Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Trouble de rumination

Par

Evelyn Attia

, MD, Columbia University Medical Center, New York State Psychiatric Institute;


B. Timothy Walsh

, MD, College of Physicians and Surgeons, Columbia University

Dernière révision totale juin 2020| Dernière modification du contenu juin 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

La rumination est une régurgitation répétée de la nourriture après avoir mangé; la régurgitation n'entraîne pas de nausée ou de vomissements et peut être volontaire.

Les patients qui ont un trouble de rumination régurgitent la nourriture de façon répétée après avoir mangé, mais ils n'ont pas de nausées ou de haut-le-cœur involontaires. La nourriture peut être crachée ou à nouveau avalée; certains patients remâchent la nourriture avant de l'avaler à nouveau. La régurgitation se produit plusieurs fois par semaine, généralement chaque jour.

Le trouble de régurgitation peut survenir chez les nourrissons, les enfants, les adolescents ou les adultes.

La régurgitation est volontaire (bien que les patients puissent ne pas être conscients qu'ils peuvent contrôler ce comportement) et peut souvent être observée directement par le médecin.

Certains patients sont conscients du fait que le comportement est socialement indésirable et tentent de le déguiser en mettant une main sur leur bouche ou en limitant leur consommation de nourriture. Certains évitent de manger en public ou ne mangent pas avant une activité sociale ou un travail pour ne pas régurgiter en public.

Les patients qui crachent le matériau régurgité ou qui limitent considérablement leur consommation peuvent perdre du poids ou développer des carences nutritionnelles.

Diagnostic

  • Critères cliniques

Le trouble de rumination est diagnostiqué quand

  • Les patients régurgitent à répétition des aliments pendant une période ≥ 1 mois.

  • Un trouble gastro-intestinal qui peut induire une régurgitation (p. ex., reflux gastro-œsophagien, diverticule de Zenker) ou un autre trouble du comportement alimentaire (p. ex., anorexie mentale), trouble dans lequel une rumination se produit parfois, ont été exclus.

  • Si une régurgitation survient chez un patient souffrant d'un autre trouble, elle est suffisamment grave pour justifier un traitement spécifique.

Les médecins peuvent observer la régurgitation directement ou bien le patient la signaler.

Les cliniciens évaluent également l'état nutritionnel et recherchent une perte de poids et des carences nutritionnelles.

Traitement

  • Modification comportementale

Les techniques de modification comportementale, y compris les traitements qui utilisent des stratégies cognitivo-comportementales, peuvent être utiles.

Points clés

  • La régurgitation n'entraîne ni nausée, ni vomissement involontaire.

  • Certains patients atteints de trouble de rumination sont conscients que ce comportement est socialement inacceptable et tentent de le modifier ou de le cacher.

  • Certains limitent leur consommation (pour empêcher les autres de les voir régurgiter), ce qui entraîne parfois une perte de poids ou des carences nutritionnelles.

  • On diagnostique le trouble de rumination chez les patients qui déclarent régurgiter de façon répétée des aliments pendant ≥ 1 mois après avoir exclu d'autres causes possibles (p. ex., troubles gastro-intestinaux, autres troubles de l'alimentation).

  • Traiter en utilisant des techniques de modification du comportement.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT