Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Epidermolyse bulleuse acquise

Par

Daniel M. Peraza

, MD, Geisel School of Medicine at Dartmouth University

Dernière révision totale sept. 2020| Dernière modification du contenu sept. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

L'épidermolyse bulleuse acquise est une maladie acquise, rare, caractérisée par des bulles chroniques sous-épidermiques. Le diagnostic repose sur la biopsie cutanée et l'immunofluorescence directe. Le traitement repose sur les corticostéroïdes, la dapsone et des soins cutanés méticuleux.

Une lésion bulleuse correspond à une collection liquidienne ≥ 10 mm de diamètre.

L'épidermolyse bulleuse acquise peut apparaître à tous les âges. L'étiologie exacte de l'épidermolyse bulleuse acquise n'est pas connue, mais des données suggèrent que des anticorps auto-immuns dirigés contre le collagène de type VII, un composant clé des fibrilles d'ancrage de la jonction dermique-épithéliale.

Le myélome multiple Myélome multiple Le myélome multiple est caractérisé par une prolifération médullaire plasmocytaire qui synthétise une Ig monoclonale et qui infiltre et détruit le tissu osseux adjacent. Les manifestations fréquentes... en apprendre davantage Myélome multiple , l'amyloïdose Amylose L'amylose regroupe différentes pathologies qui ont pour point commun le dépôt extracellulaire de fibrilles insolubles composées de protéines mal agrégées. Le dépôt des protéines peut être soit... en apprendre davantage Amylose , le lymphome Revue générale des lymphomes Les lymphomes représentent un groupe hétérogène de tumeurs affectant les systèmes réticulo-endothélial et lymphoïde. Les principaux types sont le lymphome hodgkinien et le lymphome non hodgkinien... en apprendre davantage , la maladie intestinale inflammatoire Revue générale des maladies intestinales inflammatoires chroniques Les maladies intestinales inflammatoires, qui comprennent la maladie de Crohn et la rectocolite ulcéro-hémorragique et les colites non classées sont des maladies récidivantes caractérisées par... en apprendre davantage , et le lupus érythémateux disséminé Lupus érythémateux disséminé Le lupus érythémateux disséminé est une maladie chronique, multisystémique, inflammatoire, d'étiologie auto-immune, survenant surtout chez la femme jeune. Les manifestations les plus fréquentes... en apprendre davantage Lupus érythémateux disséminé ont été associés à l'épidermolyse bulleuse acquise mais la nature de la relation n'est pas claire.

Symptomatologie de l'épidermolyse bulleuse acquise

Les manifestations initiales de l'épidermolyse bulleuse acquise sont très variables, ressemblant parfois à celles de la pemphigoïde bulleuse Symptomatologie La pemphigoïde bulleuse est une dermatose bulleuse auto-immune provoquant des lésions bulleuses prurigineuses généralisées chez le patient âgé. L'atteinte de la muqueuse est rare. Le diagnostic... en apprendre davantage Symptomatologie . Les lésions bulleuses sont le plus souvent situées dans les zones soumises à des traumatismes mineurs, tels que les faces d'extension des coudes et la partie dorsale des mains et des pieds. La guérison entraîne généralement des cicatrices, des milias (kystes d'inclusion superficiels de l'épiderme), et une hyperpigmentation. Certains patients ont des ongles dystrophiques et une alopécie cicatricielle, une atteinte des muqueuses ou des lésions oculaires conduisant à la cécité.

Diagnostic de l'épidermolyse bulleuse acquise

  • Biopsie cutanée et immunofluorescence directe

Le diagnostic d'épidermolyse bulleuse acquise est confirmé par la biopsie de la peau et l'immunofluorescence directe. L'immunofluorescence directe montre des dépôts linéaires d'IgG et de complément dans la zone de la membrane basale (jonction dermo-épidermique).

Une immunofluorescence indirecte utilisant une peau fractionnée par le sel peut être nécessaire pour la différenciation par rapport à la pemphigoïde bulleuse. Dans la technique du fractionnement du sel, un échantillon de peau saine d'une personne non affectée est incubé avec du chlorure de sodium pour créer une bulle artificielle. L'échantillon est ensuite incubé avec du sérum du patient puis des anti-IgG fluorescentes. Le plancher de la bulle (côté dermique) est fluorescent dans l'épidermolyse bulleuse acquise, tandis que le toit de la bulle (côté épidermique) est fluorescent dans la pemphigoïde bulleuse.

Traitement de l'épidermolyse bulleuse acquise

  • Corticoïdes et dapsone

  • Soins de la peau

Le pronostic est variable, mais l'évolution de la maladie tend à être prolongée. Des données probantes de haute qualité sur les traitements font défaut, et les recommandations en matière de traitement sont souvent anecdotiques. Cependant, chez l'enfant, les corticostéroïdes en association avec la dapsone ont montré apporter un bénéfice. Chez l'adulte et en cas de maladie plus grave, les corticostéroïdes, la dapsone, la colchicine, la cyclosporine, le mycophénolate mofétil, les immunoglobulines IV, rituximab et l'azathioprine ont été signalés comme étant efficaces.

Les mesures importantes de soins de la peau comprennent le nettoyage doux de la peau, la prévention des traumatismes cutanés et la détection précoce et le traitement des infections cutanées.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Testez vos connaissances
Urticaire
Parmi les affections suivantes, lesquelles constituent les causes les plus fréquentes d’urticaire aiguë ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT