Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Hépatite D

Par

Sonal Kumar

, MD, MPH, Weill Cornell Medical College

Dernière révision totale oct. 2019| Dernière modification du contenu oct. 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public

L'hépatite D est provoquée par un virus ARN défectif (agent delta) qui ne peut se répliquer qu'en présence du virus de l'hépatite B. Il apparaît exceptionnellement soit dans le cadre d'une co-infection en cas d'hépatite B aiguë, soit en cas de surinfection à une hépatite B chronique.

L'hépatite D est généralement transmise par contact parentéral ou contact de la muqueuse avec du sang ou des liquides organiques infectés. Les hépatocytes infectés contiennent des particules recouvertes d'Ag de surface de l'hépatite B (HBsAg).

La prévalence géographique du virus de l'hépatite D (HDV) est très variable, avec des zones d'endémie au sein de plusieurs pays. Les consommateurs de drogues parentérales sont relativement exposés, mais l'HDV à la différence du virus de l'hépatite B (HBV), ne s'est pas largement répandu chez les homosexuels.

Symptomatologie

L'infection par l'hépatite D aiguë se manifeste typiquement par

Diagnostic

  • Tests sérologiques

Dans le diagnostic initial d'hépatite aiguë, l'hépatite virale doit être différenciée des autres troubles pouvant déclencher un ictère (voir Figure Démarche diagnostique simplifiée en cas de suspicion d'hépatite virale aiguë). En cas de suspicion d'hépatite virale aiguë, les examens suivants sont effectués pour dépister les virus des hépatites A, B et C:

  • Ac IgM contre le virus de l'hépatite A (IgM anti-HAV)

  • Ag de surface de l'hépatite B (HBsAg)

  • IgM anti-capside (core) de l'hépatite B (IgM anti-HBc)

  • Ac contre le virus de l'hépatite C (anti-HCV) et la PCR de l'ARN de l'hépatite C (ARN-HCV)

Si les tests sérologiques pour l'hépatite B confirment l'infection et que les manifestations cliniques sont sévères, les taux d'anticorps HDV (anti-HDV) doivent être mesurés. L'Ac anti-HDV témoigne d'une infection active. Sa détection n'est parfois possible que quelques semaines après l'épisode aigu.

Traitement

  • Soins de support

Aucun traitement n'est efficace contre l'hépatite virale aiguë, dont l'hépatite D. L'alcool doit être évité, car il peut aggraver les lésions hépatiques. Des restrictions concernant le régime alimentaire ou l'activité physique, le repos au lit souvent conseillé, n'ont pas de bases scientifiques.

Dans l'hépatite cholestatique, la cholestyramine 8 g par voie orale 1 ou 2 fois/jour peut soulager le prurit.

Le seul médicament approuvé pour le traitement de l'hépatite D chronique est l'interféron alpha, bien que l'interféron-alpha pégylé soit probablement aussi efficace. Un traitement d'1 an est recommandé, mais il n'est pas établi que des traitements plus longs soient plus efficaces. L'hépatite D est également traitée dans le cadre d'essais cliniques.

Prévention

Aucun produit spécifique n'existe pour l'immunoprophylaxie de l'hépatite D. Cependant, les mesures préventives contre l'HBV sont également efficaces contre l'HDV.

Points clés

  • L'hépatite D ne se produit qu'en présence de l'hépatite B.

  • Suspecter l'hépatite D en particulier en cas d'hépatite B sévère ou lorsque les symptômes de l'hépatite B chronique se dégradent.

  • Traiter et prévenir l'infection comme pour l'hépatite B.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Revue générale du cancer de la vésicule biliaire
Vidéo
Revue générale du cancer de la vésicule biliaire
Modèles 3D
Tout afficher
Lobules hépatiques
Modèle 3D
Lobules hépatiques

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT