Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Comment exécuter les manœuvres d'inclinaison de la tête-relevé du menton et de poussée de la mâchoire

Par

Dorothy Habrat

, DO, Department of Emergency Medicine, University of New Mexico School of Medicine

Dernière révision totale août 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Ressources du sujet

Dans le cadre des procédures respiratoires pré-intubation et de secours, la manœuvre de flexion de la tête et de soulèvement du menton et la manœuvre de poussée de la mâchoire sont des moyens non invasifs et manuels pour restaurer la perméabilité des voies respiratoires supérieures lorsque la langue obstrue la glotte, ce qui se produit généralement chez le patient inconscient.

Ces méthodes nécessitent une assistance active continue de la part de l'opérateur et font partie intégrante de la ventilation par sac-valve-masque.

Le positionnement du patient dans une position appropriée tête surélevée en hyperextension (« Sniffing » position), lorsque cela est possible, est une condition préalable à ces méthodes manuelles ainsi qu'aux méthodes invasives de d'intubation des voies respiratoires (c'est-à-dire, voies respiratoires artificielles supraglottiques et trachéales).

Ces méthodes doivent être complétées par l'utilisation de voies respiratoires oropharyngées ou nasopharyngées.

L'ajout d'une pression positive continue des voies respiratoires peut permettre d'obtenir une perméabilité des voies respiratoires lorsque ces méthodes manuelles utilisées isolément échouent.

Indications

  • Traitement de l'obstruction suspectée des voies respiratoires supérieures chez les patients confus ou qui ne répondent pas

  • Partie du traitement initial d'urgence en cas d'apnée ou d'arrêt respiratoire imminent

  • Amélioration de la perméabilité des voies respiratoires pendant la ventilation spontanée et parfois en respiration spontanée

  • Confirmation de l'apnée

Contre-indications

Contre-indications absolues:

  • Il n'y a pas de contre-indication médicale à la respiration artificielle; cependant, un patient peut présenter une contre-indication légale (ordre de ne pas réanimer ou une directive anticipée spécifique en vigueur).

Contre-indications relatives:

  • Lésion suspectée ou certaine du rachis cervical

Incliner la tête ou déplacer le cou est contre-indiqué chez un patient présentant une possible lésion du rachis cervical, mais le maintien des voies respiratoires et de la ventilation est une priorité majeure. Dans le cadre d'une possible lésion du rachis cervical, la manœuvre de poussée de la mâchoire, dans laquelle le cou est maintenu en position neutre, est préférée à la manœuvre d'inclinaison de la tête et de soulèvement du menton.

Complications

Les complications sont rares et comprennent

  • Lésion de la moelle épinière en cas de lésion osseuse ou ligamentaire instable

  • Aggravation de la lésion mandibulaire

Equipement

  • Gants, masque, blouse (c'est-à-dire, précautions universelles)

  • Des serviettes, des draps ou des dispositifs disponibles dans le commerce pour surélever le cou et la tête en position optimale

  • Appareil d'aspiration et cathéter de Yankauer; pince de Magill (si nécessaire pour enlever les corps étrangers facilement accessibles si le patient n'a pas de réflexe nauséeux) pour libérer le pharynx selon les besoins

Considérations supplémentaires

  • Une aspiration doit être utilisée si nécessaire pour dégager les voies respiratoires supérieures.

Positionnement

La tête surélevée en hyperextension (« Sniffing » position), seulement en l'absence de lésion de la colonne cervicale

  • Placer le patient en position couchée sur le lit ou sur la civière.

  • Aligner les voies respiratoires supérieures pour un passage d'air optimal en plaçant le patient dans une position tête surélevée en hyperextension (« Sniffing » position) Une bonne position tête surélevée en hyperextension (« Sniffing » position) aligne le conduit auditif externe avec la fourchette sternale. Pour atteindre la position tête surélevée en hyperextension (« Sniffing » position), des serviettes pliées ou d'autres matériaux peuvent être placés sous la tête, le cou ou les épaules, de sorte que le cou soit fléchi sur le corps et que la tête soit en extension sur le cou. Chez les patients obèses, de nombreuses serviettes pliées ou un dispositif disponible dans le commerce peuvent être nécessaires pour surélever suffisamment les épaules et le cou. Chez l'enfant, un rembourrage est habituellement nécessaire derrière les épaules pour s'adapter à un occiput élargi.

Positionnement de la tête et du cou pour dégager les voies respiratoires; tête surélevée en hyperextension (« Sniffing » position)

A: la tête est à plat sur la civière; les voies respiratoires sont resserrées. B: l'oreille et la fourchette sternale sont alignées, avec la face parallèle au plafond (tête surélevée en hyperextension [« Sniffing » position]), ouvrant les voies respiratoires. Adapté d'après Levitan RM, Kinkle WC: The airway Cam Pocket Guide to Intubation, ed. 2. Wayne (PA), Airway Cam Technologies, 2007.

Positionnement de la tête et du cou pour dégager les voies respiratoires; tête surélevée en hyperextension (« Sniffing » position)

Si une lésion du rachis cervical est possible

  • Positionner le patient en position couchée ou en légère inclinaison sur le lit.

  • Éviter de déplacer le cou et de pratiquer la manœuvre de poussée de la mâchoire en premier (avant d'essayer le fléchissement de la tête-soulèvement du menton si nécessaire pour ouvrir les voies respiratoires).

Anatomie importante

  • L'alignement du conduit auditif externe avec la fourchette sternale peut permettre d'ouvrir les voies respiratoires supérieures afin de maximiser les échanges aériens et d'établir la meilleure position pour visualiser les voies respiratoires si une intubation endotrachéale devient nécessaire.

  • Le degré de surélévation de la tête qui aligne le mieux l'oreille et la fourchette sternale est variable (p. ex., nul chez les enfants qui ont de gros occiputs, un degré important dans le cas des patients obèses).

Description étape par étape de la procédure

Basculement de la tête–soulèvement du menton

  • Incliner la tête du patient en arrière en poussant vers le bas sur le front.

  • Placer les extrémités de l'index et du majeur sous le menton et tirer vers le haut sur la mandibule (pas sur les tissus mous). Cela éloigne la langue du pharynx postérieur et améliore la perméabilité des voies respiratoires.

    Veiller à ne tirer que sur les parties osseuses de la mandibule. La pression exercée sur les tissus mous du cou peut obstruer les voies respiratoires.

Mâchoire

  • Se tenir debout à la tête du lit et placer les paumes sur les tempes du patient et les doigts sous les branches mandibulaires.

  • En cas de possible lésion du rachis cervical, éviter d'étendre le cou.

  • Soulever la mandibule vers le haut avec vos doigts, au moins jusqu'à ce que les incisives inférieures soient plus hautes que les incisives supérieures. Cette manœuvre soulève la langue avec la mandibule, soulageant ainsi l'obstruction des voies respiratoires supérieures.

    Veiller à ne tirer ou pousser que sur les parties osseuses de la mandibule. La pression exercée sur les tissus mous du cou peut obstruer les voies respiratoires.

Poussée de la mâchoire

Poussée de la mâchoire

Soins ultérieurs

  • Maintenir ces positions aussi longtemps que nécessaire.

Plus d'information

  • Berg RA, Hemphill R, Abella BS, et al: Part 5: Adult basic life support: 2010 American Heart Association guidelines for cardiopulmonary resuscitation and emergency cardiovascular care. Circulation 122: S685-S705, 2010.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Comment traiter le nourrisson conscient qui s'étouffe
Vidéo
Comment traiter le nourrisson conscient qui s'étouffe
Comment faire une réanimation cardiorespiratoire chez...
Vidéo
Comment faire une réanimation cardiorespiratoire chez...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT