Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Revue générale des compléments alimentaires

Par

Laura Shane-McWhorter

, PharmD, University of Utah College of Pharmacy

Dernière révision totale juil. 2020| Dernière modification du contenu juil. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources du sujet

La FDA (U.S. Food and Drug Administration) réglemente les compléments alimentaires différemment des médicaments. La FDA réglemente le contrôle de la qualité et les procédés de fabrication, mais ne garantit pas la standardisation des composants actifs ou leur efficacité.

Définition

Le document établi par le Dietary Supplement Health Education Act (DSHEA) en 1994 définit un complément alimentaire comme

  • Tout produit (excepté le tabac), en pilule, capsule, comprimés ou liquide, contenant une vitamine, un minéral, un extrait végétal, un acide aminé ou d'autres substances alimentaires connues, et destinés à supplémenter un régime alimentaire normal

Étiquetage

La DHSEA impose que l'étiquette du produit permette de l'identifier comme complément alimentaire et d'informer le consommateur que les revendications de ce supplément n'ont pas été évaluées par la FDA. L'étiquette doit également indiquer le nom, la quantité et le poids total de tous les composants et identifier leur provenance selon les parties des plantes d'où ils ont été extraits. Les fabricants ont la permission de faire des allégations concernant la structure et la fonction des produits (p. ex., bon pour la santé de l'appareil urinaire), mais ne peuvent pas faire ou faire croire des allégations en assimilant leur produit à un médicament ou à une thérapie (p. ex., traitements des infections de l'appareil urinaire). Les dates d'expiration doivent également être présentes sur les étiquettes standardisées des produits.

Sécurité et efficacité

La plupart des patients qui utilisent des suppléments diététiques pensent qu'ils sont globalement bons pour la santé, qu'ils sont sûrs et/ou efficaces pour prévenir et traiter certaines maladies, car ils sont naturels (c'est-à-dire, proviennent de plantes ou d'animaux) et parce qu'ils sont utilisés depuis des siècles par les médecines traditionnelles. Cependant, la FDA n'exige pas des fabricants de suppléments diététiques qu'ils prouvent la sécurité ou l'efficacité (bien que ces suppléments diététiques doivent avoir des prérequis de sécurité). La plupart des suppléments n'ont pas été rigoureusement évalués. Pour la plupart, les données prouvant leur innocuité ou leur efficacité sont issues des sources suivantes

  • Utilisation traditionnelle

  • Etudes in vitro

  • Certains rapports de cas

  • Etudes animales

Cependant, les fabricants et distributeurs de compléments doivent à présent rapporter les événements indésirables graves à la FDA à travers le système MedWatch. Très peu de suppléments (p. ex., l'huile de poisson, la chondroïtine/glucosamine, le Millepertuis) sont sûrs et utiles en complément de certains médicaments.

On a de plus en plus de données démontrant l'innocuité et l'efficacité des compléments alimentaires et ce au fil des études cliniques réalisées. Les informations sur ces études sont disponibles au NIH National Center for Complementary and Integrative Health (NCCIH).

Pureté et standardisation

L'absence de règlement et de suivi de la part de l'État signifie également que les compléments alimentaires ne sont pas contrôlés pour vérifier s'ils contiennent bien les composants ou la quantité de composants actifs que le fabricant a déclarés. Le supplément peut contenir des composants non présents sur la liste et qui peuvent être inertes ou dangereux (p. ex., des toxines naturelles, des bactéries, des pesticides, du plomb ou d'autres métaux lourds, des colorants non autorisés); il peut également contenir des quantités variables de composés actifs, en particulier quand des plantes entières sont broyées ou sont utilisées pour en faire des extraits. Les consommateurs courent le risque d'avoir plus ou moins (voire pas du tout) de(s) composant(s) actif(s), pour autant que celui-ci soit même identifié. La plupart des produits à base de plantes consistent en un mélange de plusieurs substances dont on ne connaît pas toujours le composant le plus actif.

Le manque de standardisation ne signifie pas seulement que les produits de différents fabricants peuvent varier, mais également que les différents lots produits par le même fabricant peuvent différer. Cette variabilité des produits est une source particulière de difficultés dans la conduite rigoureuse des essais cliniques et de comparaison des résultats des différents essais. Certains suppléments ont été cependant standardisés et leur étiquette peut inclure une dénomination de standardisation.

Aux États-Unis, de nouvelles réglementations qui régissent la production de compléments alimentaires incluent des règles de bonnes pratiques de fabrication (Good Manufacturing Practices, GMP). Ces règles renforcent les normes pour garder des établissements de fabrication et des équipements propres et des matières premières pures et non contaminées. Les bonnes pratiques de fabrication (Good Manufacturing Practices) assurent aussi l'étiquetage approprié, l'emballage et le stockage du produit fini.

Autres préoccupations

Les autres points suivants sont également un sujets de préoccupation

  • L'utilisation de compléments alimentaires plutôt que des médicaments conventionnels

  • La stabilité des suppléments (notamment les produits à base d'herbes médicinales) une fois fabriqués

  • La toxicité

  • Les interactions entre complément nutritionnel et médicaments ou états pathologiques

  • L'augmentation du risque d'erreur diagnostique

Malgré ces problèmes, de nombreux patients croient fermement au bénéfice des suppléments et continuent à les utiliser avec ou sans les conseils d'un médecin. Les patients peuvent ne pas penser à divulguer, ou à dissimuler l'utilisation de compléments alimentaires. C'est pour cette raison que l'anamnèse doit périodiquement comprendre des questions explicites quant à l'utilisation présente et passée des thérapies alternatives et complémentaires, y compris les compléments alimentaires. Beaucoup de médecins intègrent certains compléments alimentaires dans leur pratique; parmi leurs raisons sont invoqués les avantages prouvés liés aux suppléments, le désir de s'assurer que les suppléments sont utilisés en toute sécurité par les patients qui les utiliseront de toute façon, et la croyance du médecin en leur efficacité et en leur innocuité.

Les inquiétudes fréquentes concernant l'utilisation des suppléments comprennent:

  • L'effet placebo peut simuler une efficacité réelle, en particulier si le patient et/ou le médecin croit fermement dans ce supplément.

  • Les réponses thérapeutiques à des suppléments, médiées par placebo ou autrement, pourraient être prises à tort comme une preuve confirmant un diagnostic particulier et éventuellement incorrect.

Très peu de données permettent de conseiller le patient sur la sécurité des compléments alimentaires. Certains experts pensent que les problèmes liés aux compléments alimentaires sont rares comparés au nombre de doses prises et que le produit, s'il a été bien fabriqué, a de grandes chances d'être sûr. Par conséquent, les experts conseillent aux patients d'acheter ces suppléments auprès d'un fabricant connu et nombre d'entre eux leur recommandent de les acheter en Allemagne, où ils sont aussi contrôlés que les médicaments et donc plus strictement qu'aux États-Unis.

Les suppléments ci-dessous sont les plus couramment utilisés, les plus efficaces ou ceux qui posent des problèmes de sécurité. Des informations plus complètes sont disponibles par le NIH National Center for Complementary and Integrative Health.

Tableau
icon

Plus d'information

Ce qui suit sont des ressources en anglais qui peuvent être utiles. S'il vous plaît noter que LE MANUEL n'est pas responsable du contenu de ces ressources.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les
Testez vos connaissances
Généralités sur les compléments alimentaires
Parmi les hormones suivantes, laquelle est régulée sous forme de complément alimentaire plutôt qu’avec un médicament sur ordonnance ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT