Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Troubles de la fonction plaquettaire

Par

David J. Kuter

, MD, DPhil, Harvard Medical School

Dernière révision totale juil. 2019| Dernière modification du contenu juil. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources du sujet

Les troubles de la fonction plaquettaire peuvent être dus à un trouble des plaquettes elles-mêmes ou à un facteur externe qui altère la fonction des plaquettes normales.

Les plaquettes sont des cellules fabriquées dans la moelle osseuse, qui circulent dans le sang et contribuent à sa coagulation.

Lorsque les plaquettes ne fonctionnent pas correctement, il existe un risque de saignement excessif dû à des lésions, voire de saignement spontané. Le trouble de la fonction plaquettaire peut être

  • Héréditaire

  • Acquis

Maladies héréditaires des plaquettes

La maladie de von Willebrand est la maladie héréditaire des plaquettes la plus fréquente. Il existe un certain nombre d’autres maladies héréditaires rares qui touchent les plaquettes, y compris la thrombasthénie de Glanzmann, le syndrome de Wiskott-Aldrich, le syndrome de Chédiak-Higashi et le syndrome de Bernard-Soulier.

Maladies acquises des plaquettes

Les maladies acquises des plaquettes sont généralement causées par des

  • Médicaments

  • Maladies

Les médicaments les plus fréquents qui altèrent la fonction plaquettaire sont l’aspirine et d’autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), ainsi que des médicaments antiplaquettaires tels que le clopidogrel et des médicaments similaires, utilisés en prévention des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques.

Les maladies qui peuvent altérer la fonction plaquettaire sont, notamment, la cirrhose, le myélome multiple, la maladie rénale et le lupus érythémateux systémique (lupus).

Certaines personnes peuvent développer des troubles de la fonction plaquettaire à la suite d’une dérivation cardiopulmonaire au cours d’une intervention à cœur ouvert.

Symptômes

Les symptômes dépendent de la cause et de la gravité du trouble de la fonction plaquettaire.

Les personnes atteintes de troubles héréditaires de la fonction plaquettaire peuvent avoir des antécédents, depuis toujours, de tendance aux ecchymoses ou de saignements excessifs après des blessures légères ou une intervention chirurgicale mineure comme une extraction dentaire. Les garçons peuvent avoir présenté un saignement excessif après une circoncision. Parfois, les premiers signes chez les femmes sont des saignements menstruels très abondants.

D’autres symptômes de maladies des plaquettes incluent également de minuscules points rouges (pétéchies) sur la peau et des ecchymoses après des blessures légères.

Saignement cutané

Diagnostic

  • Analyses de sang pour mesurer la numération plaquettaire et la coagulation

  • Examens spéciaux pour mesurer la fonction plaquettaire et les saignements

Si les symptômes se manifestent après la prise d’un médicament, les médecins suspectent qu’il est la cause du trouble de la fonction plaquettaire. Les médecins suspectent une cause héréditaire si les symptômes commencent tôt dans la vie des personnes qui ne sont pas atteintes d’autres troubles ou qui ne prennent pas de médicaments provoquant un trouble de la fonction plaquettaire.

Les médecins réalisent tout d’abord une numération formule sanguine (NFS) afin de mesurer le nombre de plaquettes et d’évaluer si les symptômes de la personne sont provoqués par un faible nombre de plaquettes (thrombocytopénie). Si le nombre de plaquettes est normal, les médecins suspectent un trouble de la fonction plaquettaire. Si la cause est incertaine, des examens sanguins peuvent être nécessaires pour mesurer les substances impliquées dans la coagulation (temps de prothrombine [TP] et temps de céphaline activée [TCA]). Ces tests mesurent la durée nécessaire à la coagulation du sang. Pour un autre test, appelé test de la fonction plaquettaire, un échantillon de sang est prélevé et analysé pour voir si les plaquettes réagissent normalement en présence de divers stimulateurs plaquettaires. Un résultat anormal à un test de la fonction plaquettaire indique la nature du trouble de la fonction plaquettaire héréditaire ou acquis.

Traitement

  • Arrêter ou éviter les médicaments qui provoquent un saignement

  • Traiter la maladie sous-jacente associée, par exemple, par une dialyse dans le cas d’une personne atteinte d’insuffisance rénale

  • Parfois médicaments ou transfusions plaquettaires

Si le trouble de la fonction plaquettaire est dû à un médicament, l’arrêt du médicament est généralement le seul traitement nécessaire. Les personnes atteintes d’une maladie héréditaire des plaquettes qui provoque un saignement excessif doivent en général ne pas prendre de médicaments qui altèrent la fonction plaquettaire. Lorsque les personnes atteintes d’un trouble héréditaire de la fonction plaquettaire présentent un saignement sévère, une transfusion de plaquettes ou l’administration d’un médicament appelé desmopressine (qui contribue à réduire le saignement) peut être nécessaire.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Lymphome non-hodgkinien
Vidéo
Lymphome non-hodgkinien
Le système lymphatique fait partie du système immunitaire du corps, qui est responsable de...
Drépanocytose
Vidéo
Drépanocytose
La drépanocytose est une maladie héréditaire du sang transmise par les deux parents. Cette...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT