Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Revue générale des bactéries anaérobies

Par

Larry M. Bush

, MD, FACP, Charles E. Schmidt College of Medicine, Florida Atlantic University;


Maria T. Vazquez-Pertejo

, MD, FCAP, Wellington Regional Medical Center

Dernière révision totale sept. 2019| Dernière modification du contenu sept. 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public

Les bactéries peuvent être classées selon leur besoin et leur tolérance à l'oxygène:

  • Facultatives: qui se développent sous forme aérobie et anaérobie en présence ou en l'absence d'oxygène

  • Microaérophiles: exigent une faible concentration d'oxygène (habituellement de 5 à 10%) et, pour beaucoup, une concentration élevée de dioxyde de carbone (p. ex., 10%); poussent très mal en anaérobiose

  • Anaérobies obligatoires: sont incapables de métabolisme aérobie mais sont variablement tolérants à l'oxygène

Les bactéries anaérobies se multiplient sur des sites à faible potentiel d'oxydoréduction (p. ex., tissus nécrotiques dévascularisés). L'oxygène est toxique pour elles. Les anaérobies obligatoires ont été classés en fonction de leur tolérance à l'oxygène:

  • Stricts: ils ne tolèrent que 0,5% d'oxygène

  • Modérés: ils tolèrent 2 à 8% d'oxygène

  • Anaérobies aérotolérants: ils tolèrent l'oxygène atmosphérique sur une durée limitée

Les bactéries anaérobies strictes qui causent généralement les infections peuvent tolérer l'oxygène atmosphérique pendant au moins 8 h et souvent jusqu'à 72 h.

Les bactéries anaérobies sont des composantes majeures de la microflore normale des muqueuses, en particulier de la bouche, des voies digestives basses et du vagin; ces anaérobies provoquent une maladie quand les barrières muqueuses sont détruites.

Les bactéries anaérobies à Gram négatif et certaines infections qu'elles provoquent comprennent

  • Bacteroides (le plus fréquent): infections intra-abdominales

  • Fusobacterium: abcès, infections cutanées, pulmonaires et intracrâniennes

  • Porphyromonas: par inhalation et parodontite

  • Prevotella: infections des tissus mous et intra-abdominales

Les bactéries anaérobies à Gram positif et certaines infections qu'elles provoquent comprennent

Les infections à anaérobies sont habituellement suppuratives, entraînant la formation d'abcès et une nécrose tissulaire et parfois une thrombophlébite septique et/ou la formation de gaz. De nombreux anaérobies produisent des enzymes détruisant les tissus ainsi que des toxines paralysantes parmi les plus puissantes.

Habituellement, plusieurs espèces d'anaérobies sont présentes dans les tissus infectés; des aérobies sont souvent également présents (infections anaérobies mixtes).

Les signes en faveur d'une infection à anaérobies sont

  • Flore polymicrobienne à la coloration de Gram ou en culture

  • Gaz dans le pus ou les tissus infectés

  • Odeur nauséabonde du pus ou des tissus infectés

  • Tissus nécrotiques infectés

  • Site de l'infection à proximité de la muqueuse où la microflore anaérobie réside habituellement

Examens complémentaires

Les prélèvements pour culture anaérobie doivent être obtenus par aspiration ou par biopsie à partir de sites normalement stériles. Le transport au laboratoire doit être rapide et le conditionnement doit procurer une atmosphère sans oxygène comportant du dioxyde de carbone, de l'hydrogène et de l'azote. Les écouvillons doivent être transportés dans un milieu semi-solide stérilisé en anaérobiose, tel que le milieu de transport Cary-Blair.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Comment se laver les mains
Vidéo
Comment se laver les mains
Modèles 3D
Tout afficher
SARS-CoV-2
Modèle 3D
SARS-CoV-2

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT