Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Trouble schizoaffectif

Par

Carol Tamminga

, MD, UT Southwestern Medical Dallas

Dernière révision totale oct. 2018| Dernière modification du contenu oct. 2018
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Le trouble schizoaffectif est caractérisé par une psychose, d'autres symptômes de schizophrénie et des symptômes thymiques notables. Il se distingue de la schizophrénie par la survenue de 1 épisode de dépression ou de manie dans la vie du sujet

La psychose correspond à des symptômes tels que les idées délirantes, les hallucinations, les pensées et paroles désorganisées et des comportements moteurs étranges et inadéquats (dont la catatonie) qui indiquent une perte de contact avec la réalité.

Le trouble schizoaffectif est évoqué lorsque la psychose et des symptômes de l'humeur coexistent. Le diagnostic requiert que les symptômes thymiques (dépressifs ou maniaques) soient présents pendant > 50% de la durée totale de la maladie, simultanément avec ≥ 2 symptômes de la schizophrénie (délire, hallucinations, discours désorganisé, comportement grossièrement désorganisé ou catatonique, symptômes négatifs).

La distinction entre un trouble schizoaffectif, une schizophrénie et un trouble de l'humeur peut nécessiter une évaluation longitudinale des symptômes et de leur évolution.

Traitement

  • Une association de médicament, de psychothérapie et de soutien en institution peut être préconisée

Puisque le trouble schizoaffectif a des répercussions importantes dans la réalisation d'activités de la vie quotidienne, un traitement global (comprenant médicaments, psychothérapie et soutien communautaire) est souvent nécessaire.

Pour le traitement du type maniaque, un antipsychotique de 2e génération est souvent suffisant, mais dans le cas contraire, il peut être utile d'ajouter du lithium, de la carbamazépine ou du valproate.

Pour le traitement des types dépressifs, un antipsychotique de 2e génération est administré en premier. Puis, une fois les symptômes psychotiques positifs stabilisés, un antidépresseur doit être introduit si la dépression nécessite un traitement; les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine sont préférés en raison de leur profil de sécurité.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Revue générale des phobies
Vidéo
Revue générale des phobies
Revue générale du trouble obsessionnel-compulsif (TOC)
Vidéo
Revue générale du trouble obsessionnel-compulsif (TOC)

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT