Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Syndrome de glossodynie

(Glossodynie; dysesthésies orales; langue brûlante)

Par

Bernard J. Hennessy

, DDS, Texas A&M University, College of Dentistry

Dernière révision totale mai 2020| Dernière modification du contenu mai 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Le syndrome de la bouche brûlante est une douleur intraorale qui implique généralement la langue, en l'absence de signes physiques intra-buccaux. Il n'existe aucun test diagnostique spécifique et le traitement est symptomatique. Le syndrome de la bouche brûlante peut être idiopathique ou causé par un trouble (secondaire).

Le syndrome de glossodynie touche habituellement les femmes ménopausées. Il est considéré comme neurogène, affectant les nerfs de la douleur et de goût. Les causes secondaires de syndrome de la bouche brûlante secondaire comprennent

Le syndrome de la bouche brûlante peut provoquer des sensations de brûlures, des picotements ou un engourdissement de la langue ou d'autres zones de la bouche, dont les lèvres. La douleur peut être constante ou augmenter tout au long de la journée et elle peut être soulagée par le fait de manger ou de boire. Une sécheresse de la bouche ou une altération du goût peuvent se produire. La durée des symptômes du syndrome de la bouche brûlante est variable et il peut se reproduire si la cause n'est pas traitée.

Diagnostic

  • Bilan clinique

Le diagnostic de syndrome de glossodynie nécessite des symptômes oraux tels que ci-dessus et l'absence de signes oraux. La douleur doit se produire > 2 h/jour pendant > 3 mois. Il n'existe aucun test diagnostique spécifique du syndrome de la bouche brûlante. Le syndrome de la bouche brûlante idiopathique est un diagnostic d'exclusion; par conséquent, des causes secondaires doivent être recherchées.

Traitement

  • Traitement symptomatique

  • Traitement curatif du syndrome de la bouche brûlante secondaire

La douleur du syndrome de glossodynie peut être soulagée par des boissons froides, des glaçons, de la gomme à mâcher (sans sucre) et en évitant les irritants tels que le tabac, les aliments épicés ou acides et l'alcool (dans les boissons et les rince-bouches). Les antidépresseurs tricycliques, l'acide alpha-lipoïque, le clonazépam, la capsaïcine topique, la gabapentine, la supplémentation en vitamines (B et C), et la thérapie cognitivo-comportementale peuvent parfois être utiles.

Le syndrome de la bouche brûlante secondaire peut être guéri par le traitement de la cause sous-jacente.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT