Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Revue générale du traitement des cancers

Par

Robert Peter Gale

, MD, PhD,

  • Imperial College London

Dernière révision totale juil. 2018| Dernière modification du contenu juil. 2018
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources du sujet

Pour guérir le cancer, il faut éliminer toutes les cellules susceptibles de provoquer une récidive du cancer au cours de la vie. Les principales modalités thérapeutiques sont les suivantes

  • La chirurgie (pour les cancers localisés avec une extension locale et régionale limitée)

  • La radiothérapie (pour les cancers localisés avec une extension locale et régionale limitée)

  • Thérapie antinéoplasique (en cas de maladie systémique)

Les modalités anti-néoplasiques systémiques comprennent

  • Les traitements hormonaux (pour certains cancers, p. ex., cancer de la prostate, du sein, de l'utérus)

  • L'immunothérapie dont des Ac monoclonaux, des interférons, des modificateurs de la réponse biologique, des vaccins antitumoraux et des thérapies cellulaires (pour de nombreux types de cancer)

  • Médicaments différenciants tels que les rétinoïdes (pour la leucémie promyélocytaire aiguë) et les inhibiteurs de l'isocitrate déshydrogénase-2 (IDH2) (pour la leucémie myéloïde aiguë)

  • Les médicaments ciblés résultant de l'amélioration des connaissances en génomique, en biologie cellulaire et moléculaire (p. ex., imatinib dans la leucémie myéloïde chronique)

Les traitements sont souvent associés et le parcours thérapeutique du patient est basé sur les caractéristiques de la tumeur et les préférences du patient. Ces modalités peuvent être combinées avec le traitement primaire en même temps ou utilisées avant ou après. L'objectif principal du traitement adjuvant administré après et du traitement néoadjuvant administré au préalable est de prévenir la récidive du cancer et d'augmenter la survie.

Dans tous les cas, la stratégie thérapeutique doit être coordonnée entre le radiothérapeute, le chirurgien et l'oncologue médical. Le choix des traitements évolue constamment et de nombreux essais sont en cours. Dans la mesure du possible et quand la situation clinique le permet, la participation à un essai clinique doit être discutée avec le patient.

Les décisions thérapeutiques doivent tenir compte du rapport entre les effets indésirables et les bénéfices attendus; une prise en charge multidisciplinaire est nécessaire. Les préférences du patient sur "comment vivre sa fin de vie" (voir Directives anticipées) doivent être discutées au début du traitement, malgré les difficultés inhérentes à cette période difficile.

Réponse au traitement du cancer

De nombreux termes sont utilisés pour définir la réponse au traitement (voir tableau Réponse au traitement du cancer). L'intervalle libre sans maladie ou sans progression est souvent utilisé comme un indicateur de guérison et sa durée varie suivant le type de cancer. Par exemple, les cancers du poumon, du colon, de la vessie, du testicule, les lymphomes à grandes cellules, sont habituellement considérés comme guéris après un intervalle libre de maladie de 5 ans. Cependant, les cancers du sein et de la prostate peuvent récidiver longtemps après la période de 5 ans, un événement qui définit une tumeur en sommeil (un domaine majeur de la recherche actuelle); il est ainsi préférable d'attendre une rémission de 10 ans pour parler de guérison de ces cancers.

Tableau
icon

Définir la réponse au traitement du cancer

Terme

Définition

Guérison

Absence à long terme de la symptomatologie de la maladie, bien que les patients qui semblent guéris puissent encore avoir des cellules cancéreuses viables qui pourraient provoquer une rechute

Rémission complète (réponse complète)

Disparition de toute manifestation clinique de la maladie

La réponse partielle est définie par une réduction de taille de la tumeur

> 50% réduction de la taille de la masse cancéreuse, qui permet parfois un allongement significatif de la survie même si la prolifération tumorale reste inévitable

Maladie stable

Ni amélioration ni aggravation

Survie sans maladie (intervalle libre sans récidive)

Intervalle entre la rémission et la rechute

Intervalle sans progression

Délai entre l'initiation du traitement et la progression

Temps de survie

Délai entre le diagnostic et le décès

Les taux de survie des patients traités suivant les différents principes (association ou non) sont précisés pour certains cancers (voir tableau Survie médiane à 5 ans dans divers types de cancer).

Tableau
icon

Survie médiane à 5 ans de divers types de cancer

Type

Survie médiane à 5 ans (%)

Leucémie aiguë lymphoblastique

68

Leucémie myéloïde aiguë

26

Vessie

67

Os et articulations

67

Cerveau et autre systèmes nerveux

33

Sein (femme)

89

Col de l'utérus

68

Leucémie lymphoïde chronique

18

Leucémie myéloïde chronique

63

Côlon et rectum

69

Œsophage

18

Œil et orbite

82

Vésicule biliaire

77

Lymphome d'Hodgkin

86

Rein et bassinet rénal

73

larynx

61

Canaux biliaires hépatiques et intrahépatiques

17

Poumon et bronches

17

Mélanome

92

Myélome

47

Lymphome non hodgkinien

70

Cavité buccale et pharynx

63

Ovaire

46

Pancréas

Prostate

99

Tissu mou

65

Intestin grêle

66

estomac

29

Testicule

95

Thyroïde

98

Utérus

82

D'après des données de l'American Cancer Society: Cancer Treatment & Survivorship Facts & Figures 2016-2017. Atlanta, American Cancer Society; 2016.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT