Le Manuel MSD

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Ulcères de contact du larynx

Par

Clarence T. Sasaki

, MD,

  • The Charles W. Ohse Professor of Surgery and Director, Yale Larynx Lab
  • Yale University School of Medicine

Dernière révision totale juil. 2020| Dernière modification du contenu juil. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources du sujet

Les ulcères de contact sont des érosions unilatérales ou bilatérales de la muqueuse recouvrant l'apophyse vocale du cartilage aryténoïde.

Les ulcères de contact laryngés sont habituellement dus à un mauvais usage de la voix sous la forme d'attaques glottiques brutales répétées (montée rapide d'intensité au début de la vocalisation), souvent observées chez les chanteurs (voir La voix professionnelle). Ils peuvent également être dus à une intubation endotrachéale lorsqu'une sonde trop grande érode la muqueuse recouvrant les processus vocaux cartilagineux. Le reflux gastro-œsophagien peut également induire ou aggraver des ulcères de contact. Une ulcération prolongée favorise la formation de granulomes non spécifiques.

Les symptômes d'ulcères de contact laryngés comprennent différents degrés de dysphonie et une légère douleur à la phonation et à la déglutition.

Le diagnostic des ulcères de contact du larynx repose sur la laryngoscopie. La biopsie, pour exclure un carcinome ou une tuberculose, est indispensable.

Le traitement des ulcères laryngés de contact comprend ≥ 6 semaines de repos vocal. Les patients doivent connaître les limites de leur voix et apprendre à modifier leurs activités vocales pour éviter les récidives. La suppression de la flore bactérienne par des antibiotiques est également recommandée.

Le risque de récidive est réduit par un traitement vigoureux du reflux gastro-œsophagien.

icon

La voix professionnelle

Les personnes qui utilisent leur voix pour des raisons professionnelles pour parler en public et pour chanter développent souvent des troubles de la voix se caractérisant par une raucité, l'accompagnement par des bruits respiratoires, un timbre abaissé, une fatigue vocale, une toux non productive, et un raclement de gorge persistant et/ou des maux de gorge. Ces symptômes ont souvent des causes bénignes, telles que des nodules, œdèmes, polypes ou granulomes des cordes vocales. Ces maladies sont habituellement la conséquence d'un hyperfonctionnement des cordes vocales (tension musculaire laryngée excessive en parlant) et parfois d'un reflux gastro-œsophagien.

Le traitement dans la plupart des cas doit porter sur les points suivants:

  • L'évaluation vocale par un orthophoniste ou un médecin expérimenté, y compris, lorsqu'il est disponible, l'utilisation d'un programme assisté par ordinateur pour évaluer la hauteur et l'intensité et déterminer les paramètres de l'acoustique vocale

  • Un traitement comportemental (diminuer les tensions musculosquelettiques du larynx en parlant) en utilisant un programme informatique pour biofeedbacks visuels et auditifs

  • Un programme d'hygiène vocale pour éliminer les comportements vocalement dommageables, tels qu'un volume excessif, une longue durée (prise de parole en continu pendant > 1 heure), une tension vocale (effort musculaire excessif lors de la phonation) et des raclements de gorge habituels

  • Un protocole antireflux, si nécessaire

  • Une hydratation adéquate pour améliorer l'onde glottique muqueuse

  • La modification de l'alimentation et du comportement avant l'utilisation de la voix, qui peut comprendre l'arrêt de l'alcool, de la caféine, de la fumée de tabac ambiante et autres irritants inhalés

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT