Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

kystes de Baker

(Kystes de Baker ; Kystes poplités)

Par

Joseph J. Biundo

, MD, Tulane Medical Center

Dernière révision totale avr. 2018| Dernière modification du contenu avr. 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Les kystes de Baker sont de petites poches remplies de liquide articulaire (synovial), qui se forment dans une ramification de la capsule articulaire située en arrière du genou.

Le kyste de Baker est provoqué par une accumulation de liquide articulaire dans la capsule articulaire située derrière le genou, qui se présente comme une poche saillante. Les causes de l’accumulation du liquide articulaire comprennent la polyarthrite rhumatoïde, l’arthrose et la sollicitation excessive du genou. Le kyste de Baker génère souvent une gêne dans la région postérieure du genou. Le kyste peut grossir jusqu’à atteindre la taille d’une balle de base-ball, et parfois s’étendre vers le bas, dans les muscles du mollet.

Une augmentation brutale de la quantité et de la pression du liquide dans le kyste peut provoquer sa rupture. Le liquide éliminé du kyste peut causer une inflammation des tissus adjacents, ce qui entraîne des symptômes pouvant s’apparenter à ceux d’un caillot de sang dans le mollet (thrombose veineuse profonde [TVP]). De plus, un renflement ou un kyste de Baker rompu peuvent, dans de rares cas, causer une thrombophlébite dans la veine poplitée (qui se trouve sur la partie antérieure du genou) par appui sur la veine.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Parfois, examens d’imagerie

Le médecin peut généralement établir son diagnostic de kyste de Baker en posant à la personne des questions spécifiques sur les symptômes et en palpant le gonflement en arrière du genou ou au niveau du mollet.

Si nécessaire, l’échographie, l’imagerie par résonance magnétique (IRM) ou l’arthrographie peut parfois faciliter le diagnostic, permettre de faire la distinction entre un kyste et un caillot de sang dans les veines profondes (TVP) et révéler l’étendue du kyste.

Traitement

  • Ponction articulaire et injection de corticoïdes

  • Parfois, ablation chirurgicale du kyste

  • Pour les kystes rompus, analgésiques

Lorsque l’arthrose provoque le gonflement chronique du genou, le médecin doit parfois aspirer le liquide grâce à une aiguille (procédure appelée ponction articulaire) et injecter un corticoïde à longue durée d’action (comme l’acétonide de triamcinolone) afin de réduire la taille du kyste ou de prévenir la formation d’un kyste de Baker. L’ablation chirurgicale du kyste est une alternative en cas d’échec des autres traitements.

En cas de rupture du kyste, la douleur est traitée avec un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) ou un autre analgésique si les AINS ne sont pas tolérés. Si la rupture du kyste provoque une thrombophlébite de la veine poplitée, le traitement comprend l’alitement avec élévation du membre inférieur, l’application de compresses chaudes et l’administration d’anticoagulants (comme la warfarine).

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Laminectomie lombaire
Vidéo
Laminectomie lombaire
La colonne vertébrale se compose de 33 vertèbres qui hébergent et protègent la moelle épinière...
Modèles 3D
Tout afficher
Spondylarthrite ankylosante
Modèle 3D
Spondylarthrite ankylosante

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT