Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Céphalées de tension

(Céphalées de tension)

Par

Stephen D. Silberstein

, MD, Sidney Kimmel Medical College at Thomas Jefferson University

Dernière révision totale avr. 2020| Dernière modification du contenu avr. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Ressources du sujet

Les céphalées de tension provoquent une douleur diffuse, modérée, sans l'incapacité, les nausées ou la photophobie associées à la migraine.

Les céphalées de tension peuvent être épisodiques ou chroniques:

  • La céphalée de tension épisodique dure < 15 jours/mois. Les céphalées de tension épisodiques sont très fréquentes; la plupart des patients sont soulagés par les antalgiques en vente libre et ne consultent pas.

  • La céphalée de tension dure ≥ 15 jours/mois.

Symptomatologie

La douleur de type céphalée de tension de est habituellement d'intensité légère à modérée et souvent décrite comme un étau. Ces céphalées naissent dans les régions occipitale ou frontale, sont bilatérales et s'étendent à l'ensemble du crâne.

Contrairement aux céphalées de la migraine, les céphalées de tension ne sont pas accompagnées de nausées ou de vomissements et ne sont pas aggravées par l'activité physique, la lumière, les bruits ou les odeurs.

Les déclencheurs potentiels des céphalées de tension chroniques comprennent

Les céphalées épisodiques peuvent durer de 30 min à plusieurs jours. Elles débutent généralement quelques heures après le réveil et s'aggravent au cours de la journée. Elles réveillent rarement les patients.

Les céphalées chroniques peuvent varier en intensité tout au long de la journée mais sont presque toujours permanentes.

Diagnostic

  • Bilan clinique

Le diagnostic de céphalée tensionnelle repose sur une symptomatologie caractéristique et sur la normalité de l'examen clinique, y compris l'examen neurologique. Il faut rechercher et traiter les éventuels facteurs déclenchants de céphalées de tension chroniques.

La céphalée tensionnelle doit être distinguée d'une forme fruste de migraine, que de nombreux migraineux présentent; ces céphalées ne possèdent que quelques-unes des caractéristiques de la migraine et ressemblent à une céphalée tensionnelle, mais elles sont peu intenses et répondent aux médicaments spécifiques de la migraine.

Si on estime que les céphalées sont des céphalées de type tensionnel, le diagnostic doit être reconsidéré, car les céphalées tensionnelles graves sont souvent des migraines.

Pièges à éviter

  • Reconsidérer le diagnostic de céphalées de tension en cas de céphalées sévères.

Traitement

  • Antalgiques

  • Parfois, thérapie cognitivo-comportementale

  • Pour les céphalées de tension chroniques, amitriptyline

Certains médicaments utilisés en traitement de fond de la migraine, en particulier l'amitriptyline, peuvent prévenir la céphalée de tension chronique.

La plupart des céphalées de tension légères à modérées sont soulagées par les antalgiques usuels (p. ex., aspirine, paracétamol). Masser la zone douloureuse permet d'apporter une amélioration.

Les thérapies cognitivo-comportementales (p. ex., relaxation et techniques de gestion du stress) sont souvent utilisées et sont efficaces, particulièrement en association à un traitement médicamenteux.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Comment effectuer un examen des nerfs crâniens
Vidéo
Comment effectuer un examen des nerfs crâniens
Modèles 3D
Tout afficher
Vertèbre et racines nerveuses spinales
Modèle 3D
Vertèbre et racines nerveuses spinales

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT