Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Revue générale du prolapsus des organes pelviens

Par

Charlie C. Kilpatrick

, MD, MEd,

  • Vice Chair of Education, Department of Obstetrics and Gynecology
  • Baylor College of Medicine
  • Associate Professor, Female Pelvic Medicine and Reconstructive Surgery
  • Ben Taub Hospital

Dernière révision totale avr. 2019| Dernière modification du contenu avr. 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources du sujet

Les syndromes de prolapsus résultent de distensions (comparables aux hernies) au niveau des ligaments, des aponévroses et des muscles soutenant les organes pelviens (plancher pelvien, voir figure Prolapsus des organes pelviens). La prévalence du prolapsus des organes pelviens est difficile à établir et le traitement repose sur les symptômes.

Les facteurs contributifs communs comprennent

  • Accouchement (en particulier l'accouchement vaginal)

  • Obésité

  • Vieillissement

  • Blessures (p. ex., due à une chirurgie périnéale)

  • Constipation chronique

Les facteurs plus rares comprennent les malformations congénitales, l'augmentation de la pression abdominale (p. ex., due à une ascite, à des tumeurs abdominales ou à des affections respiratoires chroniques), les affections des nerfs sacrés et les troubles du tissu conjonctif.

Le prolapsus des organes pelviens affecte divers sites et comprend les suivants

  • Prolapsus de la paroi vaginale antérieure

  • Prolapsus de la paroi vaginale postérieure

  • Prolapsus apical (prolapsus de la voûte vaginale)

  • Prolapsus utérin

Le prolapsus de la paroi vaginale permet aux organes environnants de faire saillie dans l'espace vaginal; les termes couramment utilisés sont cystocèle, urétrocèle, entérocèle et rectocèle, selon le site. En général, le prolapsus apparaît à plusieurs niveaux.

Prolapsus des organes pelviens

Prolapsus des organes pelviens
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT