Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Gastrite atrophique métaplasique auto-immune

Par

Nimish Vakil

, MD, University of Wisconsin School of Medicine and Public Health

Examen médical juin 2021
Voir l’éducation des patients
Ressources du sujet

La gastrite atrophique métaplasique auto-immune est une maladie auto-immune héréditaire qui attaque les cellules pariétales, entraînant une hypochlorhydrie et une baisse de la production de facteur intrinsèque. Les conséquences sont la gastrite atrophique, la malabsorption de vitamine B12 et, fréquemment, une anémie pernicieuse (de Biermer). Le risque d'adénocarcinome gastrique augmente de 3 fois. Le diagnostic repose sur l'endoscopie. Le traitement repose sur l'administration parentérale de vitamine B12.

Étiologie

Le patient qui présente une gastrite atrophique métaplasique auto-immune a des anticorps dirigés contre les cellules pariétales et leurs composants (ce qui inclut le facteur intrinsèque et la pompe à protons H+,K+‑ATPase). La gastrite atrophique métaplasique auto-immune est transmise selon un mode autosomique dominant.

Certains patients peuvent développer une thyroïdite d'Hashimoto Thyroïdite d'Hashimoto La thyroïdite d'Hashimoto est une inflammation chronique auto-immune de la thyroïde avec infiltration lymphocytaire. L'examen retrouve une hypertrophie non douloureuse de la thyroïde et des... en apprendre davantage et 50% ont des anticorps antithyroïdiens; à l'inverse, les anticorps anticellules pariétales sont présents dans 30% des cas de thyroïdite auto-immune.

Chez certains patients, la gastrite atrophique métaplasique auto-immune pourrait être associée avec une infection chronique à Helicobacter pylori Infection par Helicobacter pylori Helicobacter pylori est un agent pathogène gastrique fréquent, responsable de gastrites, d'ulcères gastroduodénaux, d'adénocarcinomes gastriques et de lymphomes gastriques de bas grade... en apprendre davantage , bien que la relation ne soit pas claire. La gastrectomie et la consommation chronique d'inhibiteurs de la pompe à protons créent un déficit similaire de la sécrétion de facteur intrinsèque.

Complications

Les complications de la gastrite atrophique métaplasique auto-immune comprennent

  • Carence en vitamine B12

  • Adénocarcinome gastrique

  • Tumeur carcinoïde

Les zones de gastrite atrophique dans le corps et le fundus peuvent se manifester sous la forme d'une métaplasie. Le patient qui présente une gastrite atrophique métaplasique auto-immune a 3 fois plus de risques de développer un adénocarcinome gastrique Cancer de l'estomac Les causes du cancer de l'estomac sont plurifactorielles. Cependant, Helicobacter pylori joue un rôle important. Les symptômes comprennent une satiété précoce, une obstruction et une... en apprendre davantage Cancer de l'estomac .

Les patients présentant une atrophie des glandes et/ou une métaplasie intestinale multifocale, touchant la petite courbure de l'antre et du fundus, ont un phénotype appelé gastrite atrophique multifocale. L'atteinte multifocale est considérée comme "étendue", contrairement à "marquée", qui correspond à la gravité au niveau d'un site spécifique. Le risque d'adénocarcinome gastrique est le plus élevé chez les patients qui ont une gastrite atrophique multifocale.

L'hypochlorhydrie conduit à une hyperplasie des cellules G et à une gastrinémie élevée (souvent > 1000 pg/mL [> 481 pmol/L]). Les taux élevés de gastrine induisent une hyperplasie des cellules entérochromaffines-like qui se transforment parfois en tumeur carcinoïde Revue générale des tumeurs carcinoïdes Les tumeurs carcinoïdes se développent à partir des cellules neuroendocrines du tractus gastro-intestinal (90%), du pancréas, des bronches et rarement de l'appareil génito-urinaire. Plus de... en apprendre davantage .

Symptomatologie

Les manifestations de la gastrite métaplasique atrophique auto-immune elle-même sont peu nombreuses et non spécifiques, bien que certains patients présentent une gêne abdominale haute.

La symptomatologie de la carence en vitamine B12 Symptomatologie La carence alimentaire en vitamine B12 est habituellement due à une absorption insuffisante, mais une carence peut se développer chez les végétariens qui ne prennent pas de compléments vitaminiques... en apprendre davantage peut être minime au début parce que l'anémie se développe lentement, mais finalement une fatigue et une faiblesse surviennent. Les manifestations neurologiques se produisent indépendamment de l'anémie mais commencent généralement par une perte du sens de position et de la sensibilité vibratoire des extrémités, accompagnées d'une diminution moyenne ou modérée d'une faiblesse musculaire et d'une hyporéflexie.

Diagnostic

  • Biopsie endoscopique

Il n'y a pas de symptômes spécifiques qui pointent vers ce trouble. Il est le plus souvent découvert chez les patients subissant une endoscopie pour évaluer une gêne abdominale haute ou une anémie inexpliquée. La biopsie endoscopique confirme le diagnostic. Le dosage sérique de la vitamine B12 doit être réalisé. Des anticorps anti-cellules pariétales sont habituellement présents mais ne sont pas mesurés systématiquement.

Les American Gastroenterological Association's 2020 guidelines on management of gastric intestinal metaplasia recommandent des tests et le traitement d'H. pylori en cas de métaplasie intestinale gastrique. Ces lignes directrices américaines sont également contre l'endoscopie de surveillance systématique en cas de gastrite atrophique métaplasique auto-immune et de métaplasie intestinale gastrique. Les patients qui ont une gastrite atrophique et une métaplasie intestinale gastrique qui ont un risque accru de cancer gastrique peuvent choisir de subir une surveillance, mais ils doivent être informés de la faible valeur de la surveillance et des effets indésirables potentiels des endoscopies supérieures répétées. Les facteurs qui augmentent le risque de cancer gastrique comprennent les suivants

  • Métaplasie incomplète

  • Métaplasie extensive

  • Antécédents familiaux de cancer gastrique

  • L'immigration en provenance de régions à forte incidence de cancer gastrique comme la Corée, le Japon et l'Amérique du Sud

La répétition régulière d'une endoscopie et d'une biopsie à court intervalle (dans l'année qui suit) n'est pas recommandée, sauf si l'endoscopie de base était insuffisante ou a montré une histologie à haut risque ou si le patient est à risque accru de cancer gastrique. Là encore, la décision de répéter l'endoscopie dans l'année qui suit doit être prise après que les patients aient compris la faible valeur de la surveillance et les effets indésirables potentiels des endoscopies supérieures répétées. Une endoscopie de surveillance à intervalle plus long (tous les 3 à 5 ans) chez les patients présentant une métaplasie intestinale gastrique détectée incidemment peut être raisonnable si la prise de décision partagée est en faveur de la surveillance.

L'European Society of Gastrointestinal Endoscopy, European Helicobacter and Microbiota Study Group, l'European Society of Pathology, et la Sociedade Portuguesa de Endoscopia Digestiva's 2019 update of the guidelines on management of epithelial precancerous conditions and lesions in the stomach met l'accent sur l'utilisation de l'endoscopie haute définition avec chromoendoscopie dans l'évaluation endoscopique de ces patients.

Traitement

  • Vitamine B12 parentérale

Aucun traitement n'est nécessaire à l'exception de l'administration parentérale de vitamine B12.

Plus d'information

Ce qui suit sont des ressources en anglais qui peuvent être utiles. S'il vous plaît noter que LE MANUEL n'est pas responsable du contenu de ces ressources.

Voir l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : AFFICHER LA VERSION GRAND PUBLIC
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
ANDROID iOS
ANDROID iOS
ANDROID iOS
HAUT