Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Tests de dépistage chez les nourrissons, les enfants et les adolescents

Par

Deborah M. Consolini

, MD, Thomas Jefferson University Hospital

Dernière révision totale juin 2019| Dernière modification du contenu juin 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources du sujet

Analyses de sang

Pour détecter une carence en fer, on doit déterminer l'hématocrite ou l'hémoglobine comme suit:

  • Chez les nourrissons: à 9 et 12 mois

  • Chez les prématurés: à 5 à 6 mois

  • Chez l'adolescente réglée: annuellement en présence de l'un quelconque des facteurs de risque parmi les suivants: règles modérées à importantes, perte de poids chronique, déficit nutritionnel ou activité sportive

Les recommandations concernant les examens sanguins à la recherche d'une exposition au plomb Intoxication par le plomb L'intoxication par le plomb n'entraîne souvent que peu de symptômes à la phase initiale, mais peut cependant être responsable d'encéphalopathie aiguë ou d'altérations fonctionnelles irréversibles... en apprendre davantage varient selon les États des États-Unis. En règle générale, ces tests doivent être effectués entre 9 mois et 1 an chez l'enfant à risque d'exposition (personnes vivant dans des logements construits avant 1980) et répétés à 24 mois. Si le médecin n'est pas certain du risque encouru par l'enfant, les tests doivent être effectués. Il n'y a pas de taux de plomb sûr dans le sang chez les enfants, et même des taux de plomb sanguin bas ont été démontrés affecter le QI, la capacité d'attention et la réussite scolaire. Les effets de l'exposition au plomb ne peuvent pas être corrigés. Aux États-Unis, un niveau > 5 mcg/dL (> 0,24 micromoles/L) est à présent utilisé pour identifier les enfants qui ont été exposés au plomb et qui nécessitent une prise en charge.

Le dépistage du cholestérol Diagnostic Une dyslipidémie se définit par une élévation du cholestérol plasmatique, des triglycérides (TG) ou par un taux de cholestérol HDL bas, anomalies contribuant à l'apparition de l'athérosclérose... en apprendre davantage Diagnostic est indiqué chez tous les enfants entre 9 et 11 ans et entre 18 et 21 ans. Le plus utile est un profil lipidique à jeun. Le dépistage des hypercholestérolémies est indiqué chez les enfants entre 1 et 8 ans et entre 12 et 17 ans seulement chez les enfants qui ont des antécédents familiaux d'hypercholestérolémie, de maladie coronarienne ou de facteurs de risque de coronaropathie (p. ex., diabète, obésité, HTA).

Tests auditifs

Les déficits auditifs pouvant entraver le développement du langage, les problèmes d'audition doivent être pris en charge dès que possible. Le médecin doit donc demander aux parents leur avis sur la qualité de l'audition à chaque consultation pendant la petite enfance et doit être formé à effectuer les tests nécessaires ou adresser l'enfant à un ORL en cas de doute sur l'audition d'un enfant.

Tableau
icon

La tympanométrie Examens complémentaires Dans le monde, environ un demi-milliard de sujets (près de 8% de la population mondiale) ont une perte auditive (1). Plus de 10% des personnes aux États-Unis présentent un certain degré de perte... en apprendre davantage Examens complémentaires , une autre procédure utilisée en cabinet, peut être utilisée chez l'enfant de tout âge et permet d'évaluer la fonction de l'oreille moyenne. Un tympanogramme anormal est souvent le signe d'un problème tubo-tympanique ou de la présence de liquide dans l'oreille moyenne, qui ne peut être apprécié à l'otoscopie.

Bien que l'otoscopie pneumatique soit utile afin de vérifier l'état de l'oreille moyenne, son association à la tympanométrie est plus riche d'enseignements que l'usage d'une seule des 2 méthodes.

Test tuberculinique

Des tests tuberculiniques doivent être effectués si

  • Les enfants ont été exposés à la tuberculose (p. ex., à un membre de la famille infecté ou à un contact étroit).

  • Ils ont un parent présentant un test tuberculinique positif.

  • Ils sont nés dans un pays en voie de développement.

  • Leurs parents sont de nouveaux immigrants de ces pays ou ont été récemment incarcérés.

Dépistage des maladies sexuellement transmissibles

Le dépistage est également recommandé dans les cas suivants:

  • Toutes les femmes sexuellement actives âgées de < 25 ans et celles qui ne sont plus actives, mais ont une anamnèse de maladies sexuellement transmissibles: examen annuel à la recherche de Chlamydia trachomatis et de Neisseria gonorrhoeae

  • Femmes enceintes de ≤ 25 ans: dépistage lors de la visite prénatale initiale et, de nouveau, au cours du 3e trimestre

  • Les jeunes hommes hétérosexuels actifs: en cas de forte prévalence des maladies sexuellement transmissibles dans leur environnement de prise en charge médicale (p. ex., cliniques pour adolescents et pour maladies sexuellement transmissibles, à l'entrée dans les établissements pénitentiaires).

  • Les hommes qui ont des rapports homosexuels: s'ils ont été sexuellement actifs au cours de l'année précédente:

Les tests d'amplification des acides nucléiques sont les tests les plus sensibles pour détecter l'infection par C. trachomatis et N. gonorrhoeae. Des tests d'amplification des acides nucléiques sur des prélèvements d'urine, du col de l'utérus, et de l'urètre sont disponibles.

Tous les adolescents doivent se voir offrir un dépistage du VIH au moins une fois entre l'âge de 16 et de 18 ans; tout doit être fait pour préserver la confidentialité de l'adolescent. Les adolescents présentant un risque accru d'infection par le VIH (parce qu'ils sont sexuellement actifs, utilisent des drogues injectables ou ont une autre maladie sexuellement transmissible) doivent être testés chaque année.

Les adolescentes ne doivent pas faire l'objet d'un dépistage systématique de la dysplasie cervicale avant l'âge de 21 ans.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les
Testez vos connaissances
Présentation des anomalies cardiovasculaires congénitales
Parmi les anomalies génétiques familiales suivantes, laquelle est associée au risque de récurrence le plus élevé de maladie cardiaque congénitale (MCC) dans une famille ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT