Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Revue générale de la contraception

Par

Frances E. Casey

, MD, MPH, Virginia Commonwealth University Medical Center

Dernière révision totale févr. 2022| Dernière modification du contenu févr. 2022
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources du sujet

La décision prise par un couple de débuter, d'éviter ou d'interrompre une grossesse peut être influencée par de nombreux facteurs, dont les troubles médicaux maternels, les risques liés à la grossesse, et par des facteurs socio-économiques.

  • Contraceptifs oraux: 21%

  • Contraception féminine permanente (stérilisation): 28%

  • Préservatifs masculins: 13%

  • Contraception masculine permanente: 9%

  • Dispositifs intra-utérins (DIU): 13%

  • Retrait (coït interrompu): 6%

  • Injections de progestatif: 3%

  • Anneaux ou patchs contraceptifs: 2%

  • Implants progestatifs sous-dermiques: 3%

  • Méthodes basée sur la reconnaissance de la fécondité (abstinence périodique): 3%

  • Méthodes de barrière féminines: < 1%

Dans la première année d'utilisation, les taux de grossesse en utilisation typique sont

  • < 1% avec des méthodes non liées au coït et ne nécessitant pas l'intervention de l'utilisateur (dispositifs intra-utérins, implants sous-cutanés de progestatifs, stérilisation)

  • Environ 6 à 9% avec les méthodes hormonales de contraception sans lien avec le coït et nécessitant une implication des utilisateurs (contraceptifs oraux œstro-progestatifs, timbres transdermiques ou es anneaux vaginaux; es contraceptifs oraux progestatifs seuls; injection de progestatifs)

  • > 10% avec les méthodes liées au coït nécessitant la participation de l'utilisateur (p. ex., préservatifs, diaphragmes, méthodes de connaissance de la fécondité, spermicides, retrait)

Les taux de grossesse ont tendance à être plus élevés au cours de la première année d'utilisation et à diminuer au cours des années suivantes à mesure que les utilisateurs se familiarisent avec la méthode contraceptive qu'ils ont choisi. En outre, à mesure que les femmes vieillissent, la fertilité diminue. Pour les couples fertiles qui essaient d'avoir un enfant, le taux de grossesse est d'environ 85% au bout d'1 an, si aucune méthode contraceptive n'est utilisée.

Malgré un taux de grossesse plus élevé associé à l'utilisation du préservatif, les experts recommandent que les préservatifs soient toujours portés pendant les rapports sexuels, car les préservatifs (principalement les préservatifs en latex et synthétiques) protègent contre les infections sexuellement transmissibles. Surtout, ils protègent contre le VIH. Pour une contraception qui soit la plus efficace possible, d'autres méthodes de contraception doivent être utilisées en plus des préservatifs.

En cas d'échec de la contraception, la contraception d'urgence Contraception d'urgence Les contraceptions d'urgence couramment utilisées comprennent Insertion d'un dispositif intra-utérin cuprifère T380 dans les 5 jours de rapports sexuels non protégés L'insertion d'un DIU au... en apprendre davantage peut permettre de prévenir une grossesse non désirée. La contraception d'urgence ne doit pas être utilisée comme méthode régulière de contraception.

Tableau

Références générales

  • 1. CDC: National Center for Health Statistics: Current Contraceptive Status Among Women Aged 15–49: United States, 2017–2019. NCHS Data Brief 388, October 2020. Consulté le 15/1/22.

  • 2. Shoupe D: The Contraception Handbook: Evidence Based Practice Recommendations and Rationales, ed. 3. New York, Humana Press, 2020. doi:10.1007/978-3-030-46391-5

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
ANDROID iOS
ANDROID iOS
ANDROID iOS
ANDROID iOS
ANDROID iOS
ANDROID iOS
HAUT