Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Opisthorchiase

Par

Richard D. Pearson

, MD,

  • University of Virginia School of Medicine

Dernière révision totale janv. 2020| Dernière modification du contenu janv. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources du sujet

L'opisthorchiase est une infection par Opisthorchis viverrini (douve du foie du Sud-Est Asiatique) ou O. felineus (douve du foie du chat), qui sont contractés en mangeant des poissons infectés crus ou insuffisamment cuits.

Les trématodes sont des plathelminthes parasites qui infestent différentes parties du corps (p. ex., les vaisseaux sanguins, l'appareil digestif, les poumons, le foie) en fonction des espèces.

L'opisthorchiase due à O. viverrini est principalement observée dans le nord de la Thaïlande, au Laos et au Cambodge; O. felineus est présent principalement en Europe et en Asie, y compris l'ex-Union soviétique.

Le cycle évolutif d'Opisthorchis nécessite à la fois le passage par les escargots et par les poissons. La maladie humaine ressemble à la clonorchiase et est la conséquence de la consommation de poisson d'eau douce, cru ou insuffisamment cuit, qui contient des métacercaires (stade enkysté). Les chiens, les chats et les autres mammifères mangeurs de poissons sont également des hôtes finaux. Après l'ingestion, les métacercaires sortent des kystes et remontent par l'ampoule de Vater jusqu'aux canaux biliaires, où elles s'attachent à la muqueuse et parviennent à maturation. Les douves adultes mesurent de 5 à 10 mm de long et 1 à 2 mm de large (O. viverrini) ou de 7 à 12 mm de long et 2 à 3 mm de large (O. felineus).

La plupart des infections sont infracliniques. Les symptômes de l'opisthorchiase comprennent une vague gêne gastro-intestinale, une diarrhée et une constipation. Dans une infection chronique, les symptômes peuvent être plus graves et une hépatomégalie et une dénutrition peuvent être présentes. Les complications rares comprennent la cholécystite, l'angiocholite et le cholangiocarcinome (cancer des voies biliaires [1]). Les anciens combattants de la guerre du Vietnam qui développent un cholangiocarcinome peuvent avoir été infectés par O. viverrini ou Clonorchis sinensis lorsqu'ils servaient en Asie du Sud-Est (2).

Le diagnostic d'opisthorchiase repose sur la mise en évidence des œufs dans les selles. L'échographie, la TDM, l'IRM, la cholangiographie ou la CPRE (cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique) peuvent montrer des anomalies des voies biliaires.

Le traitement de choix en cas d'opisthorchiase est l'un des suivants:

  • Praziquantel 25 mg/kg par voie orale 3 fois/jour pendant 2 jours

  • Albendazole 10 mg/kg par voie orale 1 fois/jour pendant 7 jours

L'infection peut être évitée par la cuisson des poissons d'eau douce.

Références générales

  • 1. Xia J, Jiang SC, Peng HJ: Association between liver fluke infection and hepatobiliary pathological changes: A systematic review and meta-analysis. PLoS One 10 (7):e0132673, 2015. doi: 10.1371/journal.pone.0132673. eCollection 2015.

  • 2. Psevdos G, Ford FM, Hong S-T: Screening US Vietnam veterans for liver fluke exposure 5 decades after the end of the war. Infectious Diseases in Clinical Practice 26(4):208–210, 2018. doi: 10.1097/IPC.0000000000000611.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT