Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Fer

Par

Larry E. Johnson

, MD, PhD,

  • University of Arkansas for Medical Sciences
  • Central Arkansas Veterans Healthcare System

Dernière révision totale oct. 2018| Dernière modification du contenu oct. 2018
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Le fer (Fe) est un composant de l'hémoglobine, de la myoglobine et de nombre d'enzymes de l'organisme. Le fer héminique, principalement contenu dans les produits animaux, est beaucoup mieux absorbé que le fer non héminique (p. ex., des végétaux et des céréales), qui représente > 85% du fer contenu dans une alimentation moyenne. Cependant, l'absorption du fer non héminique est augmentée quand il est consommé en association avec des protéines animales et de la vitamine C.

Carence en fer

La carence en fer est l'une des carences en minéraux les plus fréquentes dans le monde. Elle peut résulter de:

  • Un apport insuffisant de fer fréquent chez le nourrisson, l'adolescente et la femme enceinte

  • Une malabsorption (p. ex., maladie cœliaque)

  • Saignement chronique, y compris des règles abondantes et saignements de lésions gastro-intestinales (p. ex., tumeurs)

L'hémorragie chronique due au cancer du côlon en est une cause grave chez l'adulte d'âge moyen et chez la personne âgée.

La carence en fer et l'anémie ferriprive sont fréquentes chez les coureurs d'élite et les athlètes de triathlon (1).

Lorsque la carence est avancée, une anémie microcytaire se développe.

Outre l'anémie, la carence en fer peut causer des picas (un désir de manger des substances non alimentaires) et de se ronger les ongles et est associée au syndrome des jambes sans repos. Rarement, la carence en fer entraîne une dysphagie due à la présence d'un diaphragme œsophagien post-cricoïdien.

Le diagnostic de carence en fer comprend une NFS, la mesure des taux de la ferritine et du fer sériques et éventuellement la mesure de la saturation de la transferrine (capacité de fixation du fer). Dans les états de carence, les taux de fer et de ferritine ont tendance à être faible, et la capacité de fixation du fer tend à être élevée.

Parfois, lorsque le diagnostic de carence en fer est incertain, l'analyse du fer présent dans la moelle osseuse peut s'avérer nécessaire.

Le traitement de la carence en fer consiste à corriger la cause, si possible (p. ex., traitement d'une tumeur intestinale qui saigne). Tous les sujets qui présentent une carence en fer modérée ou sévère et certains sujets qui ont une carence modérée nécessitent une supplémentation en fer.

Référence pour la carence en fer

  • 1. Coates A, Mountjoy M, Burr J: Incidence of iron deficiency and iron deficient anemia in elite runners and triathletes. Clin J Sport Med 1-6, 2016. doi: 10.1097/JSM.0000000000000390.

Intoxication par le fer

Le fer peut s'accumuler dans l'organisme pour les raisons suivantes

  • Traitement martial à doses excessives ou trop prolongé

  • Transfusions sanguines répétées

  • Alcoolisme chronique

  • Surdosage en fer

La surcharge en fer peut aussi provenir d'une affection héréditaire potentiellement létale (hémochromatose), mais facilement curable, où le fer est absorbé en excès. L'hémochromatose touche > 1 million d'Américains.

L'excès de fer est toxique et entraîne des vomissements, une diarrhée et des lésions du tube digestif ainsi que d'autres organes.

Le diagnostic de l'intoxication par le fer est similaire à celui de la carence en fer.

Le traitement de l'intoxication ferreuse implique souvent la déféroxamine, qui se lie avec le fer et est excrétée dans l'urine.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT