Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Nouveau-né petit pour son âge gestationnel (PAG)

(Retard de croissance intra-utérine)

Par

Robert L. Stavis

, PhD, MD

Dernière révision totale juin 2019| Dernière modification du contenu juin 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Un nouveau-né dont le poids est inférieur à celui de 90 % des nouveau-nés du même âge gestationnel à la naissance (en dessous du 10e percentile) est considéré petit pour son âge gestationnel.

  • Un nouveau-né peut être petit car ses parents sont petits, parce que le placenta n’a pas fonctionné normalement ou parce que sa mère souffre d’une affection médicale, a consommé des drogues, a fumé ou a consommé de l’alcool pendant sa grossesse.

  • À condition de ne souffrir d’aucune infection ou maladie génétique, la plupart des nouveau-nés petits pour leur âge gestationnel ne présentent pas de symptômes et se portent bien.

  • Certains enfants nés petits restent petits à l’âge adulte.

L’âge gestationnel fait référence à l’âge du fœtus. L’âge gestationnel correspond au nombre de semaines écoulées depuis le premier jour des dernières règles de la mère et le jour de l’accouchement. Cette période est souvent ajustée selon d’autres informations que les médecins reçoivent, notamment les résultats d’échographies précoces, qui donnent des informations supplémentaires sur l’âge gestationnel. Les bébés doivent naître (date prévue de l’accouchement) à un âge gestationnel de 40 semaines.

À l’âge gestationnel de 40 semaines, les garçons pesant moins de 3 kilogrammes sont petits pour leur âge gestationnel. Les filles qui pèsent moins de 2,8 kilogrammes sont également considérées comme petites pour leur âge gestationnel. Les médecins utilisent des courbes de croissance publiées ou des applications informatiques pour examiner les bébés à d’autres âges gestationnels.

Causes

La plupart des nouveau-nés qui sont modérément petits pour leur âge gestationnel sont des bébés normaux qui sont juste petits. Toutefois, certains ont subi un retard de croissance en raison de divers facteurs. Le retard de croissance peut être classé comme :

  • Symétrique : le nouveau-né est proportionnellement petit, c’est-à-dire que son poids, sa taille et son périmètre crânien sont petits de manière égale.

  • Asymétrique : seul le poids est affecté.

Dans le retard de croissance symétrique, la cause est probablement survenue au début de la grossesse lorsque toutes les cellules de l’organisme du nouveau-né ont été affectées en même temps. Le retard de croissance asymétrique est probablement dû à des problèmes survenus plus tard au cours de la grossesse car des tissus se développent plus tôt que d’autres et tous n’ont pas été affectés de la même manière.

Les facteurs de risque de retard de croissance incluent ceux impliquant la santé sous-jacente de la mère, et ceux impliquant la grossesse et/ou le fœtus.

Facteurs de risque associés à la mère

Le risque d’avoir un bébé petit pour son âge gestationnel (PAG) est accru chez les mères très jeunes ou très âgées ou qui ont eu d’autres bébés PAG.

Affections médicales chez la mère qui accroissent le risque d’avoir un bébé PAG :

Facteurs de risque associés à la grossesse

  • Le fait d’avoir plusieurs fœtus, par exemple, des jumeaux ou triplés (les jumeaux grandissent à la même vitesse qu’un fœtus unique jusqu’à la 32e semaine environ. Après, les jumeaux grandissent plus lentement et peuvent être des PAG à la naissance. Pour les triplés, la croissance ralentit à la 28e semaine environ.)

  • Recours à la procréation assistée pour débuter une grossesse

  • Décollement précoce du placenta (décollement placentaire)

  • Consommation d’alcool ou de cigarettes

  • Prise de certains médicaments ou drogues tels que les amphétamines, les anticonvulsivants, certains médicaments contre le cancer, la cocaïne ou les opiacés

  • Malnutrition sévère

Facteurs de risque associés au fœtus

Symptômes

Malgré leur taille, les nouveau-nés petits pour leur âge gestationnel ont généralement la même apparence et agissent de la même manière que les nouveau-nés de taille normale et d’un âge gestationnel similaire. Certains nouveau-nés petits pour leur âge gestationnel sont minces et ont une masse musculaire et une masse graisseuse inférieures, et certains ont les traits du visage enfoncés (ce que l’on appelle faciès élargi). Le cordon ombilical peut être fin et petit.

Complications immédiates

Pendant la grossesse, les fœtus présentant un retard de croissance sont exposés à un risque accru de fausse couche ou de mort in utero. À la naissance, les nouveau-nés petits pour leur âge gestationnel qui sont nés à terme ne présentent pas les complications associées à l’immaturité des organes observées chez les nouveau-nés prématurés de poids équivalent. Ils sont, toutefois, plus exposés aux risques suivants :

  • Asphyxie périnatale : cette complication est une diminution du flux sanguin irriguant les tissus du bébé ou une diminution du taux d’oxygène dans le sang du bébé avant, pendant ou juste après l’accouchement. Elle peut être due à un problème au niveau du placenta avant ou pendant l’accouchement.

  • Inhalation méconiale : les fœtus présentant un retard de croissance peuvent expulser du méconium (matière fécale vert foncé qui est produite dans les intestins du fœtus avant la naissance) dans le liquide amniotique et aspirer (inhaler) du liquide amniotique contenant du méconium dans les poumons.

  • Faible taux de sucre dans le sang (hypoglycémie) : cette complication survient souvent dans les premières heures ou jours de vie car le petit nouveau-né n’a pas une réserve de glucides suffisante à utiliser comme source d’énergie et est incapable de transformer cette réserve correctement.

  • Excès de globules rouges (polyglobulie) : les bébés petits pour leur âge gestationnel peuvent avoir une numération globulaire plus élevée que la normale, et le fait d’avoir trop de globules rouges épaissit le sang, ce qui ralentit le débit sanguin. Les nouveau-nés atteints de polyglobulie ont le teint rougeâtre et sont apathiques. La polyglobulie peut également contribuer à une hypoglycémie, à une détresse respiratoire et à une hyperbilirubinémie.

  • Difficultés de régulation de la température corporelle : cette complication se développe parce que les nouveau-nés petits pour leur âge gestationnel ont moins de graisse et ont un petit poids corporel, ce qui ne leur permet pas de maintenir leur température corporelle et d’avoir une réserve de glucides suffisante comme source d’énergie.

  • Risque accru d’infection : les nouveau-nés petits pour leur âge gestationnel peuvent avoir un système immunitaire altéré, ce qui accroît leur risque de développer des infections à l’hôpital.

Complications à long terme

De récentes études suggèrent que le retard de croissance intra-utérine accroît le risque de problèmes à l’âge adulte, notamment maladie cardiovasculaire, hypertension artérielle et accident vasculaire cérébral.

Diagnostic

  • Avant la naissance, mesure de l’utérus et échographie

  • Après la naissance, évaluation de l’âge gestationnel, de la taille et du poids du bébé

Pendant la grossesse, les médecins mesurent, sur l’abdomen de la mère, la distance entre le bord supérieur de l’os du pubis et la partie la plus haute de l’utérus (fond utérin). Cette mesure, appelée mesure de la hauteur utérine, correspond à peu près au nombre de semaines de grossesse. Par exemple, la hauteur utérine normale pour une femme enceinte de 32 semaines est d’environ 30 à 34 centimètres. Si la mesure est faible pour le nombre de semaines, le fœtus peut être plus petit qu’anticipé.

Une échographie peut être réalisée pour évaluer la taille et le poids du fœtus afin de confirmer le diagnostic de petit pour l’âge gestationnel. Une échographie peut également être utile pour déterminer la cause et le degré du retard de croissance du fœtus. Selon les résultats, les médecins peuvent réaliser des analyses génétiques ou une imagerie par résonance magnétique (IRM) afin de déterminer la cause sous-jacente.

Après la naissance, le bébé petit pour son âge gestationnel est diagnostiqué en évaluant son âge gestationnel et son poids. Les médecins mesurent la taille et le périmètre crânien du bébé afin de classer le retard de croissance comme symétrique ou asymétrique. Des tests de diagnostic, notamment une échographie, des radiographies, une IRM, des dépistages d’infection, des analyses de sang et des analyses génétiques, peuvent être nécessaires pour identifier la cause du retard de croissance.

Pronostic

Le pronostic varie largement selon la cause à l’origine du bébé petit pour son âge gestationnel et la présence ou non de complications.

Les nourrissons qui ont un poids de naissance modérément bas se portent généralement bien sauf s’ils présentent une infection, un trouble génétique ou asphyxie périnatale. La plupart rattrapent leur retard de croissance au cours de la première année de vie et ont une taille adulte normale.

Les nourrissons qui sont particulièrement petits en raison d’une pathologie de la mère sont exposés à un risque de complications, mais se portent généralement bien. Certains petits bébés restent petits en étant adultes et d’autres ont une taille normale.

Les nourrissons dont la croissance a été retardée parce que leur mère a consommé de l’alcool pendant la grossesse sont davantage exposés à un risque de troubles comportementaux et développementaux à long terme.

Le résultat pour les nourrissons PAG exposés à des drogues pendant la grossesse est compliqué. Il est difficile de prévoir le pronostic car les femmes enceintes qui consomment des drogues ont souvent d’autres problèmes sociaux et économiques qui affectent le développement de leur enfant.

Traitement

  • Traitement des causes sous-jacentes et des complications

Il n’existe pas de traitement spécifique pour les nouveau-nés petits pour leur âge gestationnel, mais les affections sous-jacentes et les complications sont traitées si besoin. Des injections d’hormone de croissance sont parfois administrées à certains nourrissons PAG qui restent assez petits vers l’âge de 2 à 4 ans. Ce traitement doit être administré pendant plusieurs années et doit être envisagé au cas par cas.

Les nouveau-nés atteints de polyglobulie reçoivent des liquides par voie intraveineuse (IV) et les nouveau-nés présentant une hypoglycémie sont nourris fréquemment ou reçoivent fréquemment du glucose en IV.

Toutes les femmes enceintes doivent bénéficier d’un suivi prénatal approprié et doivent éviter l’alcool, le tabac et les drogues (telles que la cocaïne et l’héroïne) pendant leur grossesse.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Syndrome d’inhalation méconiale (SIM)
Vidéo
Syndrome d’inhalation méconiale (SIM)
Pendant la grossesse, le tube digestif du fœtus est tapissé d’une matière fécale vert foncé...
Modèles 3D
Tout afficher
Mode d’action de l’insuline
Modèle 3D
Mode d’action de l’insuline

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT