Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Présentation des symptômes des maladies du cerveau, de la moelle épinière et des nerfs

Par

Michael C. Levin

, MD, College of Medicine, University of Saskatchewan

Examen médical août 2021
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
Ressources du sujet

Les affections touchant le cerveau, la moelle épinière et les nerfs sont appelées maladies neurologiques.

Les symptômes neurologiques (symptômes provoqués par une affection qui touche tout ou partie du système nerveux) peuvent fortement varier, car le système nerveux contrôle toutes les fonctions de l’organisme. Les symptômes peuvent comprendre toutes les formes de douleur, y compris les céphalées Présentation des céphalées et les douleurs dorsales Douleurs lombaires Douleurs lombaires . Les muscles, la sensibilité de la peau, les sens particuliers (vue, goût, odorat, et ouïe) et d’autres sens dépendent des nerfs pour fonctionner normalement. Les symptômes neurologiques peuvent donc comprendre une faiblesse musculaire ou un manque de coordination, une sensibilité anormale de la peau et des troubles de la vision, du goût, de l’odeur et de l’ouïe.

Les troubles neurologiques peuvent perturber le sommeil, rendant la personne anxieuse ou excitée au coucher et donc fatiguée et somnolente pendant la journée.

Les symptômes neurologiques peuvent être mineurs (comme un pied qui s’est endormi) ou menacer le pronostic vital (comme un coma dû à un AVC).

Qu’est-ce qu’un symptôme neurologique ?

Les symptômes neurologiques (symptômes provoqués par une affection qui touche tout ou partie du système nerveux) peuvent fortement varier, car le système nerveux contrôle toutes les fonctions de l’organisme. Les symptômes peuvent comprendre toutes les formes de douleur et peuvent impliquer la fonction musculaire, les sensations, les sens (vision, goût, odorat et ouïe), le sommeil, la conscience et la fonction mentale (cognition).

Les symptômes énumérés ci-après constituent des signes neurologiques fréquents :

Douleur

Dysfonctionnement musculaire

Variations de la sensibilité

  • Fourmillement ou picotement

  • Sensibilité accrue (hypersensibilité) au toucher léger

  • Perte de la sensation du toucher, froid, chaud et douleur

  • Perte de la sensibilité posturale (capacité à se rendre compte de la position des parties du corps dans l’espace)

Changements dans les sens spéciaux

Autres symptômes

Troubles du sommeil

Changements dans la conscience

Changement de la cognition (capacité mentale)

  • Difficulté à comprendre le langage ou à utiliser le langage pour parler ou écrire (aphasie Aphasie )

  • Difficulté avec les capacités motrices courantes, comme allumer une allumette ou se peigner, malgré une force normale (apraxie Apraxie )

  • Incapacité à reconnaître des objets familiers (agnosie Agnosie ) ou des visages familiers (prosopagnosie)

  • Incapacité à rester concentré lors de l’accomplissement d’une tâche

  • Incapacité à différencier la droite de la gauche

  • Incapacité à faire des calculs simples (acalculie)

  • Difficulté à comprendre les rapports spatiaux (par exemple, être incapable de dessiner une horloge ou se perdre en conduisant dans un environnement familier)

  • Démence Démence (dysfonctionnement de plusieurs fonctions cognitives)

  • Négligence d’un côté du corps ou déni de son existence (souvent dû à une lésion cérébrale)

Les caractéristiques et types des symptômes aident le médecin à diagnostiquer la maladie neurologique. Les médecins procèdent également à un examen neurologique Examen neurologique , qui peut détecter des troubles du cerveau, de la moelle épinière et des nerfs dans d’autres parties de l’organisme (nerfs périphériques).

  • Les nerfs qui relient la tête, le visage, les yeux, le nez, les muscles et les oreilles au cerveau (nerfs crâniens Présentation des nerfs crâniens )

  • Les nerfs qui relient la moelle épinière au reste de l’organisme : 31 paires de nerfs spinaux

  • Les nerfs qui parcourent tout le corps

Certains nerfs périphériques (nerfs sensitifs) transmettent des informations sensorielles (relatives à la douleur, à la température, aux vibrations, aux odeurs et aux sons) à la moelle épinière, puis au cerveau. D’autres (nerfs moteurs) transportent des impulsions qui contrôlent le mouvement musculaire depuis le cerveau au travers de la moelle épinière vers les muscles. D’autres encore (appelés nerfs du système autonome Présentation du système nerveux autonome Présentation du système nerveux autonome ) transmettent des informations sur l’organisme et l’environnement externe aux organes internes, tels que les vaisseaux sanguins, l’estomac, l’intestin, le foie, les reins et la vessie. En réponse à ces informations, les nerfs du système autonome stimulent ou inhibent les organes avec lesquels ils communiquent. Ces nerfs fonctionnent automatiquement (de façon autonome), sans effort conscient d’une personne.

Si les nerfs moteurs sont lésés, les muscles peuvent être affaiblis ou paralysés. Si les nerfs sensoriels sont lésés, des sensations anormales peuvent apparaître, ou les sensations, la vue ou un autre sens peuvent être perturbés ou perdus. Si les nerfs du système autonome sont lésés, l’organe qu’ils régulent peut mal fonctionner. Par exemple, la pression artérielle peut ne pas augmenter comme elle le fait normalement lorsqu’une personne se lève, et celle-ci peut avoir des vertiges Étourdissement ou sensation de tête qui tourne en position verticale .

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT