Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Spondylolisthésis

Par

Peter J. Moley

, MD, Hospital for Special Surgery

Dernière révision totale déc. 2019| Dernière modification du contenu déc. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources du sujet

Le spondylolisthésis est le déplacement partiel d’un os dans le bas du dos.

  • Des traumatismes ou une maladie dégénérative peuvent provoquer ce trouble.

  • La douleur est ressentie dans le bas du dos et peut se déplacer dans une jambe ou les deux.

  • Le diagnostic repose sur les résultats d’examens d’imagerie.

  • Le traitement inclut des mesures visant à soulager la douleur.

Le rachis (colonne vertébrale) est composé de vertèbres empilées les unes sur les autres. Dans le spondylolisthésis lombaire, une vertèbre dans le bas du dos glisse vers l’avant. Ce trouble survient généralement au cours de l’adolescence ou au début de l’âge adulte (souvent chez des athlètes). Il est généralement causé par une malformation congénitale ou un traumatisme entraînant des fractures dans une partie de la vertèbre. Si les deux côtés de la vertèbre sont touchés, celle-ci peut alors glisser vers l’avant sur celle qui se trouve en dessous. Le spondylolisthésis peut également survenir chez des adultes plus âgés, principalement en raison d’une maladie dégénérative. Les personnes souffrant de spondylolisthésis à l’âge adulte sont à risque de développer une sténose lombaire.

Symptômes

Le spondylolisthésis léger à modéré peut causer peu ou pas de douleur, en particulier chez les jeunes gens.

Lorsque la douleur survient pendant l’adolescence, elle n’est ressentie que d’un seul côté de la colonne vertébrale et peut descendre dans une jambe. La douleur peut accompagner une fracture.

Lorsque la douleur survient chez l’adulte, elle est ressentie sur une partie spécifique de la colonne vertébrale et descend dans les deux jambes. Dans ces cas, la douleur est due à une maladie dégénérative.

La douleur est aggravée par la station debout ou le fait de se pencher en arrière. Elle peut être accompagnée d’engourdissement, de faiblesse, ou des deux dans les jambes.

Diagnostic

  • Examens d’imagerie

Le diagnostic de spondylolisthésis repose sur des examens d’imagerie, généralement des radiographies du bas du dos.

D’autres examens d’imagerie, comme une imagerie par résonance magnétique (IRM) ou parfois une tomodensitométrie (TDM), peuvent être réalisés.

Traitement

  • Mesures pour soulager la douleur et stabiliser la colonne vertébrale

Un ou deux jours de repos au lit peuvent soulager la douleur. Un alitement plus long affaiblirait les muscles centraux et augmenterait la raideur, aggravant ainsi la douleur dorsale et prolongeant le temps de récupération. Il est recommandé de dormir dans une position confortable et sur un matelas moyennement ferme. Les personnes qui dorment sur le dos peuvent placer un coussin sous leurs genoux. Les personnes qui dorment sur le côté peuvent utiliser un oreiller afin de maintenir leur tête en position neutre (non penchée vers le lit ni vers le plafond). Elles doivent placer un autre oreiller entre leurs genoux et fléchir légèrement les hanches et les genoux si cela soulage la douleur dorsale. Les personnes peuvent continuer à dormir sur le ventre si cela est confortable.

L’application de froid (des poches de glace par exemple) ou de chaleur (une bouillotte par exemple) ou encore la prise d’antalgiques en vente libre (comme le paracétamol et les anti-inflammatoires non stéroïdiens [AINS]) peut aider à soulager la douleur. Certaines personnes peuvent être soulagées par des médicaments qui réduisent la douleur nerveuse, tels que la gabapentine, les anticonvulsivants ou certains antidépresseurs. Si la douleur est sévère ou persiste, les médecins peuvent prescrire des corticoïdes par voie orale ou en injection dans l’espace épidural (entre la colonne vertébrale et la couche externe de tissu recouvrant la moelle épinière).

La kinésithérapie et des exercices de renforcement et d’étirement des muscles de l’abdomen, des fesses et du dos (muscles centraux) peuvent être utiles. (Voir aussi Prévention.)

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Valvuloplastie mitrale
Vidéo
Valvuloplastie mitrale
Le cœur est un muscle qui bat et pompe le sang vers l’ensemble du corps. À l’intérieur du...
Modèles 3D
Tout afficher
Le pied
Modèle 3D
Le pied

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT