Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Vaccin contre le COVID-19

Par

Margot L. Savoy

, MD, MPH, Lewis Katz School of Medicine at Temple University

Dernière révision totale juin 2021| Dernière modification du contenu févr. 2022
Cliquez ici pour la version professionnelle

Les vaccins contre la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) offrent une protection contre le COVID-19. Le COVID-19 COVID-19 Le COVID-19 est une maladie respiratoire aiguë qui peut être grave et qui est causée par le coronavirus appelé SARS-CoV-2. Les symptômes du COVID-19 sont très variables.... en apprendre davantage est la maladie provoquée par l’infection par le virus SARS-CoV-2. Plusieurs vaccins contre le COVID-19 sont actuellement utilisés dans le monde (voir Suivi des vaccins contre le COVID-19). Cette rubrique ne comprend que les vaccins actuellement utilisés aux États-Unis.

Deux vaccins à ARNm sont autorisés aux États-Unis contre le COVID-19 :

  • Vaccin BNT162b2 (ARNm) contre le COVID-19 (produit par Pfizer-BioNTech)

  • Vaccin mRNA-1273 (ARNm) contre le COVID-19 (produit par Moderna)

Un vaccin à vecteur adénoviral est disponible aux États-Unis contre le COVID-19 :

  • Vaccin Ad26.COV2.S (vecteur adénoviral) contre le COVID-19 (produit par Janssen/Johnson & Johnson)

Aux États-Unis, le vaccin BNT162b2 produit par Pfizer-BioNTech (nom commercial : Comirnaty) a été autorisé pour une utilisation chez les personnes âgées de 16 ans et plus par la FDA (Food and Drug Administration [Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux]). Ce vaccin dispose également d’une autorisation d’utilisation d’urgence (Emergency Use Authorization, EUA) de la part de la FDA chez les enfants âgés de 5 à 15 ans. Le vaccin mRNA-1273 produit par Moderna (nom commercial : Spikevax) est autorisé pour une utilisation chez les personnes âgées de 18 ans et plus. Le vaccin Ad26.COV2.S produit par Janssen/Johnson & Johnson a reçu une EUA pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

La vaccination demeure la stratégie la plus efficace pour prévenir les formes graves et les décès dus à l’infection par le COVID-19 avec les variants récents ou actuels, Delta et Omicron. Le taux d’hospitalisation aux États-Unis à l’automne 2021 était 8 à 10 fois plus élevé chez les personnes non vaccinées que chez les personnes vaccinées. Les personnes non vaccinées étaient également 20 fois plus susceptibles de décéder du COVID-19 que les personnes vaccinées, au cours de cette même période. (Pour plus d’informations sur l’efficacité des vaccins, voir Prévention du COVID-19 Prévention Le COVID-19 est une maladie respiratoire aiguë qui peut être grave et qui est causée par le coronavirus appelé SARS-CoV-2. Les symptômes du COVID-19 sont très variables.... en apprendre davantage .)

Dans la plupart des cas, les vaccins à ARNm sont privilégiés par rapport au vaccin vecteur adénoviral pour la primovaccination et le rappel, car certaines études ont mis en évidence une relation entre le vaccin vecteur adénoviral et un effet secondaire rare et grave appelé thrombocytopénie immunitaire thrombotique induite par le vaccin Effets secondaires Les vaccins contre la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) offrent une protection contre le COVID-19. Le COVID-19 est la maladie provoquée par l’infection par le virus SARS-CoV-2. Plusieurs... en apprendre davantage . (Voir Présentation et sécurité d’emploi du vaccin Janssen/Johnson & Johnson contre le COVID-19.)

Pour plus d’informations, voir le communiqué de presse de la FDA concernant l’autorisation du vaccin Pfizer-BioNTech et voir les fiches d’information des EUA des vaccins Pfizer-BioNTech, Moderna et Janssen/Johnson & Johnson.

Administration du vaccin contre le COVID-19

Le vaccin BNT162b2 (ARNm) contre le COVID-19 produit par Pfizer-BioNTech a reçu l’autorisation de la FDA pour une utilisation chez les personnes âgées de 16 ans et plus et est administré sous forme d’une série de 2 injections à 3 semaines d’intervalle.

Le vaccin BNT162b2 produit par Pfizer-BioNTech a également reçu une EUA pour une utilisation chez les personnes âgées de 5 à 15 ans et est administré sous forme d’une série de 2 injections à 3 semaines d’intervalle.

Le vaccin mRNA-1273 (ARNm) contre le COVID-19 produit par Moderna a reçu l’autorisation de la FDA pour une utilisation chez les personnes âgées de 18 ans et plus et est administré sous forme d’une série de 2 injections à 4 semaines d’intervalle.

Le vaccin Ad26.COV2.S (vecteur adénoviral) contre le COVID-19 produit par Janssen/Johnson & Johnson a reçu une EUA pour une utilisation chez les personnes âgées de 18 ans et plus et ne nécessite qu’une seule injection.

Une dose supplémentaire de la série primaire est recommandée pour les personnes dont le système immunitaire est modérément à sévèrement affaibli ou altéré. Les personnes doivent parler de leur état de santé à leur médecin afin de savoir si l’administration d’une dose primaire supplémentaire est appropriée pour elles. (Voir Recommandations en matière de vaccination contre le COVID-19 pour les personnes modérément à sévèrement immunodéprimées.) La dose supplémentaire de la série primaire concerne les personnes suivantes :

Les personnes modérément à sévèrement immunodéprimées âgées de 18 ans et plus qui ont reçu le vaccin Ad26.COV2.S (produit par Janssen/Johnson & Johnson) doivent recevoir une deuxième injection (dose supplémentaire) d’un vaccin à ARNm contre le COVID-19 au moins 28 jours après avoir reçu la dose de vaccin Ad26.COV2.S, puis un rappel Rappels du vaccin contre le COVID-19 Les vaccins contre la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) offrent une protection contre le COVID-19. Le COVID-19 est la maladie provoquée par l’infection par le virus SARS-CoV-2. Plusieurs... en apprendre davantage au moins 2 mois plus tard. (Les personnes ayant reçu une première dose du vaccin Ad26.COV2.S et ayant déjà reçu une dose de rappel sans avoir reçu la seconde injection primaire de vaccin à ARNm doivent recevoir une troisième dose de vaccin à ARNm au moins 2 mois après la dose de rappel.)

Une fois la primovaccination terminée, la protection contre l’infection s’estompe avec le temps. Afin d’optimiser la protection contre l’infection, les formes graves et le décès, des doses de rappel sont recommandées 2 à 5 mois après la fin de la primovaccination. Des études ont démontré que les rappels permettent de diviser par 20 le taux de formes graves et de réduire de 90 % le taux de mortalité, comparativement à une primovaccination seule. Les personnes reçoivent une dose de rappel lorsqu’elles sont éligibles sont considérées comme étant à jour concernant la vaccination.

Rappels du vaccin contre le COVID-19

Les personnes qui présentent un schéma vaccinal complet contre le COVID-19 sont éligibles pour recevoir une dose de rappel selon leur âge et le vaccin reçu en primovaccination (voir Rappels du vaccin contre le COVID-19) :

  • Une dose de rappel est recommandée pour toutes les personnes ayant reçu le vaccin BNT162b2 âgées de 12 ans et plus et qui ont terminé la première série au moins 5 mois auparavant (ou 3 mois si elles sont immunodéprimées).

  • Une dose de rappel est recommandée pour toutes les personnes ayant reçu le vaccin mRNA-1273 âgées de 18 ans et plus et qui ont terminé la première série au moins 5 mois auparavant (ou 3 mois si elles sont immunodéprimées).

  • Une dose de rappel est recommandée pour toutes les personnes ayant reçu le vaccin Ad26.COV2.S âgées de 18 ans et plus et qui ont reçu une première dose au moins 2 mois auparavant. (Les personnes immunodéprimées ayant reçu une deuxième injection d’un vaccin à ARNm contre le COVID-19 après avoir reçu une injection de vaccin Ad26.COV2.S doivent recevoir un rappel au moins 2 mois après la deuxième injection.)

  • Les personnes éligibles âgées de 18 ans et plus peuvent choisir de recevoir n’importe quel vaccin disponible contre le COVID-19 (produit par Pfizer-BioNTech, Moderna ou Janssen/Johnson & Johnson) pour la dose de rappel, quel que soit le vaccin initialement reçu, mais les vaccins à ARNm sont préférables dans la plupart des cas en raison du risque de thrombocytopénie thrombotique immunitaire induite par le vaccin associé au vaccin à vecteur adénoviral. Seul le vaccin BNT162b2 est autorisé pour la dose de rappel chez les adolescents âgés de 12 à 17 ans.

Effets secondaires du vaccin contre le COVID-19

Les trois vaccins contre le COVID-19 ont des effets secondaires similaires :

  • Douleur, gonflement et rougeur au site d’injection

  • Fatigue

  • Maux de tête

  • Douleurs musculaires et articulaires

  • Fièvre et frissons

  • Nausées

  • Sensation de malaise

  • Gonflement des ganglions lymphatiques

Les effets secondaires durent généralement plusieurs jours. Pour les vaccins produits par Pfizer-BioNTech et Moderna, les effets secondaires sont plus fréquents après la deuxième dose qu’après la première dose.

Il existe un faible risque de réaction allergique sévère. Elle survient généralement dans un délai de quelques minutes à 1 heure après avoir reçu une dose du vaccin, et elle nécessite un traitement d’urgence (appelez une ambulance ou rendez-vous à l’hôpital le plus proche). Les personnes ayant présenté des réactions allergiques sévères à d’autres vaccins ou à des médicaments injectables doivent discuter du risque de réaction allergique avec leur médecin et doivent rester en observation après avoir reçu le vaccin. Les signes d’une réaction allergique sévère comprennent

  • Difficultés à respirer

  • Gonflement du visage et de la gorge

  • Rythme cardiaque rapide

  • Éruption cutanée sévère sur tout le corps

  • Étourdissements et faiblesse

Les vaccins produits par Pfizer-BioNTech ou Moderna ne doivent pas être administrés aux personnes qui ont présenté une réaction allergique sévère à une dose précédente de ce vaccin ou à l’un des composants de ce vaccin (notamment le polyéthylène glycol [PEG]). Le vaccin produit par Janssen/Johnson & Johnson ne doit pas être administré aux personnes ayant des antécédents de réaction allergique sévère à l’un de ses ingrédients.

Dans de très rares cas, certaines personnes développent un problème inhabituel de coagulation sanguine excessive (thrombose) et de faible taux de plaquettes ( thrombocytopénie Présentation de la thrombocytopénie La thrombocytopénie est caractérisée par un faible nombre de plaquettes (thrombocytes) dans le sang, ce qui augmente le risque de saignement. Une thrombocytopénie se produit lorsque... en apprendre davantage Présentation de la thrombocytopénie ) après l’administration du vaccin produit par Janssen/Johnson & Johnson. Dans cette affection, appelée thrombocytopénie thrombotique immunitaire induite par le vaccin, des caillots de sang se développent dans des endroits inhabituels et critiques, comme dans des vaisseaux sanguins du cerveau ou de l’abdomen. Les symptômes apparaissent environ 1 à 2 semaines après la vaccination. Ce problème est survenu chez des hommes et des femmes âgés de 18 ans et plus, mais il est plus susceptible de survenir chez des femmes âgées de 30 à 49 ans. Certaines personnes en meurent. (Voir aussi Présentation et sécurité d’emploi du vaccin Janssen/Johnson & Johnson contre le COVID-19.)

Des cas de myocardite Myocardite La myocardite est une inflammation du tissu musculaire du cœur (myocarde) entraînant la mort tissulaire. La myocardite peut être provoquée par de nombreuses affections, notamment une infection... en apprendre davantage et de péricardite Péricardite aiguë La péricardite aiguë est une inflammation subite du péricarde (sac souple à deux feuillets qui enveloppe le cœur), souvent douloureuse, qui provoque un épanchement de... en apprendre davantage Péricardite aiguë , des problèmes cardiaques, ont été rapportés après la seconde dose des vaccins produits par Pfizer-BioNTech et Moderna, en particulier dans les 7 jours suivant la deuxième dose, ce qui suggère que le risque de ces événements est accru après la vaccination. Le risque est le plus élevé chez les hommes jeunes. Les personnes ayant été vaccinées doivent consulter immédiatement un médecin si elles présentent une douleur thoracique, un essoufflement ou une sensation d’accélération du rythme cardiaque, de palpitations ou de martèlement après la vaccination.

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention, CDC) indiquent que les femmes qui doivent passer une mammographie et qui ont récemment été vaccinées contre le COVID-19 doivent demander à leur médecin combien de temps elles doivent attendre après la vaccination pour passer leur mammographie, car des réactions temporaires au vaccin peuvent fausser les résultats de la mammographie. Certains spécialistes recommandent de faire la mammographie avant d’être vaccinée ou d’attendre 4 à 6 semaines après le vaccin.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT