Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Prurit

Par

Thomas M. Ruenger

, MD, PhD, Georg-August University of Göttingen, Germany

Dernière révision totale avr. 2021| Dernière modification du contenu avr. 2021
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
Ressources du sujet

Les démangeaisons (prurit) peuvent être très inconfortables. C’est l’un des motifs de consultation les plus fréquents chez les médecins spécialisés en troubles cutanés (dermatologues).

Les personnes ayant des démangeaisons ont envie de se gratter. Le grattage soulage temporairement les démangeaisons, mais il peut abîmer la peau, provoquant parfois une aggravation de ces dernières (le cycle démangeaisons-grattage) ou une infection (appelée infection secondaire). Avec le temps, la peau peut devenir épaisse et squameuse (lichénification).

Causes du prurit

Le prurit peut être causé par

  • Troubles cutanés

  • Troubles d’autres organes (troubles systémiques)

  • Troubles du système nerveux

  • Troubles psychologiques

  • Médicaments et produits chimiques

Dans de nombreux cas de troubles allergiques cutanés et systémiques, les démangeaisons sont provoquées par l’histamine. L’histamine est une substance chimique stockée dans les mastocytes. Les mastocytes font partie du système immunitaire, et l’histamine est impliquée dans les réactions allergiques. Lorsque les mastocytes sont stimulés par divers allergènes (substances qui provoquent une réaction allergique), ils libèrent de l’histamine. Lorsque l’histamine est libérée dans le sang, elle peut provoquer de nombreux symptômes, notamment des démangeaisons et une inflammation. Il existe un certain nombre d’autres substances chimiques dans l’organisme qui jouent un rôle important dans les démangeaisons, comme les protéases et les cytokines Cytokines L’une des lignes de défense de l’organisme (système immunitaire) implique les globules blancs (leucocytes) qui circulent dans le sang et les tissus, à la recherche de micro-organismes et autres... en apprendre davantage .

Troubles cutanés

Les causes les plus fréquentes de démangeaisons sont des troubles cutanés :

Troubles systémiques (qui touchent tout l’organisme)

Plusieurs troubles systémiques peuvent provoquer des démangeaisons sans modification visible de la peau (comme une éruption cutanée). Les troubles systémiques sont des causes moins fréquentes de démangeaisons que les troubles cutanés.

Certaines des causes systémiques les plus fréquentes comprennent :

Troubles du système nerveux

L’irritation des nerfs sensitifs, par exemple lorsqu’un nerf est comprimé, peut provoquer des démangeaisons localisées au niveau de la partie du corps innervée par ledit nerf. En revanche, certains troubles affectant le système nerveux peuvent provoquer des démangeaisons généralisées (sur tout le corps), car les neurones de la démangeaison (un type de cellules nerveuses) sont trop actifs ou sont moins inhibés par d’autres neurones. Par exemple, dans le cas de la sclérose en plaques Sclérose en plaques (SEP) Dans la sclérose en plaques, des plaques de myéline (la substance qui recouvre la plupart des fibres nerveuses) et des fibres nerveuses sous-jacentes dans le cerveau, les nerfs optiques et la... en apprendre davantage , la conduction nerveuse est altérée en raison d’un processus auto-immun : le système immunitaire attaque le tissu adipeux qui entoure les fibres nerveuses (myéline). Ce processus réduit l’inhibition des neurones de la démangeaison, qui deviennent donc plus actifs. Les démangeaisons dues à des troubles du système nerveux sont appelées « prurit neuropathique ».

Troubles psychologiques

Certaines personnes atteintes de troubles psychologiques présentent des démangeaisons pour lesquelles aucune cause physique ne peut être identifiée. On parle alors de « prurit psychogène ».

Médicaments et produits chimiques

Certains médicaments ou produits chimiques peuvent entraîner des démangeaisons lorsqu’ils sont administrés par voie interne ou appliqués sur la peau. Les démangeaisons sont généralement causées par une réaction allergique. Certains médicaments, comme la morphine et certains agents de contraste radio-opaques Dans la tomodensitométrie (TDM), anciennement appelée tomographie axiale calculée par ordinateur (TACO), la source et le détecteur de rayons X effectuent une rotation autour des personnes. Dans... en apprendre davantage utilisés pour certains examens de radiographie, peuvent également causer des démangeaisons sans qu’il y ait de réaction allergique.

Évaluation du prurit

Chaque épisode de prurit ne nécessite pas forcément une évaluation médicale immédiate. Les informations suivantes peuvent aider les personnes à décider si un examen clinique est nécessaire et à savoir comment se déroule un tel examen. La plupart des pathologies qui provoquent des démangeaisons ne sont pas graves.

Signes avant-coureurs

Les signes suivants peuvent indiquer que la cause peut être sérieuse :

Quand consulter un médecin

Les personnes qui perdent du poids, sont fatiguées ou ont des sueurs nocturnes doivent consulter un médecin dès que possible. Les personnes qui présentent l’un des autres signes d’alerte ou ayant des démangeaisons sévères doivent voir un médecin immédiatement.

Que fait le médecin

Les médecins posent de nombreuses questions et examinent la peau. Les personnes doivent souvent se déshabiller pour que les médecins puissent examiner l’intégralité de la surface cutanée. En l’absence d’une étiologie claire après examen de la peau, les médecins peuvent pratiquer un examen clinique complet pour détecter d’éventuelles causes systémiques. Des examens peuvent être nécessaires pour diagnostiquer certaines causes systémiques et, parfois, des troubles cutanés.

Si les démangeaisons sont étendues et commencent peu de temps après l’administration d’un médicament, celui-ci peut en être la cause. Si les démangeaisons (généralement accompagnées d’une éruption cutanée) sont limitées à une zone qui est entrée en contact avec une substance, en particulier, une substance souvent associée à des dermatites de contact Dermatite de contact L’eczéma ou la dermatite de contact est une inflammation cutanée provoquée par un contact direct avec une substance particulière. L’éruption cutanée, qui peut être accompagnée de démangeaisons... en apprendre davantage Dermatite de contact , cette substance est une cause probable. Cependant, les causes allergiques de démangeaisons étendues peuvent être difficiles à identifier parce que les personnes atteintes ont généralement mangé différents aliments et ont été exposées à de nombreuses substances pouvant provoquer une réaction allergique avant l’apparition de démangeaisons. De même, il peut être difficile d’identifier un médicament responsable de la réaction chez les personnes prenant plusieurs médicaments. Parfois, les personnes prennent le médicament responsable de la réaction depuis des mois, voire des années, avant qu’une réaction survienne.

Tableau
icon

Examens

La plupart des causes de démangeaisons peuvent être diagnostiquées sans analyse. Si le diagnostic d’une anomalie cutanée n’est pas clair d’après son aspect et les antécédents des personnes, un prélèvement de peau (biopsie Biopsie Les médecins peuvent identifier la nature de nombreux troubles cutanés par un simple examen de la peau. Un examen cutané complet inclut un examen du cuir chevelu, des ongles et des muqueuses... en apprendre davantage Biopsie ) peut être nécessaire pour analyser l’anomalie.

Si la cause des démangeaisons semble être une réaction allergique, mais que la substance provoquant la réaction allergique n’est pas évidente, une analyse de peau peut être nécessaire. Dans l’analyse de peau, les substances qui peuvent provoquer des réactions allergiques par contact sont appliquées sur la peau sous forme de patchs (tests épicutanés Les médecins peuvent identifier la nature de nombreux troubles cutanés par un simple examen de la peau. Un examen cutané complet inclut un examen du cuir chevelu, des ongles et des muqueuses... en apprendre davantage ).

Si la cause ne semble pas être une réaction allergique ou un trouble cutané, l’analyse est effectuée en fonction des autres symptômes de la personne. Par exemple, des analyses peuvent permettre de détecter des troubles de la vésicule biliaire ou du foie, une maladie rénale chronique, des troubles de la thyroïde, un diabète ou un cancer.

Traitement du prurit

  • Soin de la peau

  • Traitements locaux

  • Traitements systémiques

L’aspect le plus important du traitement des démangeaisons est d’en traiter la cause. En outre, d’autres mesures peuvent contribuer à soulager les démangeaisons.

Soin de la peau

Si les démangeaisons sont causées par une sécheresse cutanée, changer les soins de base de la peau est souvent très efficace. La sécheresse est souvent provoquée par des bains et une toilette excessifs. Les soins de la peau doivent inclure des bains et une toilette moins fréquents, l’utilisation d’eau tiède plutôt que chaude, et l’utilisation d’une plus petite quantité de savon. Il faut éviter de frotter excessivement la peau sèche, et une crème hydratante doit être appliquée après le bain ou la toilette. De plus, humidifier l’air sec (par exemple, en hiver) et éviter de porter des vêtements en laine peut également être utile.

Traitements locaux

Les traitements locaux sont des substances à appliquer sur la peau, comme les crèmes et les lotions. La plupart des traitements locaux ont pour objectif de traiter la cause sous-jacente des démangeaisons ; par exemple, le médecin peut prescrire une crème à base de corticoïdes à une personne qui présente une inflammation cutanée provoquée par une dermatite atopique Dermatite atopique (eczéma) La dermatite atopique (souvent appelée eczéma) est une inflammation chronique de la couche superficielle de la peau qui est accompagnée de démangeaisons. Elle se développe souvent chez des personnes... en apprendre davantage Dermatite atopique (eczéma) ou une dermatite de contact Dermatite de contact L’eczéma ou la dermatite de contact est une inflammation cutanée provoquée par un contact direct avec une substance particulière. L’éruption cutanée, qui peut être accompagnée de démangeaisons... en apprendre davantage Dermatite de contact .

Les crèmes, les lotions et les pommades à base de corticoïdes doivent être utilisées uniquement en cas d’inflammation de la peau, par exemple lorsqu’une éruption cutanée est présente. Elles ne doivent généralement pas être utilisées dans les cas suivants :

  • La peau est infectée.

  • Une infestation est présente.

  • La cause est systémique.

Des traitements locaux visant à soulager les démangeaisons, mais qui ne ciblent pas une cause spécifique, peuvent également être administrés. Ils incluent par exemple des lotions ou des crèmes contenant du menthol, du camphre, de la pramoxine ou de la capsaïcine. Les crèmes et les lotions contenant de la diphénhydramine (un antihistaminique) ou de la benzocaïne (un anesthésique) ne sont pas recommandées.

L’exposition à la lumière ultraviolette en cabinet médical ou à domicile (photothérapie photothérapie Le psoriasis est une maladie chronique, récurrente, caractérisée par des plaques et des papules, rouges recouvertes de squames argentées aux contours bien délimités entre la plaque et la peau... en apprendre davantage photothérapie ) permet souvent de réduire les troubles cutanés qui provoquent des démangeaisons. Souvent, elle permet également de soulager les démangeaisons qui ne sont pas associées à une éruption cutanée (pouvant être provoquées par divers troubles), lorsque les autres traitements ne sont pas efficaces.

Traitements systémiques

Les traitements systémiques sont des médicaments administrés par voie interne, sous forme de comprimés ou d’injection. Ils sont utilisés si les démangeaisons sont étendues ou si les traitements locaux sont inefficaces.

Les antihistaminiques Antihistaminiques Les réactions allergiques (réactions d’hypersensibilité) sont des réponses inadaptées du système immunitaire à des substances habituellement inoffensives. En général, les allergies entraînent... en apprendre davantage Antihistaminiques , notamment l’hydroxyzine, sont les plus fréquemment utilisés. Certains antihistaminiques, comme la cyproheptadine, la diphénhydramine et l’hydroxyzine provoquent des somnolences. Ils permettent de réduire les démangeaisons et, administrés avant le coucher, facilitent le sommeil. Il est important d’aider les personnes à bien dormir, car les démangeaisons sévères peuvent affecter le sommeil et donc considérablement diminuer le bien-être. Comme ils peuvent entraîner une somnolence, ces médicaments ne sont généralement pas administrés pendant la journée. De plus, ils doivent être utilisés de manière sélective et prudente chez les personnes plus âgées, car celles-ci sont plus sujettes aux chutes. La cétirizine et la loratadine provoquent moins de somnolence mais peuvent, dans de rares cas, avoir cet effet sur les personnes âgées. La fexofénadine provoque moins de somnolence, mais peut être à l’origine de céphalées. La doxépine provoque de fortes somnolences et est efficace. Elle peut donc être administrée au coucher en cas de démangeaisons graves.

La cholestyramine est utilisée pour traiter le prurit dû à certaines pathologies de la vésicule biliaire et du foie. Cependant, elle a un goût désagréable, entraîne une constipation et peut diminuer l’absorption d’autres médicaments.

Points clés concernant le prurit

  • Les démangeaisons peuvent avoir diverses causes, et chaque cause nécessite un traitement différent.

  • Si la personne ne présente ni éruption cutanée ni anomalies cutanées, la cause peut être une maladie systémique, un problème nerveux ou une réaction à un médicament.

  • Des soins de la peau (limitation du nombre de bains, hydratation de la peau et humidification de l’air) contribuent à soulager les démangeaisons provoquées par une sécheresse cutanée.

  • Le prurit peut généralement être soulagé par les traitements locaux ou systémiques.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Testez vos connaissances

Pemphigus vulgaire
Le pemphigus vulgaire est un trouble auto-immun rare et grave, dans lequel des bulles de tailles variables apparaissent sur la peau et les muqueuses. Les bulles sont généralement transparentes, molles et douloureuses, et de tailles diverses. Sur quelle(s) partie(s) du corps parmi les suivantes ces bulles se forment-elles généralement en premier lieu ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT