Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Paralysie du 6e nerf crânien (Abducens)

Par

Michael Rubin

, MDCM, New York Presbyterian Hospital-Cornell Medical Center

Dernière révision totale juin 2019| Dernière modification du contenu juin 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public

La paralysie du 6e nerf crânien touche le muscle droit latéral, perturbant l'abduction. L'œil peut être légèrement en adduction lorsque le patient regarde droit devant. La paralysie peut être secondaire à un infarctus du nerf, une encéphalopathie de Wernicke, un traumatisme, une infection ou à une hypertension intracrânienne ou peut être idiopathique. La recherche de la cause nécessite une IRM et souvent une ponction lombaire et un bilan à la recherche d'une vascularite.

Étiologie

La 6e paralysie du nerf crânien (abducens) résulte des éléments suivants:

L'enfant atteint d'infection respiratoire peut présenter des paralysies récidivantes. Cependant, la cause d'une paralysie isolée du 6e nerf crânien n'est souvent pas identifiée.

Symptomatologie

Les symptômes de la paralysie du 6e nerf crânien comprennent une diplopie horizontale lors du regard vers le côté de l'œil parétique. Puisque l'action tonique du muscle droit interne n'est pas contre-balancée, l'œil est légèrement en adduction lorsque le patient regarde droit devant. L'abduction de l'œil est lente et, même lorsque l'abduction est maximale, la sclère latérale est visible. En cas de paralysie complète, l'abduction ne dépasse pas la ligne médiane.

La paralysie résultant d'une lésion d'un sinus caverneux (p. ex., due à une thrombose, à une infection, à une tumeur ou à un anévrisme) peut provoquer une céphalée sévère, une chimiothérapie (œdème conjonctival), une anesthésie dans la distribution de la 1ère et de la 2e division du 5e nerf crânien, et la paralysie des 3e, 4e et 6e nerfs crâniens. Les deux côtés peuvent être touchés, bien que de façon inégale.

Diagnostic

  • IRM

  • Si une vascularite est suspectée, vitesse de sédimentation érythrocytaire, Ac antinucléaires et facteur rhumatoïde

Une paralysie du 6e nerf est habituellement évidente, mais la cause ne l'est pas. Si des pulsations des veines rétiniennes sont observées au cours de l'ophtalmoscopie, une hypertension intracrânienne est peu probable.

Une TDM est souvent pratiquée car elle est souvent immédiatement disponible. L'IRM est cependant l'examen de choix; l'IRM fournit une meilleure résolution de l'orbite, des sinus caverneux, de la fosse postérieure, et des nerfs crâniens. Si les résultats de l'imagerie sont normaux mais qu'une méningite ou une hypertension intracrânienne bénigne sont suspectées, une ponction lombaire est effectuée.

Si une vascularite est suspectée cliniquement, le bilan commence par la mesure de la VS, les Ac antinucléaires et le facteur rhumatoïde.

Chez l'enfant, si l'hypertension intracrânienne est écartée, une infection respiratoire est recherchée.

Traitement

  • Traitement de la cause

Chez de nombreux patients, les paralysies du 6e nerf crânien régressent suite au traitement du trouble causal. La paralysie idiopathique et la paralysie ischémique s'amendent généralement dans les 2 mois.

Points clés

  • La paralysie du 6e nerf crânien (abducens) résulte généralement d'une maladie des petits vaisseaux, en particulier chez les diabétiques, mais la cause reste souvent non identifiée.

  • Cette paralysie peut entraîner des troubles de l'abduction et une diplopie horizontale.

  • Pour identifier la cause, effectuer une neuro-imagerie (de préférence une IRM), suivie d'une ponction lombaire si les résultats de l'imagerie sont normaux et si une hypertension intracrânienne bénigne est suspectée; si une vascularite est suspectée, commencer par la vitesse de sédimentation érythrocytaire (VS), les anticorps antinucléaires et le facteur rhumatoïde.

  • Si une hypertension intracrânienne est exclue chez l'enfant, envisager une infection respiratoire.

  • La paralysie du 6e nerf crânien résout habituellement la cause identifiée ou non.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Comment effectuer un examen des nerfs crâniens
Vidéo
Comment effectuer un examen des nerfs crâniens
Modèles 3D
Tout afficher
Ganglions de la base: coupe coronale
Modèle 3D
Ganglions de la base: coupe coronale

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT