Le Manuel MSD

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Érysipèle

Par

Larry M. Bush

, MD, FACP, Charles E. Schmidt College of Medicine, Florida Atlantic University

Dernière révision totale juin 2019| Dernière modification du contenu juin 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources du sujet

L’érysipèle est une infection cutanée provoquée par la bactérie Gram positiveErysipelothrix rhusiopathiae.

  • Les personnes sont infectées lorsqu’elles présentent une plaie par piqûre ou une égratignure et qu’elles manipulent une matière animale infectée.

  • L’érysipèle provoque une éruption cutanée dure rouge pourpre pouvant démanger, brûler et/ou gonfler.

  • Les médecins diagnostiquent l’érysipèle en se basant sur la mise en culture d’un échantillon de tissu infecté.

  • L’infection peut être traitée efficacement avec des antibiotiques.

Les bactéries du genre Erysipelothrix sont répandues dans le monde entier et peuvent infecter de nombreux animaux, y compris des mollusques, des poissons, des oiseaux, et des mammifères (en particulier le porc), ainsi que des insectes. L’infection est transmise aux personnes à la faveur d’une blessure par piqûre ou d’une éraflure lors de la manipulation de matières animales infectées (comme des carcasses ou des poissons). Le risque est élevé chez les bouchers, les personnes qui travaillent dans les abattoirs, les agriculteurs, les cuisiniers, et les pêcheurs.

La morsure d’un chat ou d’un chien infecté peut également transmettre l’infection à une personne.

Symptômes

Une éruption cutanée dure, d’un rouge violacé (dite rysipéloïde) apparaît au niveau du site de la blessure. Elle peut démanger, brûler et/ou enfler. Le gonflement peut interférer avec l’utilisation de la main. Les ganglions lymphatiques situés à proximité peuvent enfler. Les symptômes peuvent persister pendant 3 semaines.

Rarement, l’érysipèle se propage dans la circulation sanguine et infecte les articulations ou les valves cardiaques.

Diagnostic

  • Mise en culture et autres analyses d’un échantillon de tissu infecté

Pour diagnostiquer l’érysipèle, le médecin peut prélever un échantillon de tissu provenant de la peau infectée et l’envoyer dans un laboratoire où la bactérie, si elle est présente, est mise en culture et identifiée. Si le médecin soupçonne qu’une articulation ou une valve cardiaque est infectée, il prélève un échantillon de liquide articulaire ou de sang et détermine s’il contient la bactérie. Les médecins peuvent utiliser la technique PCR (réaction en chaîne par polymérase) sur l’échantillon pour augmenter la quantité de matériel génétique (ADN) des bactéries. Cette technique permet aux médecins de détecter les bactéries plus rapidement.

Traitement

  • Antibiotiques

Si l’érysipèle ne concerne que la peau, le médecin prescrit généralement un traitement antibiotique d’une semaine, à base de pénicilline, d’ampicilline, de ciprofloxacine ou de clindamycine, par voie orale.

Si l’infection s’est propagée, le médecin administre des antibiotiques par voie intraveineuse pendant une période plus longue.

Si une valve cardiaque est infectée, elle doit souvent être remplacée.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Comment se laver les mains
Vidéo
Comment se laver les mains
Modèles 3D
Tout afficher
Virus COVID-19
Modèle 3D
Virus COVID-19

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT