Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Intoxication par la vitamine K

Par

Larry E. Johnson

, MD, PhD, University of Arkansas for Medical Sciences

Dernière révision totale août 2019| Dernière modification du contenu août 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients

La vitamine K1 (phylloquinone) n'est pas toxique lorsqu'elle est consommée par voie orale, même en grande quantité. Cependant, la ménadione (un précurseur hydrosoluble synthétique de la vitamine K) peut entraîner une intoxication (les nourrissons ont développé une anémie hémolytique, une hyperbilirubinémie, un ictère et un ictère nucléaire) et ne doit pas être employée dans le traitement de la carence en vitamine K.

La vitamine K1 (phylloquinone) est une vitamine K alimentaire. Les sources comprennent les légumes verts à feuilles (en particulier le chou, les épinards et les salades vertes), les fèves de soja et les huiles végétales. Les lipides alimentaires favorisent son absorption. Les laits artificiels sont supplémentés en vitamine K. Après la période néonatale, les bactéries du tractus gastro-intestinal synthétisent la vitamine K, qui est absorbée et utilisée par l'organisme.

La vitamine K2 rassemble un groupe de composés (les ménaquinones) synthétisés par les bactéries du tube digestif; la quantité synthétisée ne satisfait pas aux besoins en vitamine K.

La vitamine K contrôle la formation des facteurs de coagulation II (prothrombine), VII, IX et X dans le foie (voir tableau Sources, fonctions et effets des vitamines). D'autres facteurs de coagulation dépendant de la vitamine K sont la protéine C, la protéine S et la protéine Z; les protéines C et S sont des anticoagulants. Des voies métaboliques conservent la vitamine K. Une fois que la vitamine K a participé à la formation de facteurs de coagulation, le produit de la réaction, l'époxyde de vitamine K, est enzymatiquement converti à la forme active, la vitamine K hydroquinone.

Les actions des protéines dépendantes de la vitamine K nécessitent du Ca. Les protéines vitamine K dépendantes, ostéocalcine et matrice gamma-carboxy-glutamyl (Gla) peuvent avoir un rôle important dans les os et autres tissus. L'administration de vitamine K est une thérapie courante de l'ostéoporose au Japon et dans d'autres pays.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Diversion gastrique de Roux-en-Y
Vidéo
Diversion gastrique de Roux-en-Y
Le processus digestif commence dans la bouche où la mastication de la nourriture et la salive...
Revue générale de la maladie de Wilson
Vidéo
Revue générale de la maladie de Wilson

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT