Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Abcès épidural et empyème sous-dural intracrâniens

Par

John E. Greenlee

, MD, University of Utah Health

Dernière révision totale juil. 2020| Dernière modification du contenu juil. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

L'abcès épidural intracrânien est une collection purulente entre la dure-mère et le crâne. L'empyème sous-dural est une collection purulente entre la dure-mère et l'arachnoïde sous-jacente. Les symptômes de l'abcès épidural comprennent de la fièvre, des céphalées, des vomissements et parfois une léthargie, des déficits neurologiques focaux, des convulsions et/ou un coma. Les symptômes de l'empyème sous-dural comprennent une fièvre, des vomissements, des troubles de la conscience, et le développement rapide de signes neurologiques suggérant une atteinte étendue d'un hémisphère cérébral. Le diagnostic repose sur l'IRM avec injection de produit de contraste ou, si l'IRM n'est pas disponible, sur la TDM avec injection de produit de contraste. Le traitement repose sur le drainage chirurgical et une antibiothérapie.

Étiologie

Complications

Un abcès épidural peut s'étendre à l'espace sous-dural et causer un empyème sous-dural. L'abcès épidural et l'empyème sous-dural peuvent évoluer en méningite, en thrombose veineuse corticale ou en abcès cérébral. Un empyème sous-dural peut se propager rapidement et impliquer un hémisphère cérébral entier.

Symptomatologie

Une fièvre, des céphalées, une léthargie, des déficits neurologiques focaux (suggérant souvent un empyème sous-dural lorsque des déficits se développe rapidement suggèrent une atteinte globale généralisée de l'un des hémisphères cérébraux) et des convulsions se développent habituellement sur plusieurs jours.

Les patients qui ont des abcès intracrâniens épiduraux peuvent également développer un abcès sous-périosté et une ostéomyélite de l'os frontal (tumeur de Pott), et les patients qui ont un empyème sous-dural développent souvent des signes méningés. En cas d'abcès épidural et d'empyème sous-dural, les vomissements sont fréquents. De nombreux patients peuvent développer un œdème papillaire Œdème papillaire Un œdème papillaire est un œdème de la papille dû à une hypertension intracrânienne. Le gonflement du disque optique résultant de causes qui ne comprennent pas d'augmentation de la pression... en apprendre davantage .

Sans traitement, le coma et la mort surviennent rapidement, en particulier en cas d'empyème sous-dural.

Diagnostic

  • IRM avec contraste

Le diagnostic d'un abcès épidural ou d'un empyème sous-dural repose sur l'IRM avec injection de produit de contraste ou, si l'IRM n'est pas disponible, par une TDM avec injection de produit de contraste. Les prélèvements sanguins et chirurgicaux sont mis en culture sur des milieux aérobie et anaérobie.

Comme dans l'abcès cérébral, la ponction lombaire est très peu contributive et risque, à l'inverse, de provoquer un engagement Engagement cérébral Une hernie cérébrale (engagement) se produit lorsque l'augmentation de la pression intracrânienne provoque la protrusion anormale du tissu cérébral à travers les ouvertures des barrières intracrâniennes... en apprendre davantage Engagement cérébral cérébral transtentoriel. Si un abcès péridural intracrânien ou un empyème sous-dural est suspecté (p. ex., devant l'apparition des symptômes sur quelques jours, de déficits focaux ou de facteurs de risque) chez des patients qui présentent des signes méningés, la ponction lombaire est contre-indiquée jusqu'à ce que la neuro-imagerie ait exclu une lésion expansive.

Chez les nourrissons, des ponctions dans les espaces sous-duraux peuvent aider au diagnostic et permettent de diminuer l'hyperpression.

Traitement

  • Drainage chirurgical

  • Antibiotiques

Le drainage chirurgical de l'abcès épidural ou de l'empyème sous-dural et de tout liquide sous-jacent dans les sinus doit être effectué en urgence.

Des anticonvulsivants et des mesures pour réduire la pression intracrânienne (p. ex., mannitol, dexaméthasone) peuvent être nécessaires.

Points clés

  • L'abcès épidural et l'empyème sous-dural peuvent évoluer en méningite, en thrombose veineuse corticale ou en abcès cérébral; un empyème sous-dural peut se propager rapidement et impliquer un hémisphère cérébral entier.

  • La fièvre, les céphalées, la léthargie, les déficits neurologiques focaux et les convulsions évoluent habituellement sur plusieurs jours; les vomissements et un œdème papillaire sont fréquents.

  • Sans traitement, le coma et la mort surviennent rapidement.

  • Le diagnostic des abcès épiduraux ou des empyèmes sous-duraux repose sur l'IRM avec injection de produit de contraste ou, si l'IRM n'est pas disponible, sur la TDM avec injection de produit de contraste.

  • La ponction lombaire est très peu contributive et risque de provoquer un engagement transtentoriel.

  • Drainer l'abcès épidural ou l'empyème sous-dural et tout liquide sous-jacent dans les sinus dès que possible, et traiter par des antibiotiques (p. ex., céfotaxime, ceftriaxone, métronidazole, vancomycine).

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Testez vos connaissances
Présentation de la méningite
La méningite est une inflammation des méninges et de l’espace sous-arachnoïdien et peut être classée dans plusieurs catégories différentes. Parmi ces catégories, laquelle est particulièrement grave en raison de la rapidité de sa progression ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT