honeypot link

Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Syndrome euthyroïdien

Par

Jerome M. Hershman

, MD, MS, David Geffen School of Medicine at UCLA

Dernière révision totale août 2019| Dernière modification du contenu août 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle

Dans le syndrome euthyroïdien, les examens de la fonction thyroïdienne sont anormaux alors que la thyroïde fonctionne normalement.

Le syndrome euthyroïdien est souvent observé chez les personnes qui présentent une maladie grave autre qu’une maladie de la thyroïde. Lorsque les personnes sont malades, dénutries ou ont subi une intervention chirurgicale, une quantité d’hormone thyroïdienne T4 (thyroxine ou tétraiodothyronine) moins importante est transformée en sa forme active, l’hormone T3 (triiodothyronine). Une grande quantité de reverse T3, une hormone thyroïdienne inactive, s’accumule. Malgré cette anomalie de conversion, la thyroïde continue à fonctionner et à contrôler normalement la vitesse à laquelle ont lieu les fonctions chimiques de l’organisme (vitesse du métabolisme) malgré des variations dans certains des résultats des tests de la fonction thyroïdienne.

Ne s’agissant pas d’une réelle maladie thyroïdienne, il n’est pas nécessaire d’instaurer un traitement. Une fois résolu le problème médical de base, les résultats des examens biologiques reviennent à la normale.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT