Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Grippe aviaire

(Avian Flu; Avian Influenza)

Par

Brenda L. Tesini

, MD, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Dernière révision totale juil. 2020| Dernière modification du contenu juil. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle

La grippe aviaire est une infection virale due à des souches du virus de la grippe qui apparaissent normalement seulement chez les oiseaux sauvages et la volaille domestique.

  • Le virus de la grippe aviaire, qui se transmet rarement de l’animal à l’homme, se transmet aux personnes principalement lorsque le matériel génétique du virus mute.

  • Pratiquement toutes les personnes qui ont été infectées par la grippe aviaire ont été en contact étroit avec un oiseau infecté (elle ne se transmet pratiquement jamais d’une personne à l’autre).

  • Les personnes peuvent avoir une difficulté extrême à respirer et présenter des symptômes pseudo-grippaux.

  • Pour diagnostiquer la grippe aviaire, les médecins analysent un échantillon de sécrétions provenant du nez ou de la gorge.

  • La grippe aviaire est traitée avec des médicaments antiviraux.

(Voir aussi Grippe.)

La grippe aviaire est due à plusieurs souches du virus de la grippe de type A qui normalement infectent des oiseaux sauvages. L’infection peut se propager facilement chez les oiseaux domestiques. Cependant, la transmission de l’animal à l’homme est rare. L’homme est infecté principalement lorsque le matériel génétique du virus se trouve modifié (mute), permettant au virus de se fixer aux cellules des voies respiratoires humaines. Pratiquement tous les patients qui ont été infectés par la grippe aviaire étaient en contact étroit avec des oiseaux infectés. La grippe aviaire ne se transmet presque jamais de personne à personne. Cependant, les experts craignent que d’autres mutations puissent faciliter la transmission interhumaine du virus. Alors, la grippe aviaire pourrait se propager rapidement et très largement et être responsable d’une importante épidémie mondiale (pandémie).

L’infection humaine par la grippe aviaire H5N1 (voir Types et souches de virus de la grippe) est apparue tout d’abord à Hong Kong en 1997, puis au Vietnam, en Indonésie, au Cambodge, en Chine, en Thaïlande, en Turquie, en Azerbaïdjan, à Djibouti, en Égypte et en Irak. Depuis 2003, plus de 860 cas d’infection par le virus H5N1 humain, dont 454 décès, ont été signalés dans 16 pays en Asie, en Afrique, dans le Pacifique, en Europe et au Proche-Orient. Une infection humaine a été confirmée en 2019, au Népal.

En 2013, une épidémie a éclaté dans le sud-est de la Chine. Elle impliquait la souche H7N9 du virus de la grippe aviaire. Plus de 1 500 cas et au moins 615 décès ont été signalés à l’Organisation mondiale de la Santé depuis 2013. L’infection a touché principalement les communautés qui consomment de la volaille provenant de marchés de volailles vivantes. Un cas confirmé a été rapporté en Chine continentale en 2019.

La Chine vaccine la volaille avec un vaccin pour prévenir les virus grippaux H5 et H7. Ce programme de vaccination peut permettre d’empêcher la transmission du virus de la grippe aviaire des oiseaux sauvages aux oiseaux domestiques. Il est plus probable que des oiseaux domestiques soient en contact avec des humains et qu’ils leur transmettent le virus.

D’autres souches du virus de la grippe aviaire ont aussi été à l’origine d’épidémies sporadiques chez l’homme. Cependant, aucune transmission interhumaine du virus n’a été signalée au cours de ces épidémies.

Symptômes

Les souches H5N1 et H7N9, responsables de la plupart des cas de grippe aviaire chez l’homme, ont des effets comparables.

Les malades peuvent avoir de grandes difficultés pour respirer et présenter des symptômes pseudo-grippaux (tels que fièvre, toux, maux de gorge et douleurs musculaires). Certains malades sont atteints de conjonctivite ou de pneumonie.

Chez les personnes présentant des symptômes sévères, le taux de décès est élevé.

Diagnostic

  • Analyse d’un échantillon prélevé au niveau du nez ou de la gorge

Les personnes doivent contacter un médecin si elles présentent des symptômes pseudo-grippaux associés aux facteurs suivants :

  • Contact antérieur avec des oiseaux dans une région où l’on sait que ces oiseaux sont porteurs de l’infection.

  • Contact avec une personne atteinte de la grippe aviaire.

Le médecin peut faire un prélèvement de nez ou de gorge avec un écouvillon pour réaliser un test.

Prévention

La propagation de l’infection est maîtrisée si on identifie et on détruit les groupes d’oiseaux domestiques infectés.

Le gouvernement des États-Unis fait actuellement des réserves de vaccin contre la souche H5N1 du virus de la grippe aviaire en cas d’épidémie. Le vaccin standard contre la grippe ne prévient pas la grippe aviaire.

Traitement

  • Médicaments antiviraux

Les personnes infectées prennent de l’oseltamivir ou du zanamivir (médicaments antiviraux utilisés pour traiter la grippe). Ces médicaments améliorent généralement la survie.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Médicaments antiviraux
Vidéo
Médicaments antiviraux
Les virus sont des agents infectieux qui pénètrent et se répliquent dans des cellules saines...
Modèles 3D
Tout afficher
Tuberculose : macrophage alvéolaire infecté
Modèle 3D
Tuberculose : macrophage alvéolaire infecté

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT