Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Vaccin contre le COVID-19

Par

Margot L. Savoy

, MD, MPH, Lewis Katz School of Medicine at Temple University

Dernière révision totale juin 2021| Dernière modification du contenu avr. 2022
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Les vaccins COVID-19 protègent contre COVID-19 COVID-19 Le COVID-19 est une maladie respiratoire aiguë, parfois grave, provoquée par le nouveau coronavirus, le SRAS-CoV-2. COVID-19 a été signalé pour la première fois à la fin de l'année... en apprendre davantage . Le COVID-19 est la maladie provoquée par l'infection par le virus du SRAS-CoV-2. De nombreux vaccins COVID-19 sont actuellement utilisés dans le monde entier (voir COVID-19 Vaccine Tracker); ce sujet ne comprend que les vaccins actuellement utilisés aux États-Unis.

Aux États-Unis, le vaccin COVID-19 (ARNm) produit par Pfizer-BioNTech (nom commercial Comirnaty) a été approuvé pour une utilisation chez les personnes de 16 ans et plus par l'U.S. Food and Drug Administration (FDA). Ce vaccin a également reçu une autorisation d'utilisation d'urgence pour les enfants de 5 à 15 ans. Le vaccin COVID-19 (ARNm) produit par Moderna (nom commercial Spikevax) est approuvé chez les sujets de 18 ans et plus. Le vaccin COVID-19 (à vecteur adénoviral) produit par Janssen/Johnson & Johnson a une autorisation d'utilisation d'urgence (emergency use authorization, EUA) chez les sujets de 18 ans et plus.

La vaccination reste la stratégie la plus efficace pour prévenir les maladies graves et la mort résultant de l'infection par les variants récents du COVID-19 et actuellement en circulation, Delta et Omicron. Les taux d'hospitalisation aux États-Unis à l'automne 2021 étaient de 8 à 10 fois plus élevés chez les sujets non vaccinés que chez les sujets vaccinés. Les sujets non vaccinés étaient également 20 fois plus susceptibles de mourir du COVID-19 que les sujets vaccinés au cours de cette période. Les données en provenance d'Afrique du Sud indiquent que 2 doses du vaccin produit par Pfizer-BioNTech sont efficaces à 70% contre la variante Omicron ( 1 Références de vaccination Le COVID-19 est une maladie respiratoire aiguë, parfois grave, provoquée par le nouveau coronavirus, le SRAS-CoV-2. COVID-19 a été signalé pour la première fois à la fin de l'année... en apprendre davantage ). (Pour plus d'informations sur l'efficacité du vaccin, voir prévention du COVID-19 Vaccination contre le COVID-19 .)

Dans la plupart des situations, les vaccins à ARNm sont préférés au vaccin à vecteur adénoviral pour les séries primaires et les doses de rappel en raison d'un moindre risque d'événements indésirables graves. Il existe une relation de causalité plausible entre le vaccin à vecteur adénoviral et un événement indésirable rare et grave, la thrombose vaccinale avec syndrome de thrombopénie Contre-indications et précautions Les vaccins COVID-19 protègent contre COVID-19. Le COVID-19 est la maladie provoquée par l'infection par le virus du SRAS-CoV-2. De nombreux vaccins COVID-19 sont actuellement utilisés dans... en apprendre davantage . (Voir Johnson & Johnson’s Janssen COVID-19 Vaccine Overview and Safety.)

Pour plus d'informations, voir COVID-19 Advisory Committee on Immunization Practices Vaccine Recommendations, FDA news release for Pfizer-BioNTech COVID-19 vaccine approval et FDA news release for Moderna COVID-19 vaccine approval et les fiches d'information de l'EUA (emergency use authorization) à l'intention des professionnels de la vaccination (Pfizer-BioNTech, Moderna et Janssen/Johnson & Johnson). Un résumé des modifications du calendrier de vaccination des adultes 2021 est disponible ici.

Références générales

Préparations

Il existe deux vaccins ARNm contre le COVID-19:

  • BNT162b2 (produit par Pfizer-BioNTech)

  • ARNm-1273 (produit par Moderna)

Les vaccins à ARNm ne contiennent pas d'antigène viral, mais délivrent un petit fragment d'ARNm synthétique qui code pour l'antigène cible désiré (la protéine Spike). Après avoir été capté par les cellules du système immunitaire, l'ARNm du vaccin se dégrade après avoir induit la cellule à produire l'antigène viral. L'antigène est ensuite libéré et déclenche la réponse immunitaire souhaitée pour éviter une infection grave lors d'une exposition ultérieure au virus réel.

Il existe un vaccin à vecteur adénoviral contre COVID-19:

  • Ad26.COV2.S (produit par Janssen/Johnson & Johnson)

Le vaccin à vecteur adénoviral contient un fragment d'ADN qui est utilisé pour induire la production de la protéine spike spécifique du virus du SRAS-CoV-2, qui déclenche alors la réponse immunitaire désirée.

Indications

Le vaccin BNT162b2 est approuvé par la FDA en prévention du COVID-19 chez les sujets de 16 ans et plus.

Le vaccin BNT162b2 a une autorisation d'utilisation d'urgence (emergency use authorization, EUA) de la Food and Drug Administration des États-Unis (FDA) pour la prévention de COVID-19 chez les personnes de 5 à 15 ans.

Le vaccin ARNm-1273 est approuvé par la FDA pour la prévention de COVID-19 chez les personnes de 18 ans et plus.

Le vaccin Ad26.COV2.S a une autorisation d'utilisation d'urgence (emergency use authorization, EUA) de la Food and Drug Administration des États-Unis (FDA) pour la prévention de COVID-19 chez les personnes de 18 ans et plus.

Contre-indications et précautions

Les contre-indications des vaccins à ARNm sont

  • Réaction allergique sévère après une dose précédente de l'un ou l'autre vaccin

  • Réaction allergique grave à un composant du vaccin

La principale contre-indication du vaccin à vecteur adénoviral est

  • Réaction allergique grave à un composant du vaccin

Les précautions pour les trois vaccins COVID-19 sont

Un traitement médical approprié pour gérer les réactions allergiques immédiates doit être immédiatement disponible dans le cas où une réaction anaphylactique aiguë se produirait après administration de tout vaccin COVID-19. Les receveurs de COVID-19 doivent être surveillés à la recherche d'effets indésirables immédiats.

Les sujets immunodéprimés, y compris ceux recevant un traitement immunosuppresseur, peuvent avoir une réponse immunitaire diminuée à ces vaccins.

Un avertissement a été émis par la FDA concernant le vaccin à vecteur adénoviral parce que des cas de vaccine-induced thrombosis with thrombocytopenia syndrome (syndrome de thrombose vaccinale induit par le vaccin) ont été rapportés après la vaccination (voir la FDA fact sheet for Janssen/Johnson & Johnson). Les rapports suggèrent un risque accru de thrombose des sinus veineux cérébraux et d'autres sites (dont, mais non limitativement, des veines et artères centrales et viscérales et des veines et les artères des membres inférieurs) associé à une thrombopénie. Les symptômes apparaissent environ 1 à 2 semaines après la vaccination. Des cas ont été observés chez des hommes et des femmes de 18 ans et plus; les femmes de 30 à 49 ans ont le taux de déclaration le plus élevé; certains ont été mortels. L'utilisation de l'héparine peut être nocive en cas de suspicion de thrombose avec thrombopénie après une vaccination; d'autres traitements peuvent être nécessaires. La consultation de spécialistes en hématologie est fortement recommandée. (Voir aussi Johnson & Johnson’s Janssen COVID-19 Vaccine Overview and Safety.)

Un avertissement a été émis par la FDA concernant les vaccins à ARNm selon lequel des myocardites Myocardite La myocardite est une inflammation du myocarde avec nécrose des myocytes cardiaques. La myocardite peut être causée par de nombreux troubles (p. ex., infection, cardiotoxines... en apprendre davantage Myocardite et des péricardites Péricardite La péricardite est une inflammation du péricarde et comprend souvent un épanchement liquidien. La péricardite peut être provoquée par de nombreux troubles (p. ex... en apprendre davantage Péricardite ont été rapportées après la deuxième dose de ces vaccins, en particulier dans les 7 jours suivant la deuxième dose, ce qui suggère qu'il pourrait exister un risque accru de ces événements après la vaccination (voir FDA information for the vaccine produced by Pfizer-BioNTech et the vaccine produced by Moderna). Le risque observé est le plus élevé chez les jeunes hommes. Les sujets vaccinés doivent consulter un médecin immédiatement en cas de douleurs thoraciques, de dyspnée ou de tachycardie régulière ou non peu après la vaccination. Bien que certains patients aient nécessité le recours aux soins intensifs, les données des études de suivi à court terme suggèrent que les symptômes disparaissent habituellement avec une prise en charge conservatrice.

Dose et administration

La dose de vaccin COVID-19 BNT162b2 (ARNm) est de 0,3 mL (30 mcg) IM, administrée en séries primaires de 2 doses à 3 semaines d'intervalle, chez les sujets de 12 ans et plus.

La dose de vaccin BNT162b2 est de 0,2 mL (10 mcg) IM, administrée en séries primaires de 2 doses à 3 semaines d'intervalle, chez les sujets de 5 à 11 ans.

La dose de vaccin ARNm-1273 COVID-19 (ARNm) est de 0,5 mL IM, administrée en série primaire avec 2 doses à 4 semaines d'intervalle, chez les sujets de 18 ans et plus.

La dose de vaccin Ad26.COV2.S COVID-19 (vecteur adénoviral) est de 0,5 mL IM administré en 1 injection chez les sujets de 18 ans et plus.

Les séries primaires supplémentaires et les doses de rappel dépendent de l'âge et de l'état d'immunodépression de la personne.

Guide pour la série primaire des sujets qui sont modérément à sévèrement immunodéprimés

Une dose primaire supplémentaire est conseillée chez les sujets dont le système immunitaire est modérément à sévèrement diminué. (Voir Guidance for COVID-19 vaccination for people who are moderately or severely immunocompromised.)

  • Les sujets modérément à sévèrement immunodéprimés âgés de de 18 ans et plus qui ont reçu une série primaire complète du vaccinARNm-1273 (produit par Moderna) doivent recevoir une dose primaire supplémentaire au moins 28 jours après avoir reçu leur deuxième dose.

  • Les sujets modérément à sévèrement immunodéprimés âgés de 5 ans et plus qui ont reçu une série primaire du vaccin BNT162b2 (produit par Pfizer-BioNTech) doivent recevoir une dose primaire supplémentaire au moins 28 jours après avoir reçu leur deuxième dose.

  • Les sujets modérément à sévèrement immunodéprimés âgés de 18 ans et plus qui ont reçu le vaccin Ad26.COV2.S (produit par Janssen/Johnson & Johnson) doivent recevoir une deuxième injection (dose supplémentaire) par un vaccin ARNm COVID-19 au moins 28 jours après avoir reçu leur dose de Ad26.COV2.S.

Après une série primaire complète, il a été démontré que la protection contre l'infection diminuait au fil du temps. Pour maximiser la protection contre l'infection, la maladie grave et la mort, des doses de rappel sont recommandées 2 à 5 mois après la fin de la série primaire. Des études ont montré que le rappel vaccinal réduisait de 20 fois la gravité de la maladie et diminuait la mortalité de 90% par rapport aux sujets qui n'ont reçu que des séries vaccinales primaires. Les sujets qui ont reçu une dose de rappel lorsqu'ils y sont éligibles sont considérés à jour sur leur série de vaccins.

Guide pour les rappels chez les sujets qui ne sont pas immunodéprimés

Les sujets non immunodéprimés et qui sont complètement vaccinés contre COVID-19 sont éligibles à un rappel en fonction de leur âge et de la série primaire qu'ils ont reçu (voir COVID-19 Vaccine Booster Shots):

  • Une première dose de rappel est recommandée chez tous les sujets vaccinés par le BNT162b2 âgés de 12 ans et plus et qui ont reçu leur série primaire complète 5 mois ou plus auparavant.

  • Une première dose de rappel est recommandée chez tous les sujets qui ont reçu le vaccin ARNm-1273 âgés de 18 ans et plus et qui ont terminé leur série primaire 5 mois ou plus auparavant.

  • Une première dose de rappel est recommandée chez les receveurs du vaccin Ad26.COV2.S âgés de 18 ans et plus et qui ont reçu leur dose il y a 2 mois ou plus.

  • Une seconde dose de rappel du vaccin BNT162b2 ou du vaccin ARNm-1273 peut être administrée aux sujets de 50 ans et plus au moins 4 mois après avoir reçu une première dose de rappel de tout vaccin COVID-19 disponible (BNT162b2, mRNA-1273 ou Ad26.COV2.S).

Les sujets éligibles âgés de 18 ans et plus peuvent choisir de recevoir une dose de rappel par n'importe lequel des vaccins COVID-19 disponibles, quel que soit le vaccin qu'ils ont reçu initialement, mais les vaccins à ARNm sont préféré dans la plupart des cas en raison d'un moindre risque de vaccine-induced thrombosis with thrombocytopenia syndrome (syndrome de thrombose vaccinale induit par le vaccin) liés aux vaccins à vecteur. Seul le BNT162b2 est actuellement approuvé chez les adolescents de 12 à 17 ans.

Guide pour le rappel des sujets qui sont modérément à sévèrement immunodéprimés

  • Les sujets modérément à sévèrement immunodéprimés âgés de 18 ans et plus qui ont reçu une série primaire complète du vaccinARNm-1273 (produit par Moderna) doivent recevoir une dose primaire supplémentaire au moins 28 jours après avoir reçu leur deuxième injection et une injection de rappel au moins 3 mois plus tard. Une seconde dose de rappel peut être administrée au moins 4 mois après la première dose de rappel.

  • Les sujets modérément à sévèrement immunodéprimés de 12 ans et plus qui ont reçu la série primaire du vaccin BNT162b2 (produit par Pfizer-BioNTech) doivent recevoir un rappel vaccinal au moins 3 mois après la troisième dose primaire. Une seconde dose de rappel peut être administrée au moins 4 mois après la première dose de rappel.

  • Les sujets modérément à sévèrement immunodéprimés de 18 ans et plus qui ont reçu le vaccin Ad26.COV2.S (produit par Janssen/Johnson & Johnson) doivent recevoir un vaccin de rappel au moins 2 mois après la dose supplémentaire de vaccin primaire ARNm COVID-19. (Les sujets qui ont reçu une première injection du vaccin Ad26.COV2.S et qui ont déjà reçu une première dose de rappel sans avoir eu la seconde injection primaire de vaccin ARNm doivent recevoir une injection de vaccin ARNm en tant que troisième dose au moins 2 mois après la dose de rappel.) Une deuxième dose de rappel (quatrième injection) avec un vaccin ARNm COVID-19 peut être administrée au moins 4 mois après la dose précédente.

Effets indésirables

Les 3 vaccins COVID-19 ont des propriétés similaires effets indésirables.

D'autres effets indésirables sont fréquents:

  • Douleur, œdème et rougeur au point d'injection

  • Fatigue

  • Céphalées

  • Douleurs musculaires et articulaires

  • Fièvre et frissons

  • Nausées

  • Malaise

  • Lymphadénopathie

Les effets indésirables durent généralement plusieurs jours. Dans le cas des vaccins qui nécessitent une série primaire à 2 doses, un plus grand nombre de patients ressentent des effets indésirables après la deuxième dose qu'après la première dose.

Une lymphadénopathie réactive peut survenir après la vaccination contre COVID-19 et entraîner un faux positif à la mammographie. Le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) states que certains experts recommandent de pratiquer la mammographie avant le vaccin ou d'attendre 4 à 6 semaines après avoir reçu le vaccin.

Plus d'information

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
ANDROID iOS
ANDROID iOS
ANDROID iOS
ANDROID iOS
ANDROID iOS
ANDROID iOS
HAUT