Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Incontinence fécale

Par

Jonathan Gotfried

, MD, Lewis Katz School of Medicine at Temple University

Examen médical janv. 2022
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE

L’incontinence fécale est la perte du contrôle des exonérations.

Causes de l’incontinence fécale

L’incontinence fécale peut se manifester lors d’épisodes de diarrhée Diarrhée chez l’adulte ou de selles dures bloquées dans le rectum (fécalome Impaction fécale La constipation correspond à une émission de selles difficile ou peu fréquente, à des selles dures ou à la sensation que le rectum n’est pas totalement vide après être allé à la selle (évacuation... en apprendre davantage ). Une incontinence fécale persistante peut se développer chez les personnes qui présentent des malformations congénitales, des lésions de l’anus ou de la moelle épinière, un prolapsus rectal Prolapsus rectal Prolapsus rectal (saillie de la muqueuse rectale à travers l’anus), une démence Démence , des lésions neurologiques Lésions nerveuses et diabète Les personnes atteintes de diabète sucré peuvent avoir de nombreuses complications à long terme graves qui touchent de nombreuses parties de l’organisme, en particulier les vaisseaux sanguins... en apprendre davantage Lésions nerveuses et diabète liées au diabète, des tumeurs de l’anus Cancer anal ou des lésions du bassin à la suite d’un accouchement.

Diagnostic de l’incontinence fécale

  • Examen clinique

  • Généralement sigmoïdoscopie

Le médecin examine le patient à la recherche de toute anomalie structurale ou neurologique. Dans ce cadre, un examen de l’anus et du rectum, une évaluation de la sensibilité autour de l’anus et, en général, une sigmoïdoscopie seront effectués.

D’autres examens, notamment une échographie du sphincter anal, une imagerie par résonance magnétique (IRM) du pelvis et du périnée, un examen neuromusculaire de la muqueuse pelvienne, des mesures de la pression rectale et anale (manométrie anorectale Manométrie ) pourront être nécessaires.

Traitement de l’incontinence fécale

  • Mesures pour réguler le transit intestinal

  • Exercices du sphincter et parfois biofeedback

  • Parfois, intervention chirurgicale

La première étape de la correction d’une incontinence fécale consiste à établir des exonérations intestinales régulières avec des selles bien moulées. Des modifications du régime alimentaire, y compris un apport adéquat en liquides et l’adjonction de fibres en petites quantités, peuvent être utiles. Un suppositoire ou un lavement peuvent également être utilisés pour établir un rythme régulier de défécation. Si ces changements ne sont pas efficaces, un médicament qui ralentit la défécation, comme le lopéramide, et un régime pauvre en fibres peuvent réduire la fréquence de la défécation.

Faire travailler les muscles anaux (sphincters) en les contractant et en les relâchant augmente leur tonus et leur force. Une technique appelée biofeedback Rétroaction biologique peut permettre de rééduquer les sphincters et d’augmenter la sensibilité du rectum à la présence des selles. Environ 70 % des patients motivés tirent un bénéfice du biofeedback.

Si l’incontinence fécale persiste, une intervention chirurgicale peut être utile, notamment lorsqu’elle est due à un traumatisme de l’anus ou à une anomalie anatomique. En dernier recours, une colostomie peut être réalisée (création chirurgicale d’une ouverture entre le côlon et la paroi abdominale, voir figure Comprendre la colostomie Comprendre la colostomie Comprendre la colostomie ). L’anus est fermé et les selles sont déviées dans une enveloppe de plastique amovible attachée à une ouverture dans la paroi abdominale.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT