Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Introduction aux infections des voies urinaires

Par

Talha H. Imam

, MD, University of Riverside School of Medicine

Dernière révision totale févr. 2020| Dernière modification du contenu févr. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Les infections urinaires peuvent être classées en deux catégories, les infections urinaires hautes, qui concernent les reins (pyélonéphrite Pyélonéphrite aiguë Les infections urinaires bactériennes peuvent affecter l'urètre, la prostate, la vessie ou les reins. Les symptômes d'infection urinaire sont tous inconstants et comprennent la pollakiurie,... en apprendre davantage ) et les infections urinaires basses, qui impliquent la vessie (cystite Cystite Les infections urinaires bactériennes peuvent affecter l'urètre, la prostate, la vessie ou les reins. Les symptômes d'infection urinaire sont tous inconstants et comprennent la pollakiurie,... en apprendre davantage ), l'urètre (urétrite Urétrite Les infections urinaires bactériennes peuvent affecter l'urètre, la prostate, la vessie ou les reins. Les symptômes d'infection urinaire sont tous inconstants et comprennent la pollakiurie,... en apprendre davantage ) et la prostate (prostatite Prostatite La prostatite correspond à un groupe disparate de troubles prostatique qui se manifeste par une combinaison de symptômes urinaires principalement irritatifs ou obstructifs et de douleur périnéale... en apprendre davantage ). Cependant, en pratique, cette distinction peut être difficile voire impossible, en particulier chez l'enfant. De plus, les infections peuvent se propager d'une région à l'autre de l'appareil urinaire. Bien que l'urétrite et la prostatite soient des infections qui impliquent les voies urinaires, le terme d'infection urinaire correspond généralement à la pyélonéphrite et à la cystite.

La plupart des cystites et des pyélonéphrites sont provoquées par des bactéries. Les agents pathogènes non bactériens les plus fréquents sont les champignons (généralement des espèces de Candida) et, moins fréquemment, des mycobactéries, des virus et des parasites. Les pathogènes non bactériens affectent généralement les patients immunodéprimés; qui ont un diabète, une obstruction, ou des anomalies structurelles des voies urinaires; ou qui ont subi récemment une instrumentation des voies urinaires.

Les virus autres que les adénovirus (impliqués dans la cystite hémorragique) n'ont aucune contribution majeure aux infections urinaires chez le patient immunocompétent.

Les maladies parasitaires principales responsables d'infection urinaire sont la filariose Filariose lymphatique de Bancroft et de Brugia La filariose lymphatique est une infection due à l'une des 3 espèces de Filarioidea. Les symptômes aigus comprennent la fièvre, une lymphadénite, une lymphangite, une épididymite et une funiculite... en apprendre davantage Filariose lymphatique de Bancroft et de Brugia , la trichomonase Trichomonase La trichomonase est une infection vaginale ou du tractus génital masculin due à Trichomonas vaginalis. Elle peut être asymptomatique ou se manifester par une urétrite, une vaginite ou parfois... en apprendre davantage , leishmaniose Leishmaniose La leishmaniose est due à différentes espèces de Leishmania. Les manifestations comprennent des syndromes cutanés, viscéraux et muqueux. La leishmaniose cutanée se manifeste par des lésions... en apprendre davantage Leishmaniose , le paludisme Paludisme Le paludisme est une infection à Plasmodium spp. La symptomatologie comprend une fièvre (qui peut être périodique), des frissons, des sueurs, une diarrhée, des douleurs abdominales, une détresse... en apprendre davantage et la schistosomiase Schistosomiase (bilharziose) La schistosomiase (bilharziose) est la conséquence de l'infestation par des trématodes du sang du genre Schistosoma. L'hôte s'infeste par voie transcutanée en nageant ou en pataugeant dans des... en apprendre davantage (bilharziose). Parmi les maladies parasitaires mentionnées, seule la trichomonase est fréquente aux États-Unis, habituellement comme une maladie sexuellement transmissible.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les
Testez vos connaissances
Néphropathies métaboliques
Plusieurs perturbations métaboliques peuvent provoquer une néphrite tubulo-interstitielle. La néphropathie uratique aiguë n’est pas véritablement une forme de néphrite tubulo-interstitielle aiguë, mais plutôt une uropathie obstructive intraluminale. Parmi les causes suivantes, laquelle est la cause la plus fréquente de cette forme de néphropathie ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT