Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Revue générale des infections cutanées bactériennes

Par

A. Damian Dhar

, MD, JD, North Atlanta Dermatology

Dernière révision totale sept. 2019| Dernière modification du contenu sept. 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Les infections cutanées bactériennes peuvent être classées en infections de la peau et des tissus mous et en infections bactériennes de la peau et des structures de la peau. Les infections de la peau et des tissus mous comprennent ce qui suit

Les infections bactériennes cutanées aiguës et des structures de la peau sont des infections cutanées bactériennes complexes. Elles comprennent

Les agents pathogènes principaux des infections de la peau et des tissus mous sont des espèces de Streptococcus et de Staphylococcus, y compris Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM). SARM est le pathogène le plus fréquent aux États-Unis. Plus de la moitié des infections cutanées et des tissus mous en ville traitées aux États-Unis étaient attribuables au sous-type MRSA USA300 au début de la décennie 2010, mais ce sous-type est actuellement en déclin. Cependant, la proportion de cas attribués à SARM diffère considérablement ailleurs dans le monde. En particulier parce que le SARM peut être résistant à plusieurs antibiotiques, les antibiotiques recommandés pour les infections bactériennes de la peau et des tissus mous dépendent largement de la prévalence locale et des profils de résistance du SARM.

Les Infectious Diseases Society of America (IDSA) guidelines for the diagnosis and management of skin and soft tissue infections recommandent que les infections bactériennes cutanées aiguës et des structures de la peau non-purulentes de légères à modérées soient traitées par une bêta-lactamine ou de la clindamycine comme couverture des streptocoques dont la présence doit être présumée. La couverture du SARM doit également être envisagée chez les patients à risque (p. ex., après un traumatisme pénétrant, avec suspicion de portage nasal du SARM ou prise de drogues intraveineuses). Les infections bactériennes cutanées aiguës et des structures de la peau purulentes sont considérées comme sévères si les patients présentent des signes de toxicité systémique (p. ex., fièvre, tachycardie, tachypnée, confusion, leucocytose). Si c'est le cas, une coloration de Gram, une culture et une antibiothérapie sont recommandées. L'antibiotique de choix est habituellement la vancomycine. Cependant des alternatives sont disponibles.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Comment drainer un hématome sous-unguéal
Vidéo
Comment drainer un hématome sous-unguéal

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT