Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Trouble bipolaire de l'enfant et de l'adolescent

Par

Josephine Elia

, MD, Nemours/A.I. duPont Hospital for Children

Dernière révision totale avr. 2021| Dernière modification du contenu avr. 2021
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources du sujet

Le trouble bipolaire est caractérisé par des alternances de phases maniaques, de phases dépressives et d'humeur normale, chacune durant de quelques semaines à quelques mois. Le diagnostic repose sur des critères cliniques. Le traitement associe des stabilisateurs de l'humeur (p. ex., lithium, certains anti-épileptiques, antipsychotiques), une psychothérapie et un soutien psychosocial et des antidépresseurs.

Le trouble bipolaire est rare chez l'enfant et l'adolescent. Par le passé, le trouble bipolaire a été diagnostiqué chez des enfants prépubères handicapés par une extrême instabilité de l'humeur. Cependant, ces enfants évoluant généralement vers un état dépressif plutôt que vers un trouble bipolaire, ils sont à présent classés comme ayant un trouble disruptif de dysrégulation de l'humeur Trouble disruptif avec dysrégulation de l'humeur Les troubles dépressifs sont caractérisés par une tristesse ou une irritabilité suffisamment sévères ou persistantes pour perturber le fonctionnement ou entraîner une souffrance considérable... en apprendre davantage .

Étiologie

L'hérédité est impliquée et plusieurs variantes génétiques ont été associées au trouble bipolaire (1 Références générales Le trouble bipolaire est caractérisé par des alternances de phases maniaques, de phases dépressives et d'humeur normale, chacune durant de quelques semaines à quelques mois. Le diagnostic repose... en apprendre davantage ), bien qu'il n'existe actuellement aucun marqueur utile pour le diagnostic du trouble bipolaire. Cependant, les études de neuro-imagerie chez les jeunes rapportent de plus petits volumes de l'amygdale (2–4 Références générales Le trouble bipolaire est caractérisé par des alternances de phases maniaques, de phases dépressives et d'humeur normale, chacune durant de quelques semaines à quelques mois. Le diagnostic repose... en apprendre davantage ) et du cortex préfrontal (5 Références générales Le trouble bipolaire est caractérisé par des alternances de phases maniaques, de phases dépressives et d'humeur normale, chacune durant de quelques semaines à quelques mois. Le diagnostic repose... en apprendre davantage ) ainsi que l'absence d'augmentation normale du volume de l'amygdale (6 Références générales Le trouble bipolaire est caractérisé par des alternances de phases maniaques, de phases dépressives et d'humeur normale, chacune durant de quelques semaines à quelques mois. Le diagnostic repose... en apprendre davantage ) et de la substance blanche antérieure (5 Références générales Le trouble bipolaire est caractérisé par des alternances de phases maniaques, de phases dépressives et d'humeur normale, chacune durant de quelques semaines à quelques mois. Le diagnostic repose... en apprendre davantage ) qui se produit chez les témoins normaux pendant l'adolescence.

Références générales

  • 1. Craddock N, Sklar P: Genetics of bipolar disorder. Lancet 381(9878):1654-1662, 2013. doi: 10.1016/S0140-6736(13)60855-7

  • 2. Phillips ML, Swartz HA: A critical appraisal of neuroimaging studies of bipolar disorder: Toward a new conceptualization of underlying neural circuitry and a road map for future research. Am J Psychiatry 171(8):829-843, 2014. doi: 10.1176/appi.ajp.2014.13081008

  • 3. Hafeman D, Bebko G, Bertocci MA, et al: Amygdala-prefrontal cortical functional connectivity during implicit emotion processing differentiates youth with bipolar spectrum from youth with externalizing disorders. J Affect Disord 208:94-100, 2017. doi: 10.1016/j.jad.2016.09.064

  • 4. Mwangi B, Spiker D, Zunta-Soares JC, et al: Prediction of pediatric bipolar disorder using neuroanatomical signatures of the amygdala. Bipolar Disord16(7):713-721, 2104.

  • 5. Najt P, Wang F, Spencer L, et al: Anterior cortical development during adolescence in bipolar disorder. Biol Psychiatry 79(4):303-310, 2016.

  • 6. Bitter SM, Mills NP, Adler CM, et al: Progression of amygdala volumetric abnormalities in adolescents following their first manic episode. J Am Acad Child Adolesc Psychiatry 50(10):1017-1026, 2011.

Symptomatologie

Le trouble bipolaire est caractérisé par des épisodes récurrents d'humeur élevée (manie ou hypomanie). Les épisodes maniaques alternent avec des épisodes dépressifs, qui peuvent être plus fréquents. Au cours d'un épisode maniaque chez l'adolescent, l'humeur peut être très positive ou hyperirritable; les 2 humeurs alternent souvent en fonction des circonstances sociales. La parole est rapide et pressée, le sommeil est réduit et l'estime de soi est accrue. La manie peut atteindre des proportions psychotiques (p. ex., "Je ne fais plus qu'un avec Dieu"). Le jugement peut être sévèrement altéré et les adolescents peuvent avoir des comportements à risque (p. ex., promiscuité sexuelle, conduite automobile imprudente).

Ces enfants connaissent des sautes d'humeur spectaculaires, mais la durée de ces humeurs est beaucoup plus courte (souvent seulement quelques instants) que chez l'adolescent.

Le début est habituellement insidieux, et les enfants ont généralement toujours été capricieux et difficiles à gérer.

Diagnostic

  • Bilan clinique

  • Examens complémentaires pour rechercher des causes toxicologiques

Le diagnostic de trouble bipolaire repose sur l'identification des symptômes de manie tels que décrits ci-dessus, plus des antécédents de rémission et de rechute.

De nombreux troubles médicaux (p. ex., troubles thyroïdiens, infections ou tumeurs cérébrales) et intoxications médicamenteuses doivent être exclus par un bilan médical approprié, comprenant des dépistages toxicologiques de prise de drogues et une recherche de toxines environnementales. Le médecin doit également rechercher les facteurs déclenchants, tels qu'un grave stress psychologique, comportant des sévices sexuels ou un inceste.

Pronostic

Le pronostic des adolescents atteints de trouble bipolaire est variable mais s'aggrave à chaque récidive. Les facteurs qui augmentent le risque de récidive comprennent un âge précoce d'apparition, la gravité, la psychopathologie familiale et le manque de traitement et/ou une mauvaise observance du traitement (1 Référence pour le pronostic Le trouble bipolaire est caractérisé par des alternances de phases maniaques, de phases dépressives et d'humeur normale, chacune durant de quelques semaines à quelques mois. Le diagnostic repose... en apprendre davantage ). Les patients présentant des symptômes légers à modérés, qui ont une bonne réponse au traitement et qui sont compliants et coopératifs au traitement ont un excellent pronostic. Cependant, la réponse au traitement est souvent incomplète et il est notoire que les adolescents sont peu compliants aux protocoles médicamenteux. Dans le cas de ces adolescents, le pronostic à long terme n'est pas aussi favorable.

À ce jour, on ne dispose que de peu d'informations sur le pronostic à long terme des enfants prépubères chez qui un trouble bipolaire avec troubles de l'humeur intenses et instables a été diagnostiqué.

Référence pour le pronostic

  • 1. Birmaher B, Merranko JA, Gill MK: Predicting personalized risk of mood recurrences in youths and young adults with bipolar spectrum disorder. J Am Acad Child Adolesc Psychiatry 59(10):1156-1164, 2020. doi:https://doi.org/10.1016/j.jaac.2019.12.005

Traitement

  • Manie: antipsychotiques de 2e génération, parfois stabilisateurs de l'humeur

  • Dépression: antipsychotiques de 2e génération plus un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine, parfois du lithium

Pour la manie, les antipsychotiques de 2e génération sont la première ligne de traitement (1–3 Références pour le traitement Le trouble bipolaire est caractérisé par des alternances de phases maniaques, de phases dépressives et d'humeur normale, chacune durant de quelques semaines à quelques mois. Le diagnostic repose... en apprendre davantage ). Les agents comprennent l'aripiprazole, la lurasidone, l'olanzapine, la quétiapine, la rispéridone, la ziprasidone. Le lithium ou d'autres stabilisateurs de l'humeur (divalproex, lamotrigine, carbamazépine) peuvent être utilisés en cas d'échec de 2 ou 3 essais d'antipsychotiques (4 Références pour le traitement Le trouble bipolaire est caractérisé par des alternances de phases maniaques, de phases dépressives et d'humeur normale, chacune durant de quelques semaines à quelques mois. Le diagnostic repose... en apprendre davantage ).

Pour la dépression, les antipsychotiques de 2e génération associés à un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine (ISRS) sont la première ligne de traitement. Le lithium est une alternative et peut également être associé à un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine. Comparé à d'autres stabilisateurs de l'humeur et antipsychotiques, le lithium entraîne une diminution des suicidalités, une diminution de la dépression et une meilleure fonction psychosociale. Ces signes simulent ceux de l'adulte (5 Références pour le traitement Le trouble bipolaire est caractérisé par des alternances de phases maniaques, de phases dépressives et d'humeur normale, chacune durant de quelques semaines à quelques mois. Le diagnostic repose... en apprendre davantage ). Les antidépresseurs ne doivent pas être utilisés seuls mais en association avec des antipsychotiques ou le lithium. Les antidépresseurs n'augmentent pas le risque de manie liée au traitement (comme on le pensait par le passé), mais peuvent déstabiliser les enfants et les adolescents qui ont un trouble bipolaire (6–8 Références pour le traitement Le trouble bipolaire est caractérisé par des alternances de phases maniaques, de phases dépressives et d'humeur normale, chacune durant de quelques semaines à quelques mois. Le diagnostic repose... en apprendre davantage ). La psychothérapie est également importante.

Pièges à éviter

  • Les antipsychotiques de 2e génération sont le traitement de première intention du trouble bipolaire pédiatrique.

  • Le lithium peut diminuer les idées suicidaires.

Tableau
icon

Références pour le traitement

  • 1. Kendall T, Morriss R, Mayo-Wilson E, et al: Assessment and management of bipolar disorder: Summary of updated NICE guidance. BMJ 349:g5673, 2014. doi: https://doi.org/10.1136/bmj.g5673

  • 2. Yatham LN, Kennedy SH, Parikh SV, et al: Canadian Network for mood and anxiety treatments (CANMAT) and International Society for Bipolar Disorders (ISBD) collaborative update of CANMAT guidelines for the management of patients with bipolar disorder: Update 2013. Bipolar Disord 15(1):1-44, 2013. doi: 10.1111/bdi.12025

  • 3. Walkup JT, Wagner KD, Miller L: Treatment of early-age mania: Outcomes for partial and nonresponders to initial treatment. J Am Acad Child Adolesc Psychiatry 54(12):10081019, 2015.

  • 4. Kowatch RA, Suppes T, Carmody TJ, et al: Effect size of lithium, divalproex sodium, and carbamazepine in children and adolescents with bipolar disorder. J Am Acad Child Adolesc Psychiatry39(6):713-720, 2000. doi: 10.1097/00004583-200006000-00009

  • 5. Hafeman DM, Rooks B, Merranko J, et al: Lithium versus other mood-stabilizing medications in a longitudinal study of youth diagnosed with bipolar disorder. J Am Acad Child Adolesc Psychiatry 59(10):1146-1155, 2020. doi: 10.1016/j.jaac.2019.06.013

  • 6. Biederman J, Mick E, Spencer TJ, et al: Therapeutic dilemmas in the pharmacotherapy of bipolar depression in the young. J Child Adolesc Psychopharmacol 10(3):185-192, 2000. doi: 10.1089/10445460050167296

  • 7. Scheffer RE, Tripathi A, Kirkpatrick FG, et al: Guidelines for treatment-resistant mania in children with bipolar disorder. J Psychiatr Pract 17(3):186-193, 2011. doi: 10.1097/01.pra.0000398411.59491.8c

  • 8. Baumer FM, Howe M, Gallelli K, et al: A pilot study of antidepressant-induced mania in pediatric bipolar disorder: Characteristics, risk factors, and the serotonin transporter gene. Biol Psychiatry60(9):1005-1012, 2006. doi: 10.1016/j.biopsych.2006.06.010

Points clés

  • Le trouble bipolaire est caractérisé par des alternances de phases maniaques, de phases dépressives et d'humeur normale, chacune durant de quelques semaines à quelques mois.

  • Les troubles bipolaires débutent généralement entre le milieu de l'adolescence et le milieu de la vingtaine; ils sont rares chez les enfants.

  • Le début est habituellement insidieux; les enfants ayant toujours été capricieux et difficiles à gérer.

  • Chez les adolescents et les enfants prépubères, traiter d'abord les épisodes maniaques ou d'agitation par des antipsychotiques, car ces médicaments agissent rapidement, suivis par des stabilisateurs de l'humeur pour prévenir les rechutes et des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et une psychothérapie pour traiter les épisodes dépressifs.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les
Testez vos connaissances
Incontinence urinaire chez l’enfant
Parmi les causes suivantes, laquelle est la plus susceptible de provoquer une énurésie nocturne primaire chez les enfants sans aucun autre antécédent ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT