Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Cancer anal

Par

Minhhuyen Nguyen

, MD, Fox Chase Cancer Center, Temple University

Dernière révision totale mars 2021| Dernière modification du contenu mars 2021
Cliquez ici pour la version professionnelle
  • Les facteurs de risque de cancer anal incluent certaines maladies sexuellement transmissibles.

  • Un saignement pendant l’exonération, une douleur et parfois, des démangeaisons autour de l’anus, sont des symptômes typiques.

  • Un examen manuel, une sigmoïdoscopie ou une coloscopie, et une biopsie sont réalisés pour vérifier le diagnostic.

  • Le traitement peut consister uniquement en une intervention chirurgicale ou associer radiothérapie et chimiothérapie ou radiothérapie et chirurgie.

Le cancer de l’anus ou du canal anal se développe dans les cellules cutanées de la zone située immédiatement autour de l’anus Rectum et anus Le rectum est une chambre qui débute à la fin du gros intestin, immédiatement après le côlon sigmoïde, et se termine au niveau de l’anus ( Présentation de l’anus et du rectum) Le rectum est... en apprendre davantage ou de la muqueuse de la zone de transition, entre l’anus et le rectum Rectum et anus Le rectum est une chambre qui débute à la fin du gros intestin, immédiatement après le côlon sigmoïde, et se termine au niveau de l’anus ( Présentation de l’anus et du rectum) Le rectum est... en apprendre davantage (canal anal). Contrairement au rectum et au gros intestin, où les tumeurs sont presque toujours des adénocarcinomes, les cancers de l’anus sont principalement des carcinomes épidermoïdes.

Le cancer anal touche environ 8 590 personnes aux États-Unis chaque année et entraîne plus de 1 350 décès. Le cancer anal est plus fréquent chez les femmes.

Les facteurs de risque de cancer anal comprennent :

Symptômes du cancer anal

Les patients porteurs d’un cancer anal présentent des saignements chroniques induits par l’émission des selles avec, parfois, une douleur périanale simultanée. Environ 25 % des personnes atteintes d’un cancer anal n’ont pas de symptôme. Dans ce cas, on ne peut dépister le cancer qu’au cours d’un examen de routine.

Diagnostic du cancer anal

  • Examen clinique

  • Sigmoïdoscopie ou coloscopie

  • Biopsie

Pour le diagnostic d’un cancer anal, le médecin doit, en premier lieu, inspecter la peau périanale à la recherche de toute anomalie. Il explore l’anus et la partie inférieure du rectum avec un doigt ganté, en portant une attention particulière aux zones de la muqueuse qui présentent une différence par rapport aux zones voisines. Un sigmoïdoscope souple (courte sonde d’observation munie d’une caméra à son extrémité) est utilisé pour évaluer l’anus et le rectum. Un anuscope (petite sonde rigide munie d’une lumière) peut être inséré sur plusieurs centimètres dans l’anus pour aider à réaliser l’examen.

Le médecin prélève ensuite un échantillon de tissu à partir d’une zone anormale et l’examine au microscope (procédure appelée biopsie).

En cas de saignement, les médecins peuvent réaliser une coloscopie à la recherche d’un cancer du côlon Cancer colorectal Les antécédents familiaux et certains facteurs alimentaires (alimentation pauvre en fibres et riche en graisses) augmentent le risque de cancer colorectal. Les symptômes typiques incluent des... en apprendre davantage Cancer colorectal co-existant. Pendant la coloscopie, l’intégralité du côlon est examinée. Une coloscopie peut être réalisée même en cas d’hémorroïdes Hémorroïdes Les hémorroïdes sont des vaisseaux sanguins dilatés et tortueux de la paroi de la partie inférieure du rectum et de l’anus. Le gonflement des vaisseaux est causé par une augmentation de la pression... en apprendre davantage Hémorroïdes évidentes (veines sinueuses situées dans la paroi du rectum et de l’anus), qui peuvent entraîner des saignements.

Traitement du cancer anal

  • Association de radiothérapie et de chimiothérapie

  • Parfois, chirurgie

Le traitement et le pronostic du cancer anal dépendent de l’étendue du cancer.

Une radiothérapie et une chimiothérapie sont généralement réalisées en premier.

Une intervention chirurgicale est pratiquée chez les personnes dont le cancer persiste malgré la radiothérapie et la chimiothérapie, ou disparaît puis réapparaît. Avec la chirurgie, le médecin doit prendre garde à ne pas interférer avec le fonctionnement de l’anneau musculaire tenant l’anus fermé (sphincter anal). Le sphincter anal reste fermé jusqu’à l’évacuation des selles. Un sphincter qui ne fonctionne pas correctement entraînerait une perte de contrôle du transit (incontinence fécale Incontinence fécale L’incontinence fécale est la perte du contrôle des exonérations. L’incontinence fécale peut se manifester lors d’épisodes de diarrhée ou de selles dures bloquées dans le rectum (fécalome). Une... en apprendre davantage ).

Pour les personnes dont le cancer anal ne s’est pas propagé, le traitement guérit nombre de cas, au moins 70 % des personnes survivant pendant plus de 5 ans.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Testez vos connaissances
Cancer de l’estomac
Parmi les propositions suivantes, quelle est la meilleure procédure diagnostique pour le cancer de l’estomac ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT