Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Tumeurs bénignes de l’œsophage

Par

Minhhuyen Nguyen

, MD, Fox Chase Cancer Center, Temple University

Dernière révision totale juil. 2019| Dernière modification du contenu juil. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Les tumeurs bénignes (non cancéreuses) de l’œsophage (tube reliant la gorge à l’estomac) sont rares. Nombreuses sont celles qui provoquent des troubles de la déglutition et, dans de rares cas, des ulcères, un saignement, ou les deux. En général, elles sont plus gênantes que dangereuses.

Le léiomyome, la forme la plus fréquente des tumeurs non cancéreuses, se développe au sein du muscle lisse. Il survient le plus souvent chez des personnes âgées de 30 à 60 ans. La plupart des léiomyomes sont petits et ne nécessitent aucun traitement. Quelques léiomyomes se développent suffisamment pour obstruer partiellement la lumière de l’œsophage, ce qui peut provoquer des troubles de la déglutition (dysphagie), des douleurs ou une sensation d’inconfort. Les antalgiques (antidouleurs) peuvent apporter un répit passager, mais seule l’ablation chirurgicale permet une guérison définitive.

Les autres tumeurs bénignes, comme celles qui affectent le tissu conjonctif (polypes ou angiomes) et le tissu nerveux (schwannomes), sont rares. Comme d’autres tumeurs non cancéreuses rares peuvent devenir cancéreuses (malignes), les médecins les enlèvent généralement.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Présentation de la diverticulose et de la diverticulite
Vidéo
Présentation de la diverticulose et de la diverticulite
Modèles 3D
Tout afficher
Hernie hiatale par glissement
Modèle 3D
Hernie hiatale par glissement

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT