Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Anémie de la maladie rénale

Par

Evan M. Braunstein

, MD, PhD, Johns Hopkins School of Medicine

Dernière révision totale mars 2020| Dernière modification du contenu mars 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

L'anémie des maladies rénales est une anémie hypoproliférative résultant principalement d'un déficit en érythropoïétine (EPO) ou d'une diminution de la réponse à l'EPO; elle tendance à être normocytaire et normochrome. Le traitement comprend des mesures pour corriger le trouble sous-jacent et une supplémentation par l'EPO et parfois du fer.

L'anémie de la maladie rénale chronique est multifactorielle.

Le mécanisme le plus fréquent est

  • Hypoprolifération due à une diminution de la production d'érythropoïétine

L'absence d'EPO entraîne une perte de la suppression de l'hepcidine et une augmentation de la séquestration du fer (comme observé dans l'anémie des maladies chroniques1).

D'autres facteurs sont

  • Une urémie (dans laquelle une légère hémolyse est fréquente en raison d'une augmentation de la déformation des globules rouges)

  • Une perte de sang due à des plaquettes dysfonctionnelles, à la dialyse et/ou à une angiodysplasie

  • Hyperparathyroïdie secondaire

Moins courante est la fragmentation des globules rouges (anémie hémolytique traumatique), qui se produit lorsque l'endothélium rénovasculaire est lésé (p. ex., en cas d'HTA maligne, de glomérulonéphrite membranoproliférative, de polyartérite noueuse, ou de nécrose corticale rénale aiguë).

Le déficit de production rénale d'EPO et la gravité de l'anémie ne sont pas toujours corrélés avec l'importance de la dysfonction rénale; l'anémie apparaît lorsque la clairance de la créatinine est < 45 mL/min. Les lésions rénales glomérulaires (p. ex., dues à amylose, néphropathie diabétique) entraînent généralement l'anémie la plus sévère en raison de leur degré d'insuffisance rénale excrétoire.

Références générales

  • 1. Kautz L, Jung G, Valore EV, et al: Identification of erythroferrone as an erythroid regulator of iron metabolism. Nat Genet 46:678–684, 2014. doi: 10.1038/ng.2996

Diagnostic

  • NFS et frottis périphérique

Le diagnostic de l'anémie des maladies rénales repose sur la mise en évidence d'une insuffisance rénale, d'une anémie normocytaire, d'une réticulocytopénie périphérique.

La moelle osseuse peut présenter une hypoplasie érythroïde. Une fragmentation des globules rouges visible sur le frottis périphérique, en particulier en cas de thrombopénie, suggère une hémolyse traumatique simultanée.

Traitement

  • Traitement des troubles rénaux sous-jacents

  • Parfois, érythropoïétine recombinante plus suppléments de fer

Le traitement de l'anémie de la maladie rénale est dirigé vers

  • Amélioration de la fonction rénale

  • Augmenter la production des globules rouges

Si la fonction rénale revient à la normale, l'anémie est lentement corrigée.

Chez les patients dialysés à long terme, l'EPO (érythropoïétine) recombinant, en commençant par 50 à 100 unités/kg IV ou en sous-cutané 3 fois/semaine avec des suppléments de fer, est le traitement de choix. Dans presque tous les cas, les augmentations maximales des globules rouges sont atteintes en 8 à 12 semaines. Des doses d'EPO réduites (environ la moitié de la dose d'induction) peuvent alors être administrées 1 à 3 fois/semaine. Les transfusions sont rarement nécessaires. Une surveillance attentive de la réponse est nécessaire pour éviter les effets indésirables lorsque l'hémoglobine augmente à > 12 g/dL (> 120 g/L).

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Biopsie de moelle osseuse
Vidéo
Biopsie de moelle osseuse
Revue générale des leucémies aiguës
Vidéo
Revue générale des leucémies aiguës

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT