Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Trouble d'anxiété sociale chez l'enfant et l'adolescent

(Phobie sociale)

Par

Josephine Elia

, MD, Sidney Kimmel Medical College of Thomas Jefferson University

Dernière révision totale mai 2019| Dernière modification du contenu mai 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public

Le trouble d'anxiété sociale est une peur persistante du ridicule ou d'humiliation dans un contexte social. Habituellement, les enfants atteints évitent les situations susceptibles de les mettre au centre de l'attention (p. ex., à l'école). Le diagnostic repose sur l'anamnèse. Le traitement repose sur la thérapie comportementale; dans les cas sévères les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine peuvent être utilisés.

Symptomatologie

Les premiers symptômes du trouble d'anxiété sociale chez l'adolescent peuvent être une inquiétude excessive avant d'assister à un événement social ou une préparation excessive en vue d'un exposé en classe. Les premiers symptômes peuvent être chez l'enfant des crises de colère, des pleurs, un blocage ou un retrait social. Des comportements d'évitement (p. ex., refus d'aller à l'école, à des fêtes, de manger devant les autres) peuvent suivre. Les plaintes sont souvent d'ordre somatique (p. ex., " j'ai mal à l'estomac ", ou " j'ai mal à la tête "). Dans certains cas, on retrouve chez ces enfants une anamnèse d'un grand nombre de consultations et de bilans médicaux dus à ces plaintes somatiques.

Les enfants atteints sont terrifiés à l'idée d'être humiliés devant leurs camarades en donnant la mauvaise réponse, en disant quelque chose d'inapproprié, en rougissant ou même en vomissant. Dans certains cas, le trouble d'anxiété sociale apparaît après un événement malheureux et gênant. Dans les cas graves, les enfants peuvent refuser de parler au téléphone ou même refuser de sortir de chez eux.

Diagnostic

  • Bilan clinique

Pour établir le diagnostic de trouble d'anxiété sociale, l'anxiété doit persister pendant ≥ 6 mois et être constamment présente dans des contextes similaires (p. ex., les enfants sont inquiets pour toutes les présentations en classe plutôt qu'occasionnellement ou pour une classe spécifique). L'anxiété doit se produire entre pairs, et pas seulement lors d'interactions avec les adultes.

Traitement

  • Thérapie comportementale

  • Parfois, un anxiolytique

La thérapie comportementale est la pierre angulaire du traitement du trouble d'anxiété sociale. L'enfant ne doit pas être autorisé à manquer l'école. L'absence ne fait qu'augmenter la réticence de l'enfant vis-à-vis de l'école.

Si les enfants et les adolescents ne sont pas suffisamment motivés pour participer à une thérapie comportementale ou n'y répondent pas adéquatement, un anxiolytique tel qu'un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine (ISRS) peut être utile (voir tableau Médicaments pour le traitement à long terme de l'anxiété et des troubles similaires). Le traitement par les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine peut réduire suffisamment l'anxiété et ainsi faciliter la participation des enfants lors de la thérapie comportementale.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Revue générale des communications interventriculaires
Vidéo
Revue générale des communications interventriculaires
Modèles 3D
Tout afficher
Mucoviscidose: anomalie du transport des chlorures
Modèle 3D
Mucoviscidose: anomalie du transport des chlorures

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT