Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Piqûres d'oursin

Par

Robert A. Barish

, MD, MBA, University of Illinois at Chicago;


Thomas Arnold

, MD,

  • Professor and Chairman
  • Department of Emergency Medicine, LSU Health Sciences Center Shreveport
  • Medical Director
  • Lousiana Poison Center

Dernière révision totale avr. 2020| Dernière modification du contenu avr. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources du sujet

Les oursins de mer sont présents dans le monde entier. La plupart des blessures par oursins de mer sont provoquées par la cassure des épines en contact avec la peau, ce qui entraîne des réactions tissulaires. Faute de traitement, ces épines peuvent migrer dans les tissus profonds et induire des lésions granulomateuses nodulaires et peuvent également se fixer contre un os ou un nerf. Des myalgies, des arthralgies et une dermatite peuvent également être observées. Quelques variétés d'oursins de mer (p. ex., Globiferous pedicellariae) possèdent des mâchoires calcaires avec des organes producteurs de venin, leur permettant d'injecter du venin, mais les lésions sont rares.

Le diagnostic est habituellement évident à l'anamnèse. Une anomalie de coloration bleuâtre au point d'entrée permet de localiser l'épine. Les rx permettent la localisation lorsque celle-ci est difficile à l'examen.

Traitement

  • Ablation de l'épine

Le traitement d'une piqûre d'oursin est l'ablation immédiate. Le vinaigre dissout les épines les plus superficielles; l'irrigation de la blessure par du vinaigre plusieurs par jour, une compresse imbibée de vinaigre appliquée localement, ou les deux peuvent suffire. L'application locale d'eau chaude permet de soulager la douleur. Une petite incision est rarement nécessaire pour extraire l'épine; il faut faire attention parce que cette épine est très fragile. Une épine qui a migré dans les tissus profonds peut nécessiter une ablation chirurgicale. Une fois les épines retirées, la douleur peut persister pendant des jours; une douleur au-delà de 5 à 7 jours doit faire rechercher une infection ou la rétention d'un corps étranger.

Les piqûres de G. pedicellariae sont traitées par lavage de la zone et application d'un baume mentholé.

Une prophylaxie du tétanos doit être administrée (voir tableau Prophylaxie antitétanique dans le traitement des plaies).

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT