Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Revue générale des infections virales respiratoires

Par

Brenda L. Tesini

, MD, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Dernière révision totale mars 2021| Dernière modification du contenu mars 2021
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources du sujet

Les infections virales affectent fréquemment le tractus respiratoire supérieur ou inférieur. Bien que les infections respiratoire Infections respiratoires Catégoriser les troubles viraux par les organes qu'ils atteignent le plus souvent (p. ex., les poumons, le tractus gastro-intestinal, la peau, le foie, le système nerveux central, les muqueuses)... en apprendre davantage puissent être classées selon le virus responsable (p. ex., influenza Grippe La grippe est une infection respiratoire virale provoquant une fièvre, un coryza, une toux, des céphalées et une sensation de malaise. Le décès est possible pendant une épidémie saisonnière... en apprendre davantage ), elles sont généralement classées selon les syndromes cliniques (p. ex., rhume banal Rhume banal Le rhume banal est une infection virale aiguë auto-limitée, habituellement apyrétique, entraînant des symptômes des voies respiratoires hautes, tels qu'une rhinorrhée, une toux et une angine... en apprendre davantage , bronchiolite Bronchiolite La bronchiolite est une infection virale aiguë des voies respiratoires inférieures, touchant le nourrisson de 24 mois et caractérisée par une détresse respiratoire, un wheezing et des crépitements... en apprendre davantage , laryngite striduleuse Laryngite striduleuse La laryngite striduleuse est une inflammation aiguë de la partie supérieure et inférieure des voies respiratoires, causée le plus souvent par une infection à virus para-influenza de type 1.... en apprendre davantage Laryngite striduleuse , pneumonie Revue générale des pneumonies La pneumonie est une inflammation aiguë des poumons provoquée par une infection. Le diagnostic initial repose généralement sur la rx thorax et les signes cliniques. L'étiologie, la symptomatologie... en apprendre davantage ). Bien que les agents pathogènes spécifiques entraînent des manifestations cliniques caractéristiques (p. ex., les rhinovirus causent habituellement un rhume banal ou le virus respiratoire syncytial Infection par le virus respiratoire syncytial (VRS) et le métapneumovirus humain Les infections par le virus respiratoire syncytial et par le métapneumovirus humain sont la cause des affections saisonnières des voies respiratoires inférieures, en particulier chez le nourrisson... en apprendre davantage [VRS] qui provoque habituellement une bronchiolite), chacun peut causer de nombreux syndromes viraux des voies respiratoires ( Causes de syndromes respiratoires viraux fréquents Causes de syndromes respiratoires viraux fréquents Les infections virales affectent fréquemment le tractus respiratoire supérieur ou inférieur. Bien que les infections respiratoire puissent être classées selon le virus responsable (p. ex., influenza)... en apprendre davantage ).

Tableau
icon

La gravité de l'affection respiratoire virale varie de manière importante; les atteintes les plus sévères étant plus fréquentes chez les personnes âgées et les nourrissons. La morbidité peut être directement due à l'infection virale ou être indirecte, due à l'aggravation de maladies cardio-pulmonaires sous-jacentes ou à une surinfection bactérienne des poumons, des sinus paranasaux ou de l'oreille moyenne.

Diagnostic des infections virales respiratoires

  • Typiquement, évaluation clinique et épidémiologique locale

  • Parfois, des tests diagnostiques

Les infections respiratoires virales sont généralement diagnostiquées cliniquement sur la base des symptômes et de l'épidémiologie locale. Pour soigner les patients, le diagnostic du syndrome est généralement suffisant; l'identification de l'agent pathogène spécifique est rarement nécessaire.

Les tests diagnostiques doivent généralement être réservés aux cas suivants:

  • Situations dans lesquelles l'identification d'un agent pathogène spécifique affecte la prise en charge clinique

  • Surveillance épidémiologique (c'est-à-dire, identification et détermination de la cause d'une épidémie)

L'identification de l'agent pathogène peut être importante dans les rares cas où un traitement antiviral spécifique est envisagé. Actuellement, ces situations sont limitées aux infections précoces ou sévères par la grippe Diagnostic La grippe est une infection respiratoire virale provoquant une fièvre, un coryza, une toux, des céphalées et une sensation de malaise. Le décès est possible pendant une épidémie saisonnière... en apprendre davantage ou le virus respiratoire syncytial (VRS) Traitement Les infections par le virus respiratoire syncytial et par le métapneumovirus humain sont la cause des affections saisonnières des voies respiratoires inférieures, en particulier chez le nourrisson... en apprendre davantage chez des patients gravement immunodéprimés. L'identification de l'agent pathogène spécifique (notamment le virus de la grippe ou le VRS chez les patients hospitalisés ou résidant dans un établissement) peut également être importante pour identifier et contenir les épidémies.

Des tests diagnostiques rapides au lit du malade basés sur l'antigène au point de traitement sont disponibles pour la grippe et le virus respiratoire syncytial (VRS), mais leur sensibilité est inférieure à celle des tests de laboratoire. Les tests au lit du malade sont généralement réservés aux cas où le diagnostic clinique est incertain et si

  • Un traitement antiviral est envisagé.

  • L'identification de l'agent pathogène viral empêcherait une évaluation supplémentaire ou le traitement d'une infection bactérienne.

La détection par PCR (Polymerase Chain Reaction) des agents pathogènes viraux dans un panel multiplex (ou individuellement dans le cas de la grippe et du VRS) est disponible dans de nombreux laboratoires cliniques. Ces tests sont rapides et plus sensibles que les tests au lit du malade et, lorsqu'ils sont disponibles, ils sont préférables.

Les cultures cellulaires ou les tests sérologiques demandent plus de temps que les tests PCR mais ils peuvent être utiles pour la surveillance épidémiologique.

Traitement des infections virales respiratoires

  • Soins de support

  • Parfois, des médicaments antiviraux

Le traitement des infections respiratoires virales est habituellement symptomatique.

Les agents antibactériens sont inefficaces contre les pathogènes viraux et la prophylaxie contre les surinfections bactériennes secondaires n'est pas recommandée. Les antibiotiques ne doivent être administrés que lorsque des infections bactériennes secondaires se développent. En cas de pneumopathie chronique, on peut administrer des antibiotiques de manière moins restrictive.

Chez certains patients, une toux persiste pendant des semaines après la guérison d'une infection des voies respiratoires supérieures; ces symptômes peuvent être diminués par la prise d'un bronchodilatateur ou de corticostéroïdes.

Dans certains cas, les antiviraux sont utiles:

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les
Testez vos connaissances
Mécanismes de défense de l’hôte contre une infection
Lequel de ces micro-organismes est capable d’envahir la peau saine ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT