Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Kératite amibienne (infection oculaire)

Par

Richard D. Pearson

, MD, University of Virginia School of Medicine

Dernière révision totale oct. 2019| Dernière modification du contenu oct. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

La kératite amibienne est une infection rare de la cornée (couche transparente se trouvant devant l’iris et la pupille de l’œil) provoquée par l’espèce Acanthamoeba, des amibes libres. Cette maladie apparaît généralement chez les personnes qui portent des lentilles de contact.

  • La kératite amibienne provoque des lésions douloureuses de la cornée, et la vision est généralement altérée.

  • Le médecin prélève un échantillon de tissu dans la cornée afin de l’examiner et de le mettre en culture.

  • Pour prévenir cette infection, les personnes doivent garder leurs lentilles dans une solution stérile et ne doivent pas les porter lorsqu’elles nagent, se trouvent dans un jacuzzi ou prennent une douche.

  • L’ophtalmologiste retire les cellules infectées et endommagées si les lésions sont superficielles et traite l’infection avec du collyre à base de biguanide-chlorhexidine ou de polyhexaméthylène biguanide (utilisé pour désinfecter les lentilles) plus du collyre à base de propamidine ou d’hexamidine.

Les amibes libres sont des protozoaires qui vivent dans la terre ou l’eau et qui n’ont pas besoin de vivre chez l’homme ou chez les animaux. Bien qu’elles soient rarement responsables d’infections chez l’homme, certains types de ces amibes peuvent être à l’origine de maladies graves, menaçant le pronostic vital.

La kératite amibienne peut être progressivement destructrice. La plupart des patients infectés (85 %) portent des lentilles de contact. L’infection est plus probable si le patient porte ses lentilles au cours d’activités aquatiques ou si la solution utilisée pour nettoyer les lentilles n’est pas stérile. Certaines infections se développent après une abrasion accidentelle de la cornée.

Symptômes

Des ulcérations douloureuses se développent typiquement sur la cornée. Les symptômes de la kératite amibienne sont des yeux rouges, une production excessive de larmes, une sensation de corps étranger et une douleur lors d’une exposition à une lumière vive. Les troubles de la vue sont fréquents.

Diagnostic

  • Examen et culture d’un échantillon prélevé sur la cornée.

Pour poser le diagnostic de kératite amibienne, le médecin prélève un échantillon de tissu de la cornée afin de l’examiner et de le mettre en culture.

Prévention

Pour prévenir la kératite amibienne, les personnes doivent conserver leurs lentilles de contact dans une solution stérile. Elles ne doivent pas être conservées dans une solution faite maison. En outre, les lentilles de contact doivent être retirées lorsque les personnes nagent, dans les jacuzzis ou sous la douche.

Traitement

  • Médicaments antimicrobiens

Un médecin spécialiste des yeux (ophtalmologiste) doit rapidement instaurer un traitement contre la kératite amibienne. Une infection superficielle peut être plus facilement traitée si le traitement est débuté précocement. Si les ulcérations sont superficielles, le médecin, à l’aide d’un coton-tige, élimine les cellules infectées et endommagées.

Les médecins traitent la kératite amibienne avec les médicaments antimicrobiens suivants, appliqués sous forme de collyres pendant 6 mois à 1 an :

  • Chlorhexidine (désinfectant) ou polyhexaméthylène biguanide (désinfectant utilisé dans certains produits nettoyants pour les lentilles de contact) avec ou sans

  • Propamidine ou hexamidine

Ces médicaments sont appliqués toutes les heures ou toutes les deux heures en début de traitement.

Un traitement intensif est nécessaire cours du premier mois, puis il est diminué de façon progressive jusqu’à l’apparition de la cicatrisation. Le traitement peut durer de 6 à 12 mois. Si le traitement est arrêté prématurément, l’infection peut récidiver. Les collyres à base de corticoïdes ne doivent pas être utilisés.

Dans les cas graves, un traitement par itraconazole par voie orale est utilisé en association avec un collyre, mais l’itraconazole peut avoir des effets secondaires et des interactions médicamenteuses graves.

Il est rarement nécessaire de pratiquer une chirurgie réparatrice de la cornée (kératoplastie) sauf si le diagnostic et le traitement n’ont pas été faits précocement ou le traitement s’avère inefficace.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Présentation du COVID-19
Vidéo
Présentation du COVID-19
Modèles 3D
Tout afficher
Varicelle
Modèle 3D
Varicelle

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT