Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Syndrome de la bouche brûlante

(Oral Dysesthesia; Burning Tongue)

Par

Bernard J. Hennessy

, DDS, Texas A&M University, College of Dentistry

Dernière révision totale mai 2020| Dernière modification du contenu mai 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle

Le syndrome de la bouche brûlante fait référence à des douleurs buccales, impliquant généralement la langue, chez des personnes qui n’ont visiblement aucune lésion ni anomalie dans la bouche.

  • Le syndrome de la bouche brûlante englobe probablement plusieurs affections différentes ayant des causes multiples, mais une symptomatologie commune.

  • Une sensation de brûlure, de picotement ou d’engourdissement peut affecter la bouche tout entière ou simplement la langue, et peut être continue ou intermittente.

  • Les médecins diagnostiquent le syndrome de la bouche brûlante en se basant sur les symptômes de la personne et sur l’absence d’autres causes plus fréquentes de gêne sur la langue.

  • Toutes les causes sous-jacentes sont traitées.

  • Préserver l’humidité de la bouche contribue souvent à soulager la sensation de brûlure.

Le syndrome de la bouche brûlante est observé le plus souvent chez les femmes ménopausées.

Le syndrome de la bouche brûlante se caractérise par une gêne temporaire qu’un grand nombre de personnes perçoivent après l’ingestion d’aliments acides ou irritants.

Causes

Un certain nombre de troubles provoquent des douleurs buccales. Cependant, si les personnes présentent des douleurs buccales sans souffrir de l’une de ces affections, ou qu’elles présentent des anomalies visibles dans la bouche, les médecins appellent cela syndrome de la bouche brûlante. Les médecins pensent que le syndrome de la bouche brûlante implique probablement une anomalie mal comprise au niveau des nerfs qui contrôlent la douleur et le goût.

Autres troubles pouvant provoquer des douleurs buccales :

Symptômes

Une sensation douloureuse de brûlure, de picotement ou d’engourdissement peut affecter l’intégralité de la bouche (en particulier la langue, les lèvres et le palais) ou seulement la langue. Elle peut être continue ou intermittente, peut s’intensifier au cours de la journée et peut être soulagée en mangeant ou en buvant. Autres symptômes :

  • Sécheresse de la bouche

  • Soif

  • Altération du goût

Des conséquences possibles de la douleur incluent : changements des habitudes alimentaires, irritabilité, dépression et évitement des relations sociales.

Diagnostic

  • Examen clinique

Le médecin ou le dentiste passe en revue les antécédents médicaux de la personne, ainsi que ses habitudes alimentaires, et procède à un examen de la bouche. Pour poser le diagnostic, la douleur doit durer plus de 2 heures par jour pendant plus de 3 mois. Les médecins peuvent réaliser des analyses de sang ou d’autres analyses à la recherche de certaines autres affections connues pour provoquer une sensation de brûlure dans la bouche. Par exemple, ils peuvent réaliser un test pour vérifier le flux de salive afin de déterminer si la personne présente une sécheresse buccale. Le syndrome de la bouche brûlante est souvent difficile à diagnostiquer, car le tissu dans la bouche peut également avoir un aspect normal dans les cas légers ou précoces de douleur buccale due à des troubles spécifiques.

Traitement

  • Mesures pour préserver l’humidité de la bouche et soulager la douleur

  • Parfois, antidépresseurs ou anxiolytiques

Si les médecins trouvent une cause à la douleur buccale, ils la traitent.

Plusieurs mesures permettent d’atténuer les symptômes. Les substituts de salive, les glaçons, la prise fréquente d’eau ou l’utilisation de chewing-gum (sans sucre) peuvent aider à stimuler la production de salive et à maintenir la bouche humide. Les antidépresseurs, comme la nortriptyline, ou les anxiolytiques, comme le clonazépam, sont parfois bénéfiques pour les changements émotionnels, bien qu’ils puissent parfois aggraver les symptômes douloureux en provoquant une sécheresse buccale. Une crème à base de capsaïcine, de la gabapentine et des suppléments en vitamines (B et C) peuvent également être utiles. La thérapie cognitivo-comportementale peut parfois s’avérer utile lorsque les autres traitements ne le sont pas. Les troubles disparaissent parfois sans traitement, mais peuvent réapparaître par la suite.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Testez vos connaissances

Introduction aux urgences dentaires
Parmi les problèmes dentaires suivants, lequel ne nécessite PAS de consulter d’urgence un chirurgien-dentiste ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT