymphadénopathie bénigne, une maladie de type mononucléose, à des troubles du... en apprendre davantage Toxoplasmose , le CMV Infection à cytomégalovirus (CMV) Le cytomégalovirus (CMV, human herpesvirus type 5) peut entraîner des infections dont la sévérité est variable. Un syndrome de mononucléose infectieuse, mais sans pharyngite sévère, est fréquent... en apprendre davantage , la syphilis Syphilis La syphilis est causée par le spirochète Treponema pallidum et caractérisé par 3 stades symptomatiques séquentiels séparés par des périodes d'infection latente asymptomatique. Les manifestations... en apprendre davantage Syphilis et le virus Zika Infections par le virus Zika Le virus Zika transmis par les moustiques est un flavivirus antigéniquement et structurellement similaire aux virus qui provoquent la dengue, la fièvre jaune et le virus du Nil occidental. L'infection... en apprendre davantage . Le VIH et l'hépatite B Infection néonatale par le virus de l'hépatite B (HBV) L'infection néonatale par le virus de l'hépatite B est habituellement contractée pendant l'accouchement. Elle est généralement asymptomatique, mais peut entraîner une maladie chronique infraclinique... en apprendre davantage sont moins fréquemment transmis par voie transplacentaire.

Infection intrapartum

Les infections néonatales par le virus de l'herpes simplex, le VIH, le virus de l'hépatite B, les streptocoques du groupe B, les entérobactéries Gram négatives (principalement Escherichia coli), Listeria monocytogenes, les gonocoques et les chlamydias surviennent habituellement lors du passage au travers d'un canal de naissance infecté. Parfois, une infection ascendante peut survenir si l'accouchement est retardé après la rupture des membranes.

Infection du post-partum

Facteurs de risque d'infection néonatale

Les Ac maternels de type IgG sont transférés activement à travers le placenta, mais des taux efficaces contre tous les microrganismes ne sont atteints qu'à proximité du terme. Les Ac de type IgM ne traversent pas le placenta. Le prématuré a une production d'Ac intrinsèques diminuée et une activité des facteurs du complément réduite. La prise en charge du prématuré nécessite souvent des procédures invasives (p. ex., intubation endotrachéale, accès IV prolongé), qui prédisposent à l'infection.

Symptomatologie

Chez le nouveau-né, la symptomatologie de l'infection a tendance à être aspécifique (p. ex., vomissements ou prise alimentaire insuffisante, somnolence ou léthargie accrue, fièvre ou hypothermie, tachypnée, éruptions, diarrhée, distension abdominale). De nombreuses infections congénitales contractées avant la naissance peuvent causer ou être accompagnées de symptômes ou d'anomalies diverses (p. ex., restriction de croissance, surdité, microcéphalie, anomalies, retard de croissance, hépatosplénomégalie, anomalies neurologiques).

Diagnostic

  • Bilan clinique

Une grande variété d'infections, dont le sepsis Diagnostic Le sepsis néonatal est une infection invasive, habituellement bactérienne, survenant au cours de la période néonatale. Les symptômes sont multiples, non spécifiques et comprennent une diminution... en apprendre davantage , doit être envisagée chez le nouveau-né malade ou très rapidement après la naissance, en particulier en présence de facteurs de risques. Les infections congénitales telles que la rubéole Diagnostic La rubéole congénitale est une infection virale transmise par la mère pendant la grossesse. Les symptômes sont de multiples anomalies congénitales, qui peuvent entraîner la mort fœtale. Le diagnostic... en apprendre davantage , la syphilis Diagnostic La syphilis congénitale est une maladie infectieuse multisystémique due à Treponema pallidum et transmise de la mère au fœtus via le placenta. Les signes précoces sont des lésions cutanées caractéristiques... en apprendre davantage Diagnostic , la toxoplasmose Diagnostic La toxoplasmose congénitale est due au passage transplacentaire de Toxoplasma gondii. Les symptômes, s'ils sont présents, sont la prématurité, un retard de croissance intra-utérin, un ictère... en apprendre davantage Diagnostic et à CMV Diagnostic L'infection à cytomégalovirus peut être contractée pendant la période prénatale ou périnatale et il s'agit de l'infection virale congénitale la plus courante. Les signes à la naissance, le cas... en apprendre davantage Diagnostic doivent être recherchées chez le nouveau-né porteur d'anomalies telles qu'un retard de croissance, une surdité, une microcéphalie ou d'autres malformations, une hépatosplénomégalie ou des anomalies neurologiques.

Traitement

  • Traitement antimicrobien

Le traitement principal en cas d'infection bactérienne supposée chez le nouveau-né est un traitement antimicrobien empirique débuté rapidement avec des médicaments comme l'ampicilline et la gentamicine ou l'ampicilline et le cefotaxime. Le choix du médicament est semblable à celui des adultes, car les microrganismes infectieux et leur sensibilité ne sont pas spécifiques aux nouveau-nés. Cependant, la dose et la fréquence d'administration des médicaments sont affectées par de nombreux facteurs, dont l'âge et le poids (voir les tableaux Antibiotiques chez les nouveau-nés Antibiotiques chez les nouveau-nés Chez le nouveau-né, le liquide extra-cellulaire représente jusqu'à 45% du poids corporel total, ce qui nécessite d'administrer des doses de certains antibiotiques (p. ex., aminosides) relativement... en apprendre davantage ).

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Testez vos connaissances

Présentation des anomalies cardiovasculaires congénitales
Parmi les anomalies génétiques familiales suivantes, laquelle est associée au risque de récurrence le plus élevé de maladie cardiaque congénitale (MCC) dans une famille ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT