Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Comment traiter le nourrisson conscient qui s'étouffe

Par

Dorothy Habrat

, DO, Department of Emergency Medicine, University of New Mexico School of Medicine

Dernière révision totale août 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Ressources du sujet

L'étouffement chez un nourrisson est habituellement causé par un petit objet que le bébé a placé dans sa bouche (p. ex., nourriture, jouet, bouton, pièce de monnaie ou ballon). Si l'obstruction des voies respiratoires est sévère, des tapes sur le dos suivies de poussées thoraciques sont administrées pour déloger l'objet.

Indications

  • Obstruction grave des voies respiratoires supérieures chez un nourrisson (de moins de 1 an), provoquée par l'étouffement par un corps étranger.

Les signes d'obstruction grave des voies respiratoires chez un nourrisson comprennent les suivants

  • Cyanose

  • Rétractions

  • Incapacité à crier ou à produire des sons

  • Toux faible et inefficace

  • Stridor

Ne pas interférer si le nourrisson peut pleurer et produire des sons importants, tousser efficacement ou respirer correctement, car dans ce cas il n'y a pas d'obstruction grave des voies respiratoires. De plus, une toux et des cris importants peuvent aider à repousser l'objet hors des voies aériennes.

Contre-indications

Contre-indications absolues:

  • Ne pas frapper le dos ou comprimer le thorax si le nourrisson cesse de respirer pour des raisons autres qu'une obstruction des voies respiratoires (p. ex., un asthme, une infection, un œdème ou un coup à la tête).

Contre-indications relatives:

  • Aucun

Complications

  • Lésion ou fracture de côte

  • Blessure d'organe interne

Equipement

  • Aucun

Considérations supplémentaires

  • Cette procédure de premiers soins rapide est effectuée immédiatement sur tout nourrisson qui s'étouffe.

Positionnement

  • Pour les tapes dans le dos, placer l'enfant couché le long de votre avant-bras, en utilisant votre cuisse ou vos genoux pour le soutenir. Tenir le thorax de l'enfant dans votre main et la mâchoire avec vos doigts. Diriger la tête du nourrisson vers le bas et plus bas que le corps (voir figure Tapes dans le dos, nourrisson).

  • Pour les poussées thoraciques, placer le nourrisson en position couchée le long de votre avant-bras, en utilisant votre cuisse ou vos genoux pour le soutenir. Tenir le dos de la tête du nourrisson dans votre main. De nouveau, incliner le nourrisson de sorte que la tête soit sous le corps (voir figure Compressions thoraciques, enfant).

Tapes dans le dos, nourrisson

Tapes dans le dos, nourrisson

Compressions thoraciques, enfant

Les compressions thoraciques sont appliquées sur la moitié inférieure du sternum, juste en dessous du mamelon.

Compressions thoraciques, enfant

Anatomie importante

  • L'épiglotte protège habituellement les voies respiratoires de l'inhalation de corps étrangers. Les objets qui sont aspirés au-delà de l'épiglotte peuvent être arrêtés par les cordes vocales dans le larynx et, à ce niveau ou en dessous, provoquer une obstruction des voies respiratoires mettant en jeu le pronostic vital.

  • Chez les nourrissons et chez les enfants, le cartilage cricoïde, qui est situé sous les cordes vocales, est la partie la plus étroite des voies respiratoires supérieures. Parfois, des objets se coincent entre les cordes vocales et l'anneau cricoïde, ce qui entraîne une obstruction particulièrement difficile à lever.

Description étape par étape de la procédure

  • Déterminer si on est en présence d'une obstruction grave des voies respiratoires qui peut mettre en danger la vie du nourrisson. Rechercher des signes d'obstruction grave des voies respiratoires tels qu'une impossibilité de pleurer de façon audible, de tousser efficacement ou de respirer correctement (p. ex., stridor, rétractions, cyanose).

  • Si le nourrisson a un cri fort ou s'il tousse fort, ne pas effectuer ces procédures. S'il a été déterminé que le nourrisson présentait une obstruction grave des voies respiratoires, suivre les procédures suivantes.

  • Dire à quelqu'un d'appeler le 911 pendant que vous commencez les premiers soins. Si vous êtes seul, criez pour demander de l'aide et commencez les premiers secours.

  • Tenir le visage de l'enfant le long de l'avant-bras en utilisant la cuisse ou votre genou pour le soutien. Tenir le thorax de l'enfant dans votre main et ouvrir la mâchoire en tirant la mandibule avec vos doigts. Diriger la tête du nourrisson vers le bas et plus bas que le corps.

  • Donner jusqu'à 5 coups rapides et puissants entre les omoplates de l'enfant en utilisant la paume de votre main libre.

  • Vérifier la bouche pour voir si le corps étranger aspiré est visible; s'il peut être facilement retiré, retirez-le.

  • Si l'objet ne sort pas des voies respiratoires après 5 coups, retourner le nourrisson face vers le haut.

  • Tenir le nourrisson face vers le haut le long de votre avant-bras en utilisant la cuisse ou notre genou comme soutien. Tenir la tête dans votre main avec la tête plus basse que le torse.

  • Placer 2 doigts au milieu du sternum du nourrisson juste en dessous des mamelons. Éviter les côtes inférieures ou la pointe du sternum.

  • Effectuer jusqu'à 5 poussées rapides, en comprimant le thorax d'environ 1/3 à la moitié de la profondeur du thorax, habituellement d'environ 1,5 à 4 cm pour chaque poussée.

  • Continuer à délivrer 5 tapes sur le dos suivis de 5 coups sur le thorax jusqu'à ce que l'objet soit délogé ou que le nourrisson devienne inconscient.

  • Ne pas essayer de saisir et de retirer l'objet si l'enfant est conscient.

  • Si le nourrisson ne répond plus (inconscient), demander de l'aide et commencer la réanimation cardiorespiratoire. Si vous êtes seul, après 1 minute de réanimation cardio-respiratoire appelez le 911.

  • Si le nourrisson est inconscient et vous pouvez voir l'objet qui bloque les voies respiratoires, essayez de l'enlever avec un doigt. Essayez de retirer l'objet seulement si vous pouvez le voir.

Soins ultérieurs

  • Examiner attentivement le nourrisson dès que possible, même après l'élimination réussie de l'obstruction des voies respiratoires et la reprise d'une respiration normale.

Avertissements et erreurs fréquentes

  • Ne pas frapper le dos ou comprimer le thorax si l'enfant qui étouffe peut pleurer de façon audible, tousser avec force ou respirer correctement.

  • Ne pas frapper le dos ou comprimer la poitrine si le nourrisson cesse de respirer pour des raisons autres qu'une obstruction des voies respiratoires (p. ex., asthme, infection, œdème de Quincke, blessure à la tête). Effectuer une réanimation cardiorespiratoire dans ces cas.

  • Ne pas effectuer de balayage aveugle au doigt chez les nourrissons.

  • Ne pas effectuer de compressions abdominales (manœuvre de Heimlich) chez les nourrissons.

Trucs et astuces

  • Il est important d'utiliser la gravité comme alliée. Garder la tête du nourrisson plus basse que son torse pendant la procédure.

Plus d'information

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Comment traiter le nourrisson conscient qui s'étouffe
Vidéo
Comment traiter le nourrisson conscient qui s'étouffe
Comment faire une réanimation cardiorespiratoire chez...
Vidéo
Comment faire une réanimation cardiorespiratoire chez...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT