Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Présentation des cancers gynécologiques

Par

Pedro T. Ramirez

, MD, The University of Texas MD Anderson Cancer Center;


Gloria Salvo

, MD, MD Anderson Cancer Center

Dernière révision totale sept. 2020| Dernière modification du contenu sept. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources du sujet

Des cancers peuvent se développer dans n’importe quelle partie des organes génitaux de la femme, tels que la vulve, le vagin, le col de l’utérus, l’utérus, les trompes de Fallope ou les ovaires. Ces cancers sont appelés cancers gynécologiques.

Localisation des organes reproducteurs féminins internes

Localisation des organes reproducteurs féminins

Les cancers gynécologiques peuvent se propager de deux manières :

  • Envahir directement les tissus et organes environnants

  • Se propager (métastaser) par les vaisseaux et les ganglions lymphatiques (système lymphatique) ou la circulation sanguine vers des organes situés à distance dans l’organisme

Diagnostic

  • Examens pelviens réguliers

  • Biopsie

Pratiqués régulièrement, un examen pelvien Examen pelvien Pour ce qui est du suivi gynécologique, la patiente doit choisir un spécialiste avec lequel elle se sent à l’aise pour discuter de sujets délicats, comme le sexe, la contraception, la grossesse... en apprendre davantage et un dépistage de certains cancers gynécologiques, en particulier du cancer du col de l’utérus, peuvent permettre la détection précoce de ces cancers. Le dépistage du cancer du col de l’utérus Dépistage du cancer du col de l’utérus Il arrive parfois que les médecins recommandent des tests de dépistage ; ce sont des tests effectués afin de rechercher des troubles chez des personnes qui ne présentent pas de symptômes. Si... en apprendre davantage Dépistage du cancer du col de l’utérus consiste à réaliser un test de Papanicolaou (frottis) et un dépistage du virus du papillome humain (VPH). Ils permettent parfois d’éviter un cancer en détectant la présence de cellules précancéreuses (dysplasie) avant leur évolution maligne. Des examens pelviens réguliers permettent également de détecter des cancers précoces du vagin et de la vulve. Toutefois, les cancers de l’ovaire, de l’utérus et des trompes de Fallope ne sont pas facilement détectés par les médecins lors de l’examen pelvien.

Lorsqu’un cancer est suspecté, la biopsie Biopsie Il arrive parfois que les médecins recommandent des tests de dépistage ; ce sont des tests effectués afin de rechercher des troubles chez des personnes qui ne présentent pas de symptômes. Si... en apprendre davantage Biopsie peut confirmer ou écarter ce diagnostic. Un échantillon de tissu est prélevé sur l’organe touché, puis il est examiné au microscope et analysé.

Définition du stade

En cas de cancer, un ou plusieurs examens peuvent être réalisés pour préciser le stade de ce cancer. Le classement par stade de tout cancer se base sur la taille de la tumeur et son extension (à d’autres organes). Quelques-unes des techniques communément pratiquées sont : l’échographie, la tomodensitométrie (TDM), l’imagerie par résonance magnétique (IRM), la radiographie du thorax et la tomographie par émission de positons Tomographie par émission de positons (TEP) La tomographie par émission de positons (TEP) est un type de scintigraphie radio-isotopique. Un radio-isotope est la forme radioactive d’un élément, c’est-à-dire un atome instable qui devient... en apprendre davantage Tomographie par émission de positons (TEP) (TEP). Souvent, le médecin détermine le stade du cancer après exérèse de celui-ci et biopsies des tissus adjacents, dont les ganglions lymphatiques.

Le classement par stade permet au médecin de décider du meilleur traitement pour chaque cas particulier.

Dans tous les cancers gynécologiques, les stades vont de I (le plus précoce) à IV (avancé). Dans la plupart des cas de tumeurs, d’autres subdivisions, désignées par les lettres de l’alphabet, sont faites au sein de chaque stade.

Tableau
icon

Traitement

  • Ablation chirurgicale

  • Parfois, radiothérapie et/ou chimiothérapie

Le traitement du cancer peut comprendre une ablation chirurgicale, une radiothérapie et une chimiothérapie, selon le type de cancer et son stade.

Au moment du premier diagnostic de cancer, l’objectif essentiel du traitement consiste, si possible, à enlever la tumeur (par un traitement unique ou par une association de chirurgie, de radiothérapie et de chimiothérapie).

Le traitement le plus efficace en cas de diffusion au-delà du site d’origine est généralement la chimiothérapie. L’utilisation d’association de médicaments chimiothérapiques peut permettre la destruction de la tumeur primitive et des cellules néoplasiques présentes dans l’organisme, même en l’absence de signe de ces cellules.

Le principal traitement du cancer de l’endomètre Cancer de l’utérus Le cancer de l’utérus se développe dans la muqueuse utérine (endomètre) et est donc également appelé cancer de l’endomètre. Ce cancer touche habituellement la femme ménopausée. Il provoque parfois... en apprendre davantage Cancer de l’utérus ou du cancer de l’ovaire Traitement Le cancer de l’ovaire, qui apparaît généralement à la surface des ovaires, n’est généralement diagnostiqué qu’à un stade avancé. Le cancer de l’ovaire peut ne produire aucun symptôme avant d’être... en apprendre davantage est chirurgical et consiste à retirer la tumeur. La chirurgie peut être suivie d’une radiothérapie ou d’une chimiothérapie, voire d’une hormonothérapie dans le cas du cancer de l’endomètre avancé. Pour le cancer de l’ovaire, le traitement commence souvent par une chimiothérapie, suivie d’une intervention chirurgicale puis à nouveau d’une chimiothérapie.

Le traitement du cancer du col de l’utérus Traitement Le cancer du col de l’utérus se développe dans le col (partie inférieure de l’utérus). Le cancer du col de l’utérus résulte généralement d’une infection par le virus du papillome humain (VPH)... en apprendre davantage Traitement peut comprendre une intervention chirurgicale, une radiothérapie et/ou une chimiothérapie. Il peut s’agir d’une radiothérapie externe (à l’aide d’une grande machine), d’une radiothérapie interne (à l’aide d’implants radioactifs placés directement sur la tumeur), ou des deux. La radiothérapie externe est en général réalisée sur plusieurs jours par semaine et pendant plusieurs semaines. La radiothérapie interne implique une hospitalisation pendant les quelques jours que dure le traitement par implants.

La chimiothérapie peut être administrée par voie intraveineuse ou orale, ou par un cathéter inséré dans l’abdomen (intrapéritonéal). La fréquence de la chimiothérapie dépend du type de cancer et du type de médicament chimiothérapique utilisé. Parfois, la patiente doit être hospitalisée pendant la chimiothérapie.

Lorsqu’un cancer gynécologique est diagnostiqué à un stade très avancé et que le cancer ne semble pas curable (guérissable), la radiothérapie et la chimiothérapie peuvent cependant rester indiquées pour réduire la taille de la tumeur ou son extension (métastases) et pour soulager la douleur et les autres symptômes. Les femmes atteintes d’un cancer incurable doivent établir des directives préalables Directives préalables Les directives préalables en matière de soins de santé sont des documents juridiques qui indiquent les souhaits d’une personne au sujet des décisions de soins de santé dans le cas où elle deviendrait... en apprendre davantage . La prise en charge des malades en phase terminale Soins palliatifs Les soins palliatifs représentent un concept et un programme de soins qui est spécifiquement conçu pour minimiser la souffrance des mourants et des membres de leur famille. Aux États-Unis, les... en apprendre davantage s’étant améliorée, un nombre de plus en plus grand de patientes atteintes d’un cancer incurable peut mourir dans de bonnes conditions à domicile. Des médicaments adaptés peuvent être donnés pour soulager l’anxiété et la douleur qui sont généralement observées dans ce cas.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Testez vos connaissances
Généralités sur la dysfonction sexuelle chez la femme
Lequel des antidépresseurs suivants est le plus susceptible d’affecter la réponse sexuelle des femmes ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT