honeypot link

Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Biopsie des reins, de la vessie et de la prostate

Par

Paul H. Chung

, MD, Sidney Kimmel Medical College, Thomas Jefferson University

Dernière révision totale mai 2020| Dernière modification du contenu mai 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

La biopsie des voies urinaires nécessite un spécialiste qualifié (néphrologue, urologue ou radiologue interventionnel).

Biopsie rénale

Les indications de biopsie diagnostique comprennent le syndrome néphritique ou néphrotique inexpliqué ou des lésions rénales aiguës. La biopsie est parfois faite pour évaluer la réponse au traitement. Les contre-indications relatives comprennent une diathèse hémorragique et l'HTA non contrôlée. Une sédation pré-opératoire légère avec une benzodiazépine peut être nécessaire. Les complications comprennent une grave hémorragie rénale nécessitant une transfusion ou même une intervention radiologique ou chirurgicale.

Biopsie de vessie

La biopsie de vessie est indiquée pour le diagnostic de certains troubles (p. ex., cancer de la vessie, parfois cystite interstitielle ou schistosomiase [bilharziose]) et parfois pour s'assurer de la réponse au traitement. Les contre-indications comprennent une diathèse hémorragique et la cystite tuberculeuse aiguë. L'antibiothérapie pré-opératoire n'est nécessaire qu'en cas d'infection urinaire active. L'instrument de biopsie est inséré dans la vessie par un cystoscope; des instruments rigides ou flexibles peuvent être utilisés. Le site de biopsie est cautérisé afin d'éviter une hémorragie. Un drainage vésical à l'aide d'une sonde est laissé en place afin de favoriser la cicatrisation et le drainage des caillots. Les complications comprennent le saignement excessif, l'infection urinaire et la perforation vésicale.

Biopsie prostatique

La biopsie prostatique est habituellement effectuée pour diagnostiquer un cancer de la prostate. Les contre-indications comprennent une diathèse hémorragique, la prostatite aiguë et l'infection urinaire. La préparation du patient comprend l'arrêt de l'aspirine, des antiagrégants plaquettaires et des anticoagulants 1 semaine avant la biopsie; une antibiothérapie pré-opératoire (habituellement fluoroquinolone); et un lavement afin de nettoyer le rectum. Avec un patient en position latérale, la prostate est localisée par palpation ou échographie transrectal, une sonde à ultrasons est insérée dans le rectum et fournit des images pour guider le positionnement de l'aiguille de biopsie. L'aiguille est généralement insérée à travers la sonde d'échographie ou peut en alternative être insérée à travers le périnée. Plusieurs prélèvements (10 à 12) sont habituellement effectués. Lorsqu'elle est disponible, une image IRM peut être numériquement combinée (fusionnée) avec l'image échographique pour mieux identifier les lésions qui doivent être biopsiées.

Les structures superposées (périnée ou rectum) sont anesthésiées, une aiguille de biopsie pré-chargée est insérée dans la prostate et en général 12 prélèvements tissulaires sont obtenus. Les complications sont les suivantes:

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT