honeypot link

Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Rhabdomyolyse

Par

Anna Malkina

, MD, University of California, San Francisco

Dernière révision totale mars 2020| Dernière modification du contenu mars 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources du sujet

Une rhabdomyolyse apparaît lorsque les fibres musculaires endommagées par une maladie, une lésion ou des substances toxiques se dégradent et libèrent leur contenu dans la circulation sanguine. Une maladie sévère peut provoquer une lésion rénale aiguë.

  • Les causes fréquentes comprennent les lésions musculaires et la perturbation de la circulation sanguine dans les tissus endommagés, les médicaments, les substances toxiques et les infections.

  • Les causes moins fréquentes comprennent les déséquilibres électrolytiques, les maladies endocriniennes et génétiques, l’exercice physique extrême et une température corporelle extrême.

  • Les symptômes peuvent inclure des douleurs musculaires, une faiblesse et des urines brun-rougeâtre (ou de la couleur du thé), mais la plupart des personnes ne présentent pas ces symptômes.

  • Les complications graves comprennent une lésion rénale aiguë (également appelée insuffisance rénale aiguë).

  • Des analyses de sang et d’urine sont nécessaires pour établir le diagnostic. 

  • Les traitements visent à déterminer la cause et les complications qui en résultent (par exemple, la lésion rénale aiguë est traitée avec des solutés intraveineux et parfois une dialyse).

La fonction musculo-squelettique normale nécessite un échange d’électrolytes (minéraux électriquement chargés comme le sodium et le potassium) entre les cellules musculaires (myocytes). Cet échange permet aux cellules de métaboliser correctement l’ adénosine triphosphate (ATP), une molécule nécessaire au transport de l’énergie à l’intérieur des cellules et à l’alimentation des fonctions de l’organisme. 

Dans la rhabdomyolyse, les processus qui permettent le fonctionnement normal du muscle squelettique sont perturbés et les myocytes se dégradent et libèrent une partie de leur contenu dans la circulation sanguine, notamment

  • Créatine kinase (CK), protéine qui augmente lorsque le muscle est endommagé

  • Myoglobine, protéine contenant du fer qui transporte et stocke l’oxygène dans les myocytes

  • Électrolytes

Lorsque les reins fonctionnent normalement, ils filtrent toute la myoglobine et l’excès de créatine kinase par la diurèse et les éliminent de la circulation sanguine via la miction. Un taux élevé de myoglobine dans le sang peut surcharger et endommager les reins (provoquant une lésion rénale aiguë) et d’autres organes.

Toute forme de lésion musculaire peut entraîner une rhabdomyolyse. Causes les plus fréquentes de cette affection :

Certains médicaments et substances toxiques (par exemple, statines) peuvent provoquer des lésions musculaires directes. D’autres médicaments et substances toxiques augmentent le taux des médicaments qui pourraient endommager les muscles (par exemple, interactions médicamenteuses impliquant des antibiotiques). D’autres médicaments et substances toxiques endommagent indirectement les muscles en limitant l’apport sanguin à ces muscles. Par exemple, les personnes qui sont sous sédatif et immobilisées après avoir pris des médicaments tels qu’agents anxiolytiques, antipsychotiques, cocaïne, amphétamines ou alcool peuvent rester dans la même position pendant des heures, ce qui peut entraîner une compression et des lésions de certains muscles et des vaisseaux sanguins irriguant ces muscles.

Causes moins fréquentes de la rhabdomyolyse :

Symptômes

Les trois symptômes classiques de la rhabdomyolyse sont les douleurs musculaires, la faiblesse et les urines brun-rougeâtre (provoquées par le taux élevé de la protéine pigmentée de rouge myoglobine qui est déversée dans le sang). Cependant, ce trio de symptômes est présent chez moins de 10 % de toutes les personnes atteintes de rhabdomyolyse.

Les symptômes de la rhabdomyolyse varient, et environ 50 % des personnes n’ont aucune plainte musculaire. Lorsqu’elle est présente, la douleur musculaire a tendance à affecter les épaules, les cuisses, le bas du dos et les mollets.

À un taux élevé, la myoglobine excrétée dans l’urine (myoglobinurie) modifie la couleur de l’urine en la faisant devenir rouge ou brun et peut être confirmée au moyen d’une analyse d’urine. Cependant, une personne peut souffrir de rhabdomyolyse sans que son urine change de couleur.

D’autres signes et symptômes dépendent de la cause de la lésion musculaire primitive ainsi que des complications de cette lésion (par exemple, fièvre chez les personnes présentant une infection ou altération de la vigilance chez les personnes intoxiquées).

La lésion rénale aiguë est très fréquente et survient chez 15 à 50 % des personnes présentant des complications de la rhabdomyolyse. Parfois, la rhabdomyolyse est accompagnée de complications telles qu’une coagulation intravasculaire disséminée (CIVD), la présence de petits caillots sanguins dans les vaisseaux sanguins de tout l’organisme.

Diagnostic

  • Examen clinique

  • Analyses de sang et d’urine

Les médecins suspectent une rhabdomyolyse en se basant sur les symptômes. Le diagnostic est confirmé avec des analyses de sang.

Parfois, des analyses biologiques supplémentaires pour détecter la myoglobine dans l’urine sont réalisées pour confirmer le diagnostic.

Traitement

  • Traitement de la cause sous-jacente

  • Traitement des complications

En général, le traitement est axé sur la cause et les complications de la rhabdomyolyse.

Ce traitement comprend généralement des solutés par voie intraveineuse pour prévenir et traiter la lésion rénale aiguë.

Si un syndrome compartimental est la cause de la rhabdomyolyse, une intervention chirurgicale appelée fasciotomie est réalisée pour soulager la pression dans le muscle. Le soulagement de cette pression permet de rétablir une circulation saine dans le tissu affecté. Les infections sont traitées avec les médicaments appropriés. Tout médicament que l’on soupçonne être à l’origine de la rhabdomyolyse (par exemple, statines) est arrêté. Les troubles électrolytiques sont corrigés.

Une lésion rénale aiguë peut nécessiter une hémodialyse. La coagulation intravasculaire disséminée est traitée avec du plasma frais congelé.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT