Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Chutes chez les personnes âgées

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale oct. 2019| Dernière modification du contenu oct. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées

Les personnes âgées ont souvent peur de tomber, avec raison. Les chutes sont fréquentes ; au moins une personne âgée sur trois tombe une fois par an. Ces chutes peuvent entraîner des blessures graves.

  • Une personne ayant déjà chuté est plus susceptible de chuter à nouveau

  • Les chutes ne sont pas un élément normal du vieillissement

  • Les chutes font partie des principales causes de décès accidentels

  • Les chutes surviennent le plus souvent lorsque les personnes sont en mouvement, par exemple pour sortir du lit ou pour se précipiter vers le téléphone

  • Certaines chutes peuvent être évitées en se maintenant en forme et en faisant en sorte de sécuriser sa maison

Quelles sont les causes des chutes chez les personnes âgées ?

La plupart des chutes sont causées par des problèmes physiques ou par des éléments dangereux présents dans la maison.

Voici quelques-uns des problèmes physiques qui augmentent le risque de chute :

  • Problèmes d’équilibre

  • Difficultés à se déplacer

  • Problèmes de vue

  • Difficultés de sensibilité au niveau des pieds

  • Médicaments qui provoquent une somnolence ou des vertiges

  • Problèmes cardiaques ou de tension artérielle

  • Confusion

  • Faiblesse musculaire

  • Maladie

Voici quelques-uns des dangers environnants qui augmentent le risque de chute :

  • Pénombre ou lumière tamisée

  • Sols glissants

  • Fils électriques, rallonges ou objets qui sont dans le passage

  • Escaliers ou sols encombrés

  • Trottoirs irréguliers et bords de trottoir cassés

  • Se trouver dans un endroit inconnu

Quelles sont les blessures les plus fréquentes après une chute ?

Les chutes peuvent entraîner les blessures suivantes :

  • Fractures osseuses, notamment de la hanche, car les personnes âgées ont souvent les os fragiles (ostéoporose)

  • Bleus, foulures ou entorses

  • Coupures profondes

  • Lésions d’organes

  • Déchirures des ligaments

Lorsqu’une personne est seule au moment de sa chute et reste longtemps au sol, d’autres symptômes peuvent se développer :

  • Déshydratation (lorsqu’il n’y a plus assez d’eau dans l’organisme)

  • Basse température du corps (hypothermie)

  • Pneumonie (une infection des poumons)

Que va-t-il se passer lors de la consultation chez le médecin ?

Le médecin posera des questions sur la chute et sur la présence éventuelle de symptômes avant la chute (par exemple, des vertiges ou une douleur thoracique). Il demandera à la personne quels médicaments elle prend et si elle a consommé de l’alcool.

Il réalisera ensuite un examen clinique pour détecter d’éventuelles blessures et identifier la cause de la chute. Il examinera :

  • La tension artérielle, car en cas de baisse de tension lorsque la personne se lève, la chute peut avoir été causée par des vertiges ou un étourdissement

  • Le cœur, pour détecter d’éventuels problèmes au niveau du rythme cardiaque, des anomalies du rythme cardiaque ou une insuffisance cardiaque

  • La force musculaire

  • Les yeux et la vision

  • L’équilibre et la capacité à bouger facilement et de manière fluide

Comment les médecins traitent-ils les chutes ?

Ce que font les médecins :

  • Traiter les blessures dues à la chute

  • Traiter tout problème pouvant avoir causé la chute

  • Aider la personne à s’organiser pour éviter une autre chute à l’avenir

  • Orienter la personne vers un kinésithérapeute ou un ergothérapeute, si nécessaire

Les effets d’une chute peuvent durer longtemps. Par exemple, en cas de fracture de la hanche, il peut être impossible de marcher correctement, même après le traitement et la rééducation.

La peur des chutes peut également causer des problèmes tels qu’une baisse de l’activité et une raideur articulaire.

Comment puis-je prévenir les chutes ?

  • Pratiquer une activité physique régulière (les exercices de musculation, d’équilibre et d’étirement sont utiles)

  • Porter des chaussures avec des semelles antidérapantes

  • Se lever doucement après avoir passé du temps en position assise ou couchée pour éviter les vertiges

  • Demander au médecin de montrer la manœuvre d’Epley en cas de vertiges

  • Discuter avec le médecin des médicaments pris par la personne, au cas où certains augmentent le risque de chute

  • Faire vérifier la vision et changer de lunettes si nécessaire, et faire traiter le glaucome ou la cataracte le cas échéant

  • Travailler avec un kinésithérapeute, notamment en cas d’utilisation d’un déambulateur ou d’une canne, afin de les utiliser en toute sécurité

Sécuriser la maison :

  • Avoir un bon éclairage

  • Ajouter des interrupteurs faciles d’accès ou un détecteur de mouvements

  • Ajouter des éclairages sur les escaliers intérieurs et extérieurs

  • Poser un revêtement antidérapant et des rampes solides sur les escaliers

  • Ajouter des prises électriques ou s’assurer que les rallonges passent au-dessus des portes (ou sous la moquette) pour éviter de trébucher

  • Désencombrer les sols et les escaliers

  • Installer des barres d’appui à côté des toilettes et de la baignoire

  • Installer des toilettes surélevées

  • Poser des adhésifs sous les tapis (ou les enlever)

  • Utiliser des tapis antidérapants dans la salle de bain et la cuisine

  • Ranger les objets domestiques fréquemment utilisés dans des endroits accessibles sans avoir à s’étirer ou se baisser pour les atteindre

En cas de chute, si la personne n’arrive pas à se relever, elle doit se tourner sur le ventre et ramper jusqu’à un meuble sur lequel s’appuyer pour se relever. Garder un téléphone à portée du sol ou porter une alarme médicale.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT